Blast Club (Anthony Bourbon) : ça vaut le coup ?

Expert
Mis à jour le 06 février 2024

Dans les solutions d’investissements et de placements, les solutions ne manquent pas. Blast Club, est le club d’investisseurs cofondé par Anthony Bourbon, l’investisseur popularisé par l’émission de M6, « Qui veut être mon associé ? ». Tony Parker, Eric Larchevêque et plusieurs autres investisseurs ont rejoint l’aventure. Le club promet un accès privilégié à des investissements dans des startups prometteuses. Est-ce vraiment une opportunité ? Cet article va analyser Blast Club, les frais, les startups dans lesquelles des investissements ont été effectués et notre avis sur la solution.

Qu’est-ce que Blast Club ?

Blast Club se présente comme un club d’investisseurs exclusif, offrant à ses membres l’opportunité d’investir dans des startups triées et sélectionnées par leur équipe.

L’idée est séduisante : permettre à des investisseurs individuels d’accéder à des investissements habituellement réservés à des acteurs institutionnels. Les membres ont la possibilité de choisir dans quelles startups ils souhaitent investir, leur offrant ainsi une certaine autonomie dans la gestion de leur portefeuille.

Les principaux fonds de Private Equity, c’est-à-dire les fonds qui permettent d’investir dans des entreprises sont généralement accessibles à partir de 100 000 €. Blast Club se différencie avec une solution plus accessible.

Il existe plusieurs concurrents comme Caption ou Crowdcube.

Quels sont les frais associés à Blast Club ?

Pour rejoindre Blast Club, il faudra d’abord s’acquitter d’une adhésion annuelle dont le montant varie :

Une fois membre, des frais supplémentaires sont à prévoir lors de chaque investissement. Ces frais comprennent :

Ces frais s’accumulent et diminuent la rentabilité de vos investissements. Par exemple, les frais d’adhésion sont à fonds perdus.

Exemple d’investissement (hypothétique) avec Blast Club

Imaginons que vous souhaitiez investir dans Blast Club, voilà un exemple de ce qui pourrait se passer :

Vous devenez membre Bronze et décidez d’investir le maximum de 10 000 € dans 5 startups (2 000 € dans chacune) sur une année. Vous détenez vos actions pendant 8 ans.

Au bout de 8 ans, vous vendez toutes vos actions. On peut imaginer, de façon optimiste, que sur 5 sociétés, une a fait faillite (entre 20 et 40% des startups font faillites), 1 ne vaut plus que 50% du montant de la levée, une a une valorisation inchangée, une est valorisé à 200% de la valeur initiale de la levée et une vaut 5 fois le montant investi. En terme de chiffres, cela donne pour chaque société :

  1. Faillite : 0 € soit une moins-value de 2 000 €,
  2. Baisse de 50% : 1 000 € soit une moins-value de 1 000 €,
  3. Valorisation inchangée : 2 000 € soit une plus-value de 0 €,
  4. Valorisation doublée : 4 000 € soit une plus-value de 2 000 €,
  5. Valorisation quintuplée : 10 000 € soit une plus-value de 8 000 €.

Blast Club prend 20% des plus-values, soit 400 € pour la 4 et 1 600 € sur la 5. La valeur de la vente est donc la suivante :

(10 000 € – 1 600 €) + (4 000 € – 400 €) + (2 000 €) + (1 000 €) + (0 €) soit 15 000 €.

En ajoutant 1 000 € de frais d’adhésion, 500 € de frais de structuration (5% de l’investissement) et 500 € de frais de fonctionnement (1% pendant 5 ans), cela représente, sans prendre en compte la fiscalité, une valeur finale de 13 000 €… et donc une plus-value de 3 000 €. Cela correspond à un rendement annuel de 4% (avant fiscalité)… pour un risque maximum !

Il est crucial de souligner que cet exemple est hypothétique, les résultats réels pouvant varier considérablement. L’investissement dans des startups doit être envisagé dans le cadre d’une stratégie de diversification comme c’est bien évoqué sur le site : « n’investissez que ce que vous êtes prêt à perdre ».

Quelles sont les entreprises de Blast Club ?

Blast Club a investit dans 15 startups pour l’instant selon leur site :

entreprises blast club

Sur le site Pappers et la cartographie de l’entreprise Blast, on retrouve pour l’instant 13 sociétés :

pappers blast club anthony bourbon

L’accent est mis sur l’innovation et le potentiel de croissance, ce qui semble assez logique. Les secteurs sont très différents : nourriture, marketplace, ecommerce, assurance… ce qui est plutôt bien dans une logique de diversification.

