Comprendre le groupement foncier viticole (GFV) ?

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 18 octobre 2021

Vous aimez la terre, déguster les bons vins de France et vous avez toujours rêvé de posséder un vignoble, pas pour l’exploiter vous-même mais pour le confier à un vigneron. Votre rêve est cependant difficile à se réaliser car le prix des vignobles explose.

Voyez cela. Le prix moyen de l’hectare de vigne en Alsace va de 150.000 €/ha à 450.000 €/ha. Pour le Bordeaux, le prix de l’hectare du Lalande de Pomerol tourne autour de 250.000 €, le Pauillac autour de 2.300.000 € et le prix du Margaux est top secret. Pour le Bourgogne grand cru, le prix peut tourner autour de plusieurs millions d’€/ha.

Alors pourquoi ne pas acheter des parts de vigne en GFV ou depuis peu en SCPI ? Il s’agit de placements à long terme car les frais d’entrée sont importants. C’est un investissement plaisir qui vous rapportera peu.

Qu’est-ce qu’un Groupement Foncier Viticole ?

En GFV, une centaine d’associés va acquérir un vignoble et le mettra en gérance chez un viticulteur avec un bail de 18 ans minimum. Il pourra y avoir une vie conviviale si votre vignoble est dans votre région. Vous pourrez être invité aux premières dégustations.

Avant de vous lancer, vous devez vous poser certaines questions.

Est-ce qu’un investissement dans un GFV est rentable ?

Il est assez faible, autour de 1%, mais si le prix de l’hectare augmente, vous pouvez réaliser une plus-value.

Quel est le prix du ticket d’entrée (investissement minimum) ?

Le prix varie en fonction du prix de l’hectare et va de 10.000 € à 100.000 €.

Attention, il faut y rajouter les frais d’entrée, importants puisqu’ils tournent autour de 7 à 8 % de la somme investie.

Avant d’investir, il est important de se renseigner sur le prix de l’hectare, les dernières transactions. Vous pouvez obtenir ces informations auprès de la SAFER ou sur les sites spécialisés.

Comment serez-vous rémunéré si vous avez des parts dans un GFV ?

Soit vous touchez des dividendes sur les fermages, soit vous pouvez acheter des caisses de votre vin (dotation en nature) au tarif propriétaire (décote par rapport au prix commercial de 25 à 60 %).

Ces revenus sont imposés au taux normal de l’IR et soumis à des prélèvements sociaux de 17,2 %.

Chaque année, la société de gestion vous adresse un courrier vous précisant ce que vous devez noter sur votre feuille d’impôt.

Quels sont les avantages fiscaux d’un GFV ?

Ce sont les mêmes que pour toute terre agricole : vous retiendrez le quart de la valeur pour l’IFI dans la limite de 101.897 € et pour l’impôt sur les successions dans la limite de 300.000 € (au-dessus, vous ne pourrez déduire que 50 % de la valeur).

Comment revendre des parts d’un GFV ?

En tant que possesseurs de parts, vous pouvez recevoir un courrier vous précisant que des investisseurs sont intéressés ou bien que le vigneron veut racheter son domaine, et on vous proposera un prix de rachat.

Est-il possible d’investir dans des vignobles avec des parts de SCPI ?

Depuis janvier 2020, une société civile de placement immobilier s’est lancée dans l’achat de parts de vignoble. Il s’agit de la SCPI LF Les Grands Palais distribuée par La Française REM.

Dans une GFV, vous connaissez le vignoble, vos associés. Une SCPI viticole est plus abstraite. Vous apprendrez en étudiant le rapport annuel que la société a quelques ares d’un grand cru de Bourgogne, une parcelle de Champagne et quelques hectares de Saint-Nicolas de Bourgueil ou de Sancerre.

Le ticket d’entrée sera plus uniforme et se situera autour de 10.000 € avec des frais importants.

Vous recevrez plutôt des dividendes que quelques bouteilles.

La fiscalité est la même que celle des GFV.

Laissez-vous tenter et à votre santé !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.