CFD : Comprendre le trading des CFD

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 07 octobre 2022

Qu’est-ce qu’un CFD ? La question est légitime, à l’heure où de nombreux courtiers en ligne se spécialisent sur ce produit dérivé. Si vous souhaitez vous lancer dans le trade de CFD, il faudra commencer par vous former. Il s’agit en effet d’un produit complexe et très risqué, qui affiche toutefois un potentiel de gains alléchant. Et c’est la raison pour laquelle il attire tant. Comment fonctionne un CFD ? Où en « acheter » ? Comment choisir son broker ? Voyons tout cela ensemble. 

CFD : définition

Un CFD est un « contract for difference » (ou contrat pour la différence). Il s’agit d’un produit dérivé, qui vous permet, en deux mots, de « parier » sur la hausse ou la baisse d’un « sous-jacent ». Ce sous-jacent peut être, par exemple dans le cas d’un CFD bourse, une action ou une matière première. Si le cours de ce sous-jacent évolue dans le bon sens, vous réalisez des gains. À l’inverse, si vous perdez votre pari, vous accusez des pertes (qui pourront être lourdes). 

Les CFD vous donnent donc accès aux marchés financiers, sans avoir à acheter le sous-jacent. Si vous prenez position sur un CFD actions par exemple, vous n’êtes pas propriétaire de (ou des) l’action. 

On trouve une grande variété de sous-jacents : actions, cryptomonnaies, indices boursiers… Chaque trader pourra donc trouver un CFD qui correspondra à ses objectifs et connaissances. Attention toutefois : il s’agit d’un produit risqué et complexe. Plus de 8 investisseurs sur 10 perdent de l’argent avec les CFD. Ils ne s’adressent donc pas à tout le monde. 

Le CFD est une sorte de contrat entre l’acheteur et le vendeur. Quand vous prenez un CFD, vous ouvrez une position, qui sera clôturée par la suite. On regardera alors la différence entre le prix du sous-jacent à l’ouverture et à la clôture. Vous gagnerez ou perdrez la différence entre le prix d’achat du CFD, et le prix auquel il se sera vendu. Sachez qu’il est aussi possible de vendre à découvert

Il s’agit d’un produit hautement spéculatif, à horizon court ou très court terme. Les CFD sont moins adaptés à des stratégies moyen ou long terme que ne le sont, par exemple, des titres en direct. 

Le coût du CFD ne dépend pas d’une cote, fruit de l’offre et de la demande. Il est fixé par l’intermédiaire qui le vend. 

C’est quoi le trading CFD ? 

Un CFD est un produit qui s’achète et se vend. Bon nombre de brokers sont aujourd’hui spécialisés dans le trading de CFD. Ce sera donc auprès d’eux que vous pourrez prendre position sur un CFD, après avoir ouvert un compte de trading. 

Les CFD peuvent être tradés à la hausse comme à la baisse. Ce que l’on échange, c’est la différence entre le prix de l’actif (le sous-jacent) à la prise de position et à la clôture. Si vous pariez par exemple sur la baisse du sous-jacent, vous réaliserez un gain si son cours baisse, mais perdrez de l’argent si son cours augmente. 

Les CFD viennent traditionnellement avec un effet de levier (qui dépend du courtier qui vous vend ce produit dérivé). Il est exprimé en ratio, par exemple 2:1. Le cas échéant, vos gains seront multipliés par deux. Mais vos pertes aussi si le cours n’évolue pas dans le bon sens ! Vous pouvez donc maximiser vos gains, mais il en sera de même pour vos pertes. 

L’un des principaux intérêts du trading de CFD, c’est que vous n’aurez pas à mobiliser le coût total de l’opération à l’ouverture de votre position, mais seulement une partie. On l’appelle « couverture » (par exemple : 20 %). Les gains et pertes seront quand même calculés sur l’entièreté du montant de votre position. 

Vous l’aurez compris, du fait de leur complexité, les CFD sont réservés aux traders aguerris, qui ont une certain expérience des marchés financiers, et surtout du sous-jacent impliqué. 

Quels sont les avantages et les inconvénients des CFD ?

Investir en CFD : oui ou non ? Il n’y a bien sûr pas de réponse universelle. Tout dépend de vos objectifs, de votre horizon d’investissement… et surtout de votre degré de connaissances en matière de marchés financiers. S’agissant de produits dérivés, les contrats pour la différence ne s’adressent pas à tout le monde, loin de là. 

 Voyons d’abord quels sont les principaux avantages des CFD

Abordons maintenant leurs inconvénients majeurs

Pourquoi et comment trader les CFD ?

Nous avons vu au dessus les principaux avantages des CFD. Si ces derniers vous parlent et que vous avez les connaissances nécessaires, choisissez un courtier et lancez-vous ! Restez toutefois bien conscient des risques, surtout si vous avez peu d’expérience en matière de trading. 

Reste à savoir comment investir en CFD. C’est en fait assez simple. Tout se passera via la plateforme CFD en ligne proposée par le broker que vous aurez choisi : plateforme « maison », MetaTrader, ProRealTime… Quelle que soit la plateforme, vous pourrez passer vos ordres et prendre vos premières positions. 

Vous pourrez prendre des positions très courtes, ou garder au contraire des positions à plus long terme. Le cas échéant, attention aux frais « overnight ». Nous y reviendrons plus bas. Toute la gestion de vos positions se fera via la plateforme et / ou l’application de votre broker. Vous trouverez du contenu pédagogique sur la plupart des sites des courtiers en ligne. Presque tous proposent des articles thématiques, guides etc. pour que vous puissiez vous former. 

La plupart des brokers CFD proposent un compte démo, pour faire vos premières armes sans prendre de risques ! 

Profitons-en pour rappeler ici deux ou trois points clés

Sur quoi peut-on investir via les CFD ?

Le CFD est un produit dérivé basé sur un sous-jacent. Pour rappel, vous ne possédez pas ce sous-jacent lorsque vous ouvrez votre position. À l’inverse, lorsque vous achetez un titre vif, vous en êtes propriétaire et touchez des dividendes (dans le cas d’une action par exemple). 

Les CFD sont flexibles : on trouve une grande variété de sous-jacents. Selon le broker choisi, vous pourrez notamment trouver des : 

Les traders en CFD choisissent leurs supports à l’aune de plusieurs critères : stratégie globale, degré de connaissance des marchés, prévisions, horizon de placement… Dans tous les cas, il est primordial de bien connaître le sous-jacent du CFD sur lequel vous vous positionnez. N’oubliez pas que la grande majorité des investisseurs réalisent des pertes avec cet instrument financier. Si, par exemple, vous ne connaissez pas grand chose en paires de devises, évitez d’investir (ou d’investir trop) sur des CFD Forex. 

Comment choisir son courtier / broker en CFD ?

On trouve aujourd’hui de nombreux brokers spécialisés en CFD. Tous ou presque assurent une ouverture de compte très rapide et 100 % en ligne. Si vous souhaitez vous lancer en trading de CFD, vous pourrez presque commencer tout de suite. Mais avant toute chose, il faudra déjà choisir le « bon » courtier CFD. 

eToro, Degiro, IG Market, CMC Markets… Tous ces brokers vous proposent d’ouvrir un compte CFD en ligne pour commencer à trader.  

Voici, à notre avis, les principaux éléments à prendre en compte pour choisir le broker CFD qui sera le mieux adapté à vos besoins : 

Les CFD ne peuvent être commercialisés que par des prestataires de services d’investissement (PSI) agréés par l’AMF. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]