Investir dans des bijoux

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 27 septembre 2021

L’achat d’un beau bijou peut faire partie d’un patrimoine. Il peut être acheté neuf ou d’occasion. Dans la Gazette Drouot du 14 mai 2021, Sixtine Bénatier a rédigé un article passionnant sur la joaillerie au féminin. Nous allons vous présenter les différents types de joaillerie et comment en acheter.

La joaillerie au féminin

Alors que les designers étaient jusqu’à la fin du XIXème exclusivement des hommes, des designers femmes se sont imposées à partir de la fin du XIXème siècle.

Une des pionnières est Suzanne Belperon (1900-1983), dont les œuvres sont très recherchées.

Elle a réalisé des clips, des pendants d’oreille, des bagues, des bracelets… Ses créations se négocient autour de 40.000-60.000 €.

Chez Maître Aguttes, commissaire-priseur à Neuilly, une grande broche papillon estimée entre 35.000 et 55.000 € s’est envolée au prix de 303.460 €, frais compris.

Parmi les designers femmes prisées, nous pouvons citer Jeanne Toussaint (1887-1976), Elsa Peretti (1940- 2021), Line Vautrin (1913-1977).

La joaillerie actuelle

Toutes les grandes marques ont leur designer, telle Victoire de Castellane, née en 1962, directrice artistique chez Dior depuis 1998.

D’anciennes créations sont parfois proposées à la vente. Une bague Diorette collection « Jardin de Milly-la-Forêt », créée en 2009, a été adjugée en 2014 au prix de 5.376 €, frais compris.

Tous les grands joailliers installés autour de la place Vendôme ont des designers qui créent chaque année une nouvelle collection.

Il existe aussi des designers indépendants dont les œuvres originales sont actuellement très recherchées. Ce sont par exemple Lorenz Baüner, Jacques de Grace…

Un bijou de bonne facture ne vieillit pas et peut être aussi resplendissant après cent ans que lors de sa création, surtout s’il s’agit d’une broche ou d’un pendentif, beaucoup moins soumis à l’usure qu’une bague.

joaillierie Suzanne Belperon papillon

Comment acheter des bijoux neufs ?

Lorsque vous souhaitez investir dans des bijoux neufs, la façon la plus simple pour faire vos achats est de vous rendre dans une bijouterie et de trouver un bijou qui vous plaît. Vous paierez un prix assez élevé, avant tout pour rémunérer la main d’œuvre.

Si vous avez une idée précise de ce que vous voulez, il est aussi possible de contacter un joaillier qui pourra créer la bague, le bracelet ou le collier que vous désirez. Dans ce cas, il pourra vous aider imaginer votre création, la modéliser en 3D et vous pourrez suivre la fabrication de votre ouvrage au fur et à mesure.

Comment acheter des bijoux d’occasion ?

Si vous investissez dans des bijoux d’occasion, cela peut être une façon d’acheter des pièces moins chères ou des pièces uniques comme nous en parlons plus haut dans l’article. Il existe différents moyens pour acheter des bijoux d’occasion :

  • Les maisons de ventes : Le commissaire-priseur s’assurera que la pièce est bien original, que les éventuels pierres sont authentiques et de bonne facture. C’est une façon d’acheter en sécurité. Cependant, n’oubliez pas au moment de l’enchère qu’il faudra ajouter des frais autour de 20 %
  • Les bijoutiers : C’est son métier et beaucoup proposent des bijoux d’occasion en plus de créations neuves
  • Quelques sites internet spécialisés : Des sites comme Collector Square profitent aussi la possibilité d’acheter des bijoux qui sont normalement expertisés
  • Les petites annonces : Il n’est pas très prudent de passer par ce biais à moins de bien s’y connaître. Demandez toujours les factures, la boite originale ainsi qu’un papier signé du vendeur dans lequel il confirme qu’il vous vend bien le bijoux pour le prix que vous aurez négocié. Demandez aussi une copie de sa carte d’identité.

Comment vendre des bijoux d’occasion ?

Si vous possédez des bijoux dont vous souhaitez vous séparer, il faudra procéder de la même façon que si vous souhaitiez en acheter, c’est à dire passer par un commissaire-priseur, un bijoutier ou un site internet spécialisé. Ces moyens sont intéressants et même si l’intermédiaire prendra une commission, vous aurez une estimation juste.

Si vous souhaitez vendre en direct, il faudra vous assurer que l’acheteur est sérieux. C’est un peu la loterie. Vous serez probablement contacté par plusieurs arnaqueurs qui vous proposeront des paiements Western Union, mandat cash ou mandat postal. Méfiez-vous aussi des billets, il est possible que l’acheteur vous escroque en vous payant avec des faux. Les virements ne sont pas immédiats et ne sont donc ne sont pas une solution sûre, de même que les chèques (car le compte peut ne pas être approvisionné). Le chèque de banque peut être une solution fiable, contactez l’organisme bancaire pour vous assurer de la véracité de celui-ci.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.