Investir dans les montres

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 12 octobre 2021

Les montres de luxe peuvent être un placement et faire partie du patrimoine. Vous êtes décidés, vous avez l’intention d’acheter une très belle montre, une Rolex ou une Omega, une Patek Philippe par exemple, la montre de James Bond, de Raphael Nadal ou ayant appartenu à un homme politique connu pour son amour des belles montres.

Savez-vous que la montre Daytona Rolex de Paul Newman, offerte par son épouse qui avait fait graver sur le boitier « Drive carefully », a été vendue 15,3 M de dollars aux enchères à New York, le jeudi 19 octobre 2017, avec une mise à prix de 1 M de dollars. Vous avez le choix mais attention ! Notre but n’est pas de vous présenter toutes les montres de luxe mais de vous donner quelques conseils. Faut-il acheter une montre neuve ou d’occasion ?

Investir dans des montres neuves

Vous souhaitez acheter une Rolex neuve ou une Patek Philips. Si vous vous adressez à la maison Rolex, on vous indiquera que vous allez être inscrit sur une liste d’attente. Attente qui pourra durer plusieurs années, parfois jusqu’à dix ans.

La politique est sensiblement la même pour toutes les autres marques.

Vous ne souhaitez pas attendre, donc vous vous décidez à en acheter une d’occasion.

Mais où aller pour être certain de ne pas se faire avoir en achetant une montre de contre-façon ? Dans un site qui paraît sérieux et qui a toutes les marques à des prix très abordables.

Rolex fabrique environ 700.000 montres par an alors qu’il en est vendu 8 millions de fausses.

Le prix d’entrée de gamme d’une Rolex se situe autour de 10.000 €, la submariner se négocie autour de 13 000 €.

Pour une Richard Miles, vous devrez débourser autour de 150.000 €.

Investir dans des montres d’occasion

La cote des montres grimpe à une vitesse vertigineuse.

La Patek Philips Nautilus, qui se négociait autour de 21.000 € en 2014, cote actuellement plus de 90.000 €.

En 1980, si avez acheté la montre Daytona de Rolex, vous avez déboursé autour de 1.500 €. Si vous voulez la revendre aujourd’hui, vous la céderez autour de 200 000 €. Bel investissement !

Parfois, la maison a arrêté la production et le modèle a toujours la cote donc le prix monte.

Une montre fabriquée en édition limitée (passage à l’an 2000 par exemple, ou pour un anniversaire de la marque) peut voir sa cote grimper.

Comment être certain qu’il s’agit d’une vraie montre et non pas d’une fausse ?

Vous devez avoir la boite d’origine, le ticket d’achat, la carte de garantie.

Attention, il peut se vendre sur internet des boîtes authentiques abritant cependant une montre de contre-façon.

Vous avez porté votre choix sur un modèle.

Avant votre achat, soyez imbattable sur les caractéristiques de ce modèle, son poids, l’endroit où se situent les numéros sur le boitier, sur le bracelet.

A vous de jouer à l’expert, car les faussaires fabriquent des montres de mieux en mieux imitées !

Certains détails peuvent vous alerter :

  • Le poids : une contre-façon est plus légère qu’une authentique (il faut une balance très précise, au milligramme près).
  • L’aiguille trotteuse : elle ne semble pas « flotter » et avance par à-coups.
  • Le tictac : écoutez la montre, on n’entend pas de tictac quand la montre est vraie.
  • Le bracelet : est-ce bien celui d’origine ?
  • Les numéros d’authenticité : Faites vos recherches pour savoir où se trouvent les tampons, dos de la montre, bracelet…. Regardez bien les numéros de série ; Les chiffres sont-ils bien gravés, bien lisibles ? Retrouve-t-on les mêmes sur la montre et le bracelet, sur la carte de garantie ?
  • Regardez le cadran et sa couleur qui varie lors de l’inclinaison.
  • La montre est-elle bien étanche ?

Si vous achetez une montre avec son bracelet d’origine, nous vous conseillons de le changer, de conserver précieusement ce bracelet et le remettre au moment de la revente : un bracelet impeccable donnera de la valeur à votre bien.

Où acheter une montre de luxe d’occasion ?

Entre particuliers

Un de vos amis qui a besoin d’argent décide de se séparer de sa Rolex, achetée il y a quelques années. Avec les déménagements, il ne retrouve pas les papiers et la garantie d’origine.

Un conseil, si vous ne voulez pas risquer de vous fâcher avec lui : exigez de sa part une révision chez un bijoutier vendant des montres de luxe. Celui-ci saura s’il s’agit d’une vraie Rolex ou d’une fausse.

En salle des ventes

Le commissaire-priseur, qui est un officier ministériel, se fera aider par un expert et vous aurez un avis autorisé et une garantie en cas d’erreur.

Dans une boutique

Nous vous conseillons une boutique très sérieuse à Paris : Da Vinci Watches (19 rue Jean Mermoz – Paris VIII)

Quels sont les risques à posséder une montre de luxe ?

Depuis quelques années, on constate une explosion des vols de montres de luxe à Paris.

Dans un article du Figaro très bien documenté paru le samedi 12 juin 2021, Christophe Cornevin précise qu’il y a environ deux vols de montre de luxe par semaine, le plus souvent avec violence. Une bande de voleurs chevronnés formés au vol à la tire, venant d’un quartier d’Alger, écume les sorties des palaces et des restaurants huppés à la recherche de leur proie. Ils repèrent du premier coup d’oeil une Patek Phillippe, une Hublot ou une Audemars Piquet.

L’alcool vous rendant euphorique et moins vigilant, il n’est pas difficile à ces trentenaires sympathiques de vous subtiliser votre belle montre, sous un prétexte quelconque.

Attention aussi, si vous circulez en voiture et qu’un scooter vient de heurter votre rétroviseur. Si vous portez une belle montre, je vous conseille de l’enlever avant de redresser votre rétroviseur. Vous verrez alors un deuxième scooter vous doubler et repartir bredouille.

Une belle montre est un placement sûr. Si elle a toujours été bien entretenue, que vous avez les garanties et le coffret d’origine, vous pourrez la revendre facilement.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.