Cleerly 8 minutes de lecture

Finansol : que vaut ce label ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
05 octobre 2023

L’association Finansol rebaptisée FAIR a lancé son label en 1997 dans le but de promouvoir la solidarité dans l’épargne. Ainsi, le label Finansol permet aux épargnants de distinguer en un clin d’œil les produits solidaires des autres. Ils peuvent alors donner un sens à leur investissement en soutenant des activités d’utilité sociale et environnementale. Mais que valent les fonds labellisés Finansol ? Comment fonctionne la finance solidaire ? Comment devenir un épargnant solidaire ? On fait le point ! 

Qu’est ce que le label Finansol ?

Le label Finansol créé en 1997 par l’association FAIR a pour objectif de distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits financiers. Il s’agit d’appliquer au secteur financier les principes de l’économie sociale et solidaire. Ainsi la finance solidaire permet aux investisseurs de contribuer à des projets ayant un impact social et/ou environnemental. 

C’est le comité du label Finansol, organe indépendant de l’association FAIR qui se charge du contrôle du label. Le processus de labellisation est soumis à un contrôle rigoureux afin d’assurer la transparence et l’indépendance des fonds. 

Avec plus de 169 fonds labellisés Finansol, la finance solidaire a le vent en poupe. En effet, selon le baromètre de la finance solidaire FAIR La Croix 2023-2024, l’épargne solidaire a augmenté de 1,8 milliard d’euros pour atteindre 26,3 milliards au 31/12/2022. Ce qui a permis le financement solidaire de plus de 1590 projets à impact social ou environnemental. 

Mais voyons en détail ce qu’est la finance solidaire !

Qu’est ce que la finance solidaire ?

Le label Finansol garantit que votre investissement contribue réellement au financement d’activités à impact social, solidaire et/ou environnemental comme :

  • L’emploi et la création d’entreprise : Favoriser l’insertion par l’activité économique, la création d’entreprises par des personnes en situation de précarité ou encore maintenir des emplois. 
  • Les logements sociaux : Favoriser la réhabilitation et la construction de logements destinés aux personnes en difficulté
  • Les activités écologiques : Favoriser le développement d’activités respectueuses de l’environnement comme l’agriculture biologique ou encore les énergies renouvelables
  • L’entrepreneuriat dans les pays en développement : Développer le commerce équitable et donner accès à des microcrédits par exemple.

Concrètement, grâce à votre épargne, les structures labellisées Finansol peuvent agir dans ces différents secteurs d’activités. 

Ne pas confondre finance solidaire et ISR (investissement socialement responsable) ! En effet, bien que tous deux reposent sur des investissements responsables et éthiques. La finance solidaire choisit des activités en fonction de leur utilité effective (lutte contre l’exclusion, cohésion sociale, développement durable). En outre, elles ne sont pas cotées en bourse et ne sont pas sélectionnées en fonction de leur performance financière. 

Quels sont les critères du label Finansol ?

En effet pour qu’un placement soit labellisé Finansol, il doit répondre aux critères suivants : 

  • Les critères de solidarité : le produit d’épargne doit se conformer à l’un deux points suivants : 
    • Tout ou partie de l’épargne est affecté au financement d’entreprise solidaire 
    • Au moins 25% des intérêts sont versés de façon régulière par l’épargnant sous forme de don à des organismes bénéficiaires.
  • Les critères de transparence et d’information : Les épargnants doivent recevoir une information complète sur le produit labellisé à la souscription, mais aussi de façon annuelle. Tout comme l’association FAIR qui doit recevoir des données sur la finance solidaire afin de faciliter la mise en place d’indicateurs sur le secteur.  

D’autre part, le comité du label Finansol renforce les critères d’éligibilité, à savoir :

  • L’examen des frais de gestion
  • La promotion active des produits d’épargne solidaire 
  • La méthode de sélection des associations bénéficiaires de l’épargne de partage

Finansol est le seul label qui atteste du caractère solidaire d’un placement financier. Aussi, le rôle de l’association et du comité est de s’assurer que les critères soient bien respectés pour obtenir ce label !

Quels sont les placements labellisés Finansol ?

Les produits d’épargne solidaire permettent de donner du sens à votre investissement tout en faisant fructifier votre épargne. En effet, certains produits solidaires offrent un rendement équivalent à d’autres produits financiers. 

Il existe trois types de produits d’épargne solidaire, à savoir :

  • Les produits d’investissement solidaire : Tout ou partie du placement doit financer des projets d’utilité sociale et environnementale. Cela peut être des FCP, OPC ou encore des actions non cotées.
  • Les produits de partage : Au moins 25% de l’intérêt généré doit être versé sous forme de dons à une association. Les produits concernés sont souvent des livrets d’épargne solidaire et des OPC. 
  • Les produits mixtes : Ils combinent les deux produits précédents. Ici la solidarité se manifeste via l’investissement solidaire et de partage, principalement via des OPC. 

