Opportunité du moment. Sécurisez votre épargne jusqu'à 5% par an net de frais. Capital Garanti. Date limite de souscription : 31/08/2024

Accéder à l'offre →
Cleerly 14 minutes de lecture

L’assurance vie : les chiffres clés

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
10 juillet 2023

Il est toujours intéressant de disposer de chiffres en rapport avec l’assurance vie. Montant de la collecte et de la décollecte, fonds en euros et unités de compte, nombre de français qui en possèdent, encours moyens… De nombreuses statistiques qui circulent sont obsolètes. Nous nous assurons de mettre à jour régulièrement cette page afin de proposer les derniers chiffres disponibles en France.

Quel est le montant de la collecte de l’assurance vie en France ?

L’assurance vie a retrouvé son niveau d’avant crise en 2022. Après une année euphorique en 2021, la collecte 2022 est de 144 milliards d’euros avec une collecte nette de 14,3 milliards d’euros. Dans cette collecte, 40% des placements ont été réalisés sur des unités de compte (UC) soit en augmentation par rapport aux 39% en 2021.

Après la crise sanitaire, les français s’étaient tournés vers leur produit financier préféré : l’assurance vie. Les cotisations sur l’année 2021 se montaient pour la première fois à 151 milliards d’euros (dont 58,5 milliards rien que pour la cotisation en unités de compte). La collecte nette s’est élevée ainsi à près de 18,3 milliards d’euros sur l’année.

En France, les encours des contrats d’assurance vie fin 2022 atteignent 1 842 milliards d’euros. Cela correspond à une petite baisse par rapport à la fin de l’année 2021, qui s’explique sans doute par la baisse des marchés financiers. Alors que l’assurance vie avait été boudée par les français durant la pandémie, celle-ci se retrouve à nouveau au coeur des stratégies financières.

Pour l’année 2022, le marché de l’assurance vie avait commencé sur les chapeaux de roue (notamment au mois de janvier 2022 avec une collecte nette de 3 milliards d’euros). Cependant, les chiffres sont redevenus plus normaux dans la suite de l’année.

Pour l’année 2023, on remarque plutôt un équilibre entre la collecte et la décollecte en milieu d’année.

Ouvrez une assurance vie avec un rendement de 7% !

Quelle est la part des fonds en euros VS les unités de compte ?

Depuis une dizaine d’année, les français s’orientent de plus en plus vers une épargne diversifiée. Face notamment à la hausse de l’inflation et les rendements des fonds en euro peu intéressants, les Français se tournent désormais vers les unités de compte.

Cette tendance s’incarne pleinement dans les chiffres. Bien que plus risqués, les unités de compte présentent un rendement fortement supérieur aux fonds en euro mais non garanti.

C’est donc notamment le succès des cotisations en unités de compte (UC) qui tire le croissance des assurances vie. En effet, la part des UC contribue à 40% des cotisations en 2022, dans un cycle haussier depuis le début des années 2000.

Quel est le rendement moyen des fonds en euros ?

Le fonds en euros est la base de tout contrat d’assurance vie puisque c’est un support financier qui permet de garantir le capital versé. Les établissements bancaires mettent en lumière les principaux avantages des fonds euros. À la fin du contrat, les banques ont l’obligation de rembourser la somme égale aux versements et aux intérêts après déduction des différents frais. Pour pouvoir permettre ce remboursement, les assureurs investissent dans des placements financiers peu risqués tels que les obligations (BTF, OAT, …).

Mais toutes ces obligations ont été affectées de plein fouet par la baisse continue des taux d’intérêt. Ainsi, la rémunération qu’ils offrent n’est plus aussi compétitive.