Lorsque vous êtes membre du club, vous avez des informations détaillées sur chaque entreprise et vous pouvez choisir celles dans lesquelles vous croyez. Lorsqu’un nouveau projet se présente, vous aurez accès à :

Il y aurait 2 à 3 opérations par mois possibles selon le site. Cela semblait être le cas entre janvier et juillet 2023 mais il n’y a plus eu d’opérations (en tout cas selon Pappers et sur leur site) depuis 6 mois :

Qu’est-ce que je pense du Blast Club ?

L’idée du Blast Club est attrayante car elle donne la possibilité d’investir dans des startups, ce qui est généralement compliqué pour les particuliers non fortunés. L’ajout d’un marché secondaire pour revendre ses parts sera intéressant, même s’il faudra rester membre (et donc payer) pour y accéder.

Anthony Bourbon est clivant mais charismatique et avec une grande visibilité. Entre M6 (« Qui veut être mon associé? ») et les réseaux sociaux (Linkedin, Instagram, TikTok, Twitter), il est très suivi et écouté. Il est donc probablement sollicité par de nombreux chefs d’entreprises qui souhaitent lever des fonds. Cela fait de lui un bon ambassadeur pour promouvoir et faire connaître les startups dans lesquelles Blast Club investit.

Ce que je regrette et qui m’incite à la plus grande prudence, ce sont les frais élevés. L’obligation d’adhérer à un club est séduisante car elle permet de créer une communauté mais le montant de l’adhésion est trop élevé surtout au vu des autres frais qui sont pratiqués.

Ce n’est pas un placement à réaliser à moins d’avoir les connaissances suffisantes et d’avoir la possibilité d’investir au moins 15 000 à 20 000 € dans une dizaine de startups par an pour lisser son risque.

Blast Club permet en tout cas à Anthony Bourbon et ses associés de gagner de l’argent, quoi qu’il se passe. Sur la page d’accueil de leur site, il est question de 40 millions d’euros investis en 2023 (j’arrive à 20 millions d’euros en additionnant les montants des levées) et plus de 4 000 membres. Cela représente, en terme de chiffres d’affaires pour Blast en 2023, en se basant sur 20 millions d’euros investis :

Lors de ses interventions dans l’émission Qui veut être mon associé ?, Anthony Bourbon parle de l’ARR (ce qui signifie Revenu Annuel Récurrent). Avec Blast Club, il a réussi à créer un modèle particulièrement lucratif qui génére presque 5 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce aux frais d’adhésion et aux frais de structure. Ironie de l’histoire, c’est sans lever de fonds qu’il réalise cette belle performance !

4 commentaires
Lamarti, le 12 février 2024

Bonjour. J ai finalité l adhesion de blast.club pour 1000 euros hier. Après avoir lu vos commentaires, je souhaite faire joker mon droit de retractation mais dans les conditions générales, il n est mentionné nulle part la possibilité de se retracter même si on est sur une vente à distance.
Savez vous s il est possible de se retracter si on respecte les 14 jours suivant l adhesion ?
Je vous remercie pour votre aide
Bien cordialement
S.l

Répondre
Notre expert
Benoît Fruchard, le 13 février 2024

Bonjour,
Vous devriez en effet disposer d’un droit de rétractation dans les 14 jours suivant l’adhésion.
Le plus simple est de les joindre par mail : [email protected] (je n’ai pas trouvé de numéro de téléphone).
Si vous n’avez pas de réponses d’ici quelques jours, vous pouvez leur envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception.

Répondre
Morad, le 13 février 2024

Votre article m'a convaincu !
Je l'ai partagé dans le forum de blastclubfr sur discord et ils m'ont immédiatement blacklisté sans donner de réponse à votre raisonnement.
J'ai trouvé cela très agressif de leur part et j'ai été complétement refroidi.
Merci pour votre travail !

Répondre
BB, le 14 février 2024

Bonjour, c'est juste évident que le marketing est très bon, mais c'est un empilement de frais monstrueux.
Bien au dessus de la normale, mais bien présenté pour attirer des milliers de petits porteurs grâce à la TV.
Le calcul montre que Blast récupère initialement 25% des sommes apportées. Sans parler des 20% sur les gains. C'est vraiment jouer sur l'ignorance et l'espoir des personnes.
C'est dommage

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]