Cleerly 14 minutes de lecture

Les dividendes des principales sociétés cotées en bourse

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
19 octobre 2023

Vous cherchez les dividendes de l’entreprise entreprise:

a2022 en 2022 avec versements versement(s)

AnnéeMontant du dividende
2022a2022
2021a2021
2020a2020
2019a2019
2018a2018
2017a2017
2016a2016
2015a2015
2014a2014
2013a2013
Dividendes versés par entreprise

Si l’entreprise que vous cherchez n’apparaît pas, vous pouvez nous la demander dans les commentaires et nous l’ajouterons.

Nous vous présentons les dividendes des principales actions. Pour chaque entreprise que nous allons étudier, nous allons voir le rendement et les dividendes sur les 10 dernières années ainsi que la valorisation des actions. Ces données pourront vous permettre d’avoir un avis sur ces actions en sachant que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Qu’est-ce qu’un dividende ?

Le dividende est une somme d’argent qui est versée par une société aux actionnaires de celle-ci. Cette somme correspond généralement à une partie des bénéfices. Cette distribution s’effectue sous forme monétaire (par exemple 1 € pour une action qui en vaut 20), ou par la distribution d’actions gratuites (1 action offerte pour 20 actions détenues).

Un dividende est donc une part des bénéfices d’une entreprise, distribuée à ses actionnaires. C’est une façon pour les actionnaires de percevoir une rétribution pour leur investissement dans l’entreprise.

Comment sont calculés les dividendes ?

Il n’existe pas un calcul spécifique pour les dividendes, c’est toujours un choix de l’entreprise selon sa stratégie et son calendrier. Certaines entreprises décident de ne jamais distribuer de dividendes et plutôt d’investir pour développer la société.

Pendant longtemps, Apple avec Steve Jobs, refusait la distribution des dividendes ! Air France-KLM n’en distribue pas non plus, mais pour des raisons économiques.

En ce qui concerne les sociétés qui distribuent des dividendes, voilà le processus classique. L’entreprise réalise son bilan et détermine son bénéfice. Suite à ce calcul, le conseil d’administration décide (ou non) d’allouer une partie de ce bénéfice pour les actionnaires. Le montant distribué est divisé par le nombre d’actionnaires qui reçoivent chacun une partie proportionnelle à leur investissement.

Par exemple, si une société B réalise un bénéfice de 10 millions d’euros et décide de distribuer la moitié à ses actionnaires. La société est divisée en 100 000 actions. Le calcul sera le suivant : 5M € / 100 000 = 50 € par action. Si Monsieur T possède 20 actions, il touchera 1 000 €.

Les meilleures rendements des dividendes des sociétés proposent un rendement qui peut aller jusqu’à 10%.

Quelle est l’imposition des dividendes ? Exemple

Les dividendes sont imposées à la Flat Tax à 30% en étant considéré comme des revenus de capitaux mobiliers. La Flat Tax se décompose de 12,8% pour l’impôt sur le revenu et de 17,2% de prélèvements sociaux.

Il est possible de choisir le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Cependant cette solution est rarement intéressante car elle entraîne souvent plus d’impôts (nous y revenons plus bas avec un calculateur pour déterminer si c’est intéressant pour vous).

Il y a quelques exonérations et abattements possibles sur les dividendes :

  • Les dividendes distribués à une société-mère sont exonérés de 95 % si la société détient 5% du capital de la société.
  • Les dividendes perçus par une personne physique dont les revenus ne dépassent pas 50 000 € (ou 75 000 € pour un couple) en année N-2. Cependant, pour obtenir cette dispense, il faut en faire la demande mais c’est une bonne façon de ne pas payer d’impôts sur les dividendes.
  • Les dividendes perçus dans un PEA sont exonérés s’ils sont réinvestis dans le PEA. Ces gains seront imposés si il y a un retrait sur le PEA avant 5 ans ou s’il s’agit de titre non cotés
  • Les dividendes perçus dans une assurance vie sont exonérés et ne seront imposés que lors d’un retrait.

Par exemple, si Monsieur T perçoit 1 000 € de dividendes, voilà ce qu’il devra payer selon le support sur lequel il a perçu ses dividendes :

  • En direct : 30% soit 300 € au titre de la Flat Tax ;
  • Dans un PEA : rien à payer s’il décide de réinvestir cet argent dans son PEA ;
  • Dans une assurance vie : rien à payer tant qu’il garde son argent dans on contrat.

Pourquoi parle-t-on d’un abattement de 40% sur les dividendes ?

Il est possible pour des contribuables domicilié en France de profiter d’un abattement fiscal de 40% sur les dividendes avant déduction de la CSG. Pour l’obtenir, il faudra que le contribuable demande l’imposition sur le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Nous avons conçu un outil pour vous aider à choisir entre l’abattement ou la Flat Tax.

Montant de l’imposition avec le barème progressif :

progressif

Montant de l’imposition avec la Flat Tax :

flattax

La liste des sociétés à dividendes décortiquées

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.