Comment devenir un épargnant solidaire ?

Les produits solidaires sont proposés par des banques, assureurs ou encore des entreprises. Alors, regardons de plus près comment investir dans un produit labellisé Finansol ! 

Investir dans un produit solidaire 

Banques et assureurs proposent des produits solidaires, comme : 

  • Un livret, un compte à terme, un OPC, FCP, SICAV … 
  • Une assurance-vie solidaire 

Dans ce cas, tout ou partie de l’épargne est investi dans des projets à forte utilité sociale et environnementale. Les intérêts et dividendes éventuels seront conservés en totalité. 

Chaque support à sa fiscalité propre, mais généralement les gains sont soumis à la Flat tax au taux de 30% (12,8% d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux) 

Investir dans un produit de partage 

Ici, les produits proposés sont identiques (livret, OPC, assurance vie…), mais dans ce cas vous décidez de partager vos intérêts. 

En effet, vous pouvez reverser chaque année entre 25% et 100% de la rémunération perçue à une association parmi une liste proposée par votre établissement financier. 

En contrepartie, vous bénéficiez d’une fiscalité allégée grâce au don réalisé à l’association. Vous pouvez déduire 66% ou 75% (en fonction de la nature de l’association) de la somme donnée de l’impôt sur le revenu. 

Investir via son entreprise avec un PER ou un PEE 

Cela consiste à placer votre épargne d’entreprise (intéressement, participation…) sur un fonds commun de placement solidaire (FCPES). En effet, toutes les entreprises permettant à leurs salariés d’accéder à un PEE (plan d’épargne entreprise), un PER (plan épargne retraite) ou un PERCO (plan d’épargne pour la retraite collective) sont dans l’obligation de proposer un fonds solidaire. 

Ainsi, les sommes investies et les intérêts générés sont exonérés d’impôts à condition que l’épargne soit placée pendant au moins 5 ans pour le PEE et jusqu’à la retraite pour le PER ou le PERCO.                                                                 

Investir dans une entreprise solidaire

Pour finir, vous pouvez choisir d’investir directement dans une entreprise exerçant une activité à fort impact social et environnemental, labellisée Finansol. 

Vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt sur le revenu entre 18% et 25 % du montant investi, sous conditions

Quelle est la rentabilité d’un produit labellisé Finansol ?

Il est légitime de se demander si la finance solidaire est aussi rentable que l’épargne classique. Toutefois, la réponse doit être nuancée et dépend du produit solidaire dans lequel vous investissez !

Ainsi, comme nous l’avons vu, l’épargne solidaire offre des avantages fiscaux sous certaines conditions : 

Produits financiers solidaires Fiscalité
Le placement de partage et d’investissement solidaire Intérêts imposables, réduction d’impôt sur le don (de 66 % ou 75 %, suivant la nature de l’association)
Les FCPESIntérêts exonérés d’impôt si le placement est conservé au moins cinq ans pour les PEE et jusqu’à la retraite pour les PERCO ou PER
Le financement d’entreprise solidaire Réduction d’impôt de 18 % ou 25% sur les sommes investies et exonération des gains après 5 ans de détention
Récapitulatif avantages fiscaux produits finansol 

Néanmoins, la performance du placement dépend aussi de la typologie du produit.

Par exemple, les fonds solidaires, aussi appelés 90-10 doivent investir entre 5% et 10% de leur actif dans des entreprises solidaires. Par conséquent, les 90% restants permettent d’obtenir une rentabilité au moins identique au placement classique. 

Mais n’oubliez pas qu’un rendement élevé augmente le risque de l’investissement. C’est pourquoi, la durée de placement conseillé dans un produit solidaire est au minimum de 5 ans, ce qui permet de lisser le risque, mais aussi de permettre aux organismes solidaires de mener à bien leur projet. 

En résumé, un investissement dans un fonds labellisé Finansol offre une rentabilité sociale avec la satisfaction de donner un sens à son épargne, mais aussi une rentabilité financière grâce à la performance des fonds et aux avantages fiscaux accessibles sur certains produits d’épargne solidaire.

N’hésitez donc pas à vérifier le document d’information clé (DIC) destiné aux investisseurs afin de contrôler les performances du fonds. Et ce bien que les performances passées ne présagent pas des performances futures ! 

Sinon vous pouvez demander conseils à des experts de la gestion de patrimoine qui sauront vous guider dans vos investissements ! 

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.