Comment intégrer les travaux dans un prêt immobilier ?

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 23 novembre 2021

Vous avez eu un coup de cœur pour un bien immobilier ? Cependant, il nécessite d’importants travaux de rénovation et ça, vous ne l’aviez pas prévu ! Heureusement, il est tout à fait possible d’inclure des travaux dans un prêt immobilier. Mais est-ce que cela est intéressant ? Comment ça fonctionne ? Existe-t-il d’autres solutions pour réaliser ces travaux ? Suivez-nous, on répond à toutes vos questions !

Est-ce intéressant d’inclure les travaux dans un crédit immobilier ?

Lors de l’acquisition d’un logement ancien, il n’est pas rare de devoir réaliser des travaux de rénovation plus ou moins importants. Ainsi, il peut être judicieux d’inclure ces travaux dans le crédit immobilier, et ce pour plusieurs raisons :

  • Vous évitez de souscrire un prêt à la consommation pour financer les travaux. Ainsi cela vous permet de ne pas souscrire un second prêt à un taux d’intérêt généralement plus élevé. De plus, avoir deux mensualités de crédit augmente le taux d’endettement et vous risquez de vous retrouver dans une situation difficile en cas d’imprévus.
  • Vous empruntez un montant destiné à la réalisation des travaux dont le taux sera celui du crédit immobilier. Ainsi, vous bénéficiez des modalités avantageuses du prêt immobilier vous permettant ainsi de réaliser des économies. Le taux immobilier est plus intéressant et la durée de l’emprunt vous permet de lisser les frais engagés sur plusieurs années.
  • La banque peut libérer un capital vous permettant de réaliser les travaux de votre logement nécessaire à son occupation. Vous évitez ainsi d’avancer les frais liés à la rénovation. Toutefois, elle peut exiger que les travaux soient réalisés par des professionnels.

En revanche pour inclure des travaux dans un prêt immobilier, il faut que les travaux représentent d’importantes rénovations dans le but de rendre le logement habitable ou pour réaliser des économies d’énergie par exemple.

Faut-il fournir des devis pour inclure les travaux de prêt immobilier ?

L’établissement prêteur peut accorder que certains travaux soient réalisés par l’emprunteur. Mais généralement, l’intervention de professionnels est exigée. Vous devrez alors présenter un devis afin de permettre à la banque de débloquer les fonds en vue de la réalisation des travaux. Ainsi elle sait à quoi cette somme est destinée et qu’à priori les travaux seront réalisés dans les règles de l’art.

D’autant que pour être sure que la somme débloquée soit destinée aux travaux, elle règle directement les entreprises missionnées. Ainsi elle s’assure que le capital est utilisé à bon escient.

Quelles sont les 3 solutions de crédit immobilier pour les travaux ?

La banque peut proposer 3 solutions afin d’inclure des travaux dans un crédit immobilier, à savoir :

  • Deux lignes de crédit : Dans ce cas, le capital destiné aux travaux et à l’acquisition du bien est distinct. En effet, la banque débloque au fur et à mesure les sommes utilisées pour la rénovation. Le montant total de l’emprunt n’est donc pas libéré dès l’achat du logement. Toutefois, cette solution implique des intérêts intercalaires qui se rajoutent au montant des mensualités. En effet, lorsqu’un prêt est débloqué selon l’avancement des travaux, des frais de déblocage sont appliqués par la banque comme des pénalités.
  • Une seule ligne de crédit : la banque débloque la totalité du capital incluant le prix d’achat du bien et les travaux. Bien entendu votre taux d’endettement doit être situé entre 33% et 35%.
  • Différé total des mensualités : Vous n’aurez qu’une seule ligne de crédit. Cependant vous commencez à le rembourser uniquement à la fin des travaux et dès que vous occupez le logement. Cette solution vous permet d’épargner le temps de la rénovation. En revanche, des intérêts intercalaires seront également ajoutés aux premières mensualités. Ils seront calculés à un taux plus élevé afin de compenser la période de non-remboursement.

Comment faire si on n’obtient pas de crédit immobilier pour les travaux ? 

Dans le cas où la banque refuse d’inclure les travaux dans votre prêt immobilier, des solutions alternatives s’offrent à vous selon votre profil emprunteur.

L’éco-PTZ

L’éco-PTZ est un prêt à taux zéro accordé par les banques ayant signé une convention avec l’état. Son montant varie en fonction des travaux réalisés dans la limite de 30 000 €. La durée maximum de remboursement est de 15 ans.

L’avantage du PTZ est qu’il est accordé sans condition de ressources tant que le logement est achevé depuis plus de 2 ans. En revanche les travaux doivent être effectués en vue de réaliser des économies d’énergie comme :

  • L’Isolation thermique de la toiture ; des murs, des fenêtres.
  • L’Isolation des planchers bas ;
  • L’Installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
  • L’Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Par ailleurs ces travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) dans un délai de 3 ans après obtention du prêt.

Les prêts travaux d’action logement

Action logement propose des prêts travaux et amélioration à taux réduits allant de 10 000 € à 20 000 €.

Toutefois pour en bénéficier vous devez respecter les conditions suivantes :

  • Être salariés d’une entreprise du secteur privé employant au moins 10 salariés
  • Le logement doit être votre résidence principale.
  • Vos ressources doivent être inférieures au plafond fixé par décret.

Grâce à ces prêts, vous pouvez financer les travaux suivants :

  • Décoration et embellissements
  • Travaux de rénovation
  • Mises aux normes : chauffage, sanitaire, toiture, fenêtres…
  • Travaux d’adaptation du logement en cas de handicap
  • Amélioration des performances énergétiques 
  • Agrandissement et aménagement

En fonction du type de travaux envisagé, vous choisissez le prêt travaux Action logement approprié. Vous devrez fournir un devis de moins de 6 mois et des factures détaillées de moins de 3 mois afin de justifier vos dépenses.

Le prêt à la consommation et rachat de crédit 

Vous pouvez éventuellement contracter un prêt à la consommation pour financer vos travaux. Toutefois, les taux d’intérêt sont généralement plus élevés et la durée de remboursement plus courte. Il convient donc de vérifier votre taux d’endettement et votre capacité d’emprunt avant de souscrire ce type de crédit.

Cependant, vous pourrez toujours envisager un rachat de crédit par une autre banque afin de réunir les différents prêts et ainsi n’avoir qu’une seule mensualité. Et vous pourrez même en profiter pour renégocier le taux de votre crédit immobilier !

En résumé, si vous souhaitez réaliser des travaux dans votre logement, plusieurs solutions de crédits s’offrent à vous. Mais gardez à l’esprit qu’un crédit vous engage sur le long terme ! il convient donc d’envisager les projets immobiliers en étant accompagné d’experts qui sauront vous conseiller selon votre profil !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.