Depuis les années 2000, on observe que les fonds euros présentent un rendement qui diminue d’année en année. Cette baisse est le fruit d’une stratégie mise en place par les autorités et notamment issue de la volonté de l’ACPR. Elles ont souhaité encourager les assureurs à diminuer considérablement les taux pour dissuader les français d’investir dans les fonds euros. Une autre explication se trouve surtout dans la faiblesse des taux d’intérêts des politiques monétaires des banques centrales. On assiste donc à un renversement de ce paradigme en 2022 et on peut imaginer que les fonds en euros vont rester plus attractifs pendant les prochaines années.

Quel est le nombre d’assurances vie en France ?

En France, on peut compter actuellement près de 18 millions de détenteurs d’assurance vie pour 38 millions de bénéficiaires en 2022.

L’assurance vie est donc clairement le placement financier de choix des français. Chaque année, près de 2,5 millions de souscriptions sont réalisées selon la FAA. Ainsi, le nombre de détenteurs augmente d’année en année. C’est pourquoi 45% des ménages possède au moins un contrat pour un total de près de 50 millions de contrats d’assurance vie individuels répertoriés.

assurance vie selon age

On peut remarquer que près de la moitié des français âgés de 60 à 69 ans possède de l’assurance vie. Pour les personnes âgées de plus de 30 ans, ce pourcentage dépasse également 40 %.

assurance vie selon situation familiale

Au delà de l’âge, il s’agit des couples sans enfant qui sont le plus concernés par l’assurance. Dans la majorité des cas, une fois que les enfants ont pris leur envol le couple décide de souscrire à une assurance vie. Au contraire des personnes seules qui sont bien moins impliquées. Les personnes seules et les familles monoparentales sont moins bien portées sur l’assurance.

assurance vie selon activité professionnelle

Finalement, nous pouvons constater que ce sont les agriculteurs, les professions libérales, les retraités ainsi que les cadres qui sont les plus intéressés par l’assurance vie. Ce n’est pas le cas des employés ou des ouvriers dont une faible part a souscrit à ces contrats.

Plus le patrimoine est important, plus la proportion d’épargnants possédant un contrat augmente elle aussi. Ce taux s’élève à 40 % pour les français avec un patrimoine supérieur à 15 000 euros et même à plus de 50 % lorsque le patrimoine est au dessus de 225 000 euros.

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Quel est l’encours moyen de l’assurance vie ?

L’assurance vie est le géant de l’épargne personnelle en France. De nombreux français y souscrivent donc. On peut décomposer l’assurance vie en trois grandes catégories principales qui permettent de mieux comprendre : contrats standards, patrimoniaux et de gestion privée. En moyenne, nous arrivons à un encours de 31 900 euros pour chaque contrat d’assurance vie.

Pour ce qui est de l’épargne destinée au grand public (qui représente près de la moitié de l’encours total en France), le montant moyen sur ce support est de 19 420 euros avec un encours moyen annuel en 2020 de 1 106 euros.

L’assurance vie patrimoniale englobe les contrats proposés par les conseillers en gestion de patrimoine. Ces contrats peuvent être qualifiés de contrats « haut de gamme ». En effet, ils représentent un encourt important pour un nombre de contrats bien inférieurs au nombre de contrats de grand public. En moyenne, la somme accumulée y est de 64 780 euros avec un encours annuel moyen de 4 757 euros sur l’année 2020.

Enfin, quelques épargnants possèdent des contrats d’assurances vie proposés par la banque privé. La volume moyen de ces contrats est de l’ordre de 194 460 euros. Et le versement annuel moyen est de 21 206 euros.

Le montant de l’encours est est également proportionnel à l’âge. Chez les jeunes actifs entre 25 et 34 ans, il s’élève en moyenne à 10 700 euros. Il atteint alors chez les 45 et 54 ans une somme de 31 500 euros. L’encours moyen est de 58 700 euros pour les jeunes retraités (entre 65 et 75 ans). Et 63 000 euros pour les plus de 75 ans.

Pour toute demande, veuillez contacter :

benoit fruchard gestion de patrimoine cleerly

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly – Conseiller en gestion de patrimoine

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus