Gestion de patrimoine : définition, ce que c’est, quelle formation ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 29 août 2022

La gestion de patrimoine est par définition le fait de valoriser et de faire fructifier ses actifs en fonction de ses besoins et objectifs (retraite, réduction d’impôt, transmission, investissement…) en tenant compte des contraintes. C’est là qu’intervient le conseiller en gestion de patrimoine ! En effet, il réalise un bilan patrimonial en vue de vous guider dans les investissements et placements financiers adaptés à votre situation. Explications !

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?

Avant de vous expliquer en quoi consiste la gestion de patrimoine, faisons le point sur ce qu’est un patrimoine !

Par définition, un patrimoine est un ensemble de biens matériels et immatériels que possède une personne, à la suite d’un héritage, d’une transmission ou encore d’un achat.

Concrètement, il est constitué d’un ensemble d’actifs et de passifs, à savoir :

Vous l’aurez compris, un patrimoine doit donc se gérer afin de le développer, de le faire fructifier ou encore en vue de le transmettre. Aussi, s’occuper de son patrimoine peut vite s’avérer complexe et l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine est généralement le bienvenu !

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Par définition, un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) analyse le patrimoine détenu par un particulier ou un professionnel afin de le valoriser et de leur proposer les meilleures options fiscales et patrimoniales. Ainsi, un CGP prodigue des conseils en toute transparence en fonction du profil des clients, de leurs ressources et de leur appétence au risque.

Il existe plusieurs professions qui s’occupent de la gestion de patrimoine, la base du métier reste le même avec tout de même des rôles bien définis, comme par exemple :

Quant au conseiller en gestion de patrimoine, il analyse et valorise le patrimoine. De plus, il est amené à coopérer avec les différentes professions que nous venons de voir.

Néanmoins, s’il est salarié d’une banque ou d’une assurance, il ne pourra proposer que les produits issus d’un catalogue fourni par l’établissement. En revanche un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI), travaille en architecte ouverte. Autrement dit, il n’est pas limité à un catalogue de produits et peut faire appel à d’autres établissements et professionnels intermédiaires afin de faire fructifier vos actifs.

Il convient de ne pas confondre un cabinet de gestion de patrimoine et une société de gestion qui elle a pour objectif de gérer des portefeuilles boursiers. En revanche, les CGP peuvent faire appel à une société de gestion afin d’accéder aux différentes classes d’actifs.

Quels sont les services proposés par un CGP ?

Concrètement, un conseiller en gestion de patrimoine intervient à plusieurs niveaux, à savoir :

Ainsi, un conseiller en patrimoine peut proposer l’ensemble des produits disponibles sur le marché ainsi qu’un panel de services comme par exemple :

En résumé, les prestations d’un CGP reposent sur des critères bien précis tels que les objectifs de ses clients et la rentabilité tout en minimisant les risques.

Un conseiller en gestion de patrimoine doit obtenir le certificat CIF (conseiller en investissements financiers) délivré par l’AMF (Autorité des Marchés financiers). Sans ce certificat, il ne peut pas exercer son activité.

Quelles sont les différences entre un CGP et un CGPI ?

Nous l’avons vu, un conseiller en gestion de patrimoine regroupe plusieurs professions dont les statuts diffèrent, à savoir :

Ainsi plusieurs options s’offrent à vous quant au choix de votre CGP. Néanmoins, un conseiller en gestion de patrimoine salarié dans une banque ne pourra pas proposer de produits externes à l’établissement même s’ils présentent des avantages certains pour son client.

Alors qu’un conseiller de gestion de patrimoine indépendant est par définition libre de vous proposer la totalité des produits disponibles sur le marché. C’est le principe de l’architecte ouverte qui assure ainsi une totale transparence du CGP.

En résumé, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant peut proposer les services et produits les mieux adaptés à son client puisqu’il n’est pas limité par un catalogue de produits.

Quelles sont les formations pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Ils existent plusieurs cursus pour devenir conseiller en gestion de patrimoine. En effet, des formations plus ou moins longues et plus ou moins complètes sont proposées.

Toutefois, pour une formation approfondie, il faudra vous tourner vers un Master donc un bac + 5. Les diplômes appréciés sont par exemple :

Pour cela, vous pouvez opter pour une école telle que KEDGE Business School Bordeaux, ESCP Business School Paris… ou alors vers certaines universités qui proposent ce type de master. En revanche, l’admission se fait sur concours et vous devez avoir une licence en science économique, droit ou finance.

Il existe également des BTS de gestion patrimoine donc une formation de 2 ans. Néanmoins, il s’agit d’un enseignement du métier dans sa globalité.

Quel est le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Les salaires des CGP sont variables. En effet, ils sont calculés entre autres selon l’expérience et le statut. De plus, la rémunération est en principe composée d’une part fixe et d’une part variable en fonction des objectifs.

En ce qui concerne les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, la rémunération peut prendre la forme d’honoraires fixés à l’avance, de commissions versées par les intermédiaires ou encore d’un pourcentage du montant des frais de souscription d’un client.

En résumé, un conseiller en gestion de patrimoine gagne entre 2 500 et 6 000 € brut par mois. On peut dire qu’un CGP junior perçoit entre 30 000 € et 45 000 € brut par an, quant à un CGP sénior, son salaire peut atteindre les 70 000 € bruts par an.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]