5 notions à connaître avant d’acheter votre premier NFT

Expert
Mis à jour le 05 mai 2022

Les créateurs mettent leurs biens numériques sur des blockchains, permettant à d’autres d’acheter leur travail. De nombreuses personnes achètent des NFT pour faire un profit rapide. Cependant, les choses peuvent rapidement mal tourner et la connaissance de ces termes est particulièrement importante pour vous éviter de perdre beaucoup d’argent dans cet espace.

La popularité des jetons non fongibles (NFT) est en hausse. Les ventes de NFT ont atteint 25 milliards de dollars en 2021. Il s’agit d’une augmentation étonnante de 260 fois d’une année sur l’autre par rapport aux 94,9 millions de dollars de ventes de NFT en 2020. Avec certains se vendant déjà pour des millions de dollars réels, les NFT sont vus par certaines personnes comme le nouvel eldorado financier. Soyez vigilant, si vous venez de commencer votre voyage NFT, voici cinq termes que vous voudrez comprendre.

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Il ne suffit pas de savoir ce que les lettres signifient, il faut aussi comprendre leur signification. Fongible signifie quelque chose qui peut être remplacé par une copie exacte. En étant non fongible, chaque NFT est nécessairement unique. Les crypto-monnaies, en revanche, sont fongibles. Par exemple, chaque bitcoin est identique à un autre. 

Vous avez probablement vu beaucoup de NFTs qui étaient des images. Mais techniquement parlant, les NFT ne sont pas des images, de la musique, des éléments de jeux vidéo, ou quoi que ce soit de ce genre. Les NFT sont plutôt des certificats associés à des biens numériques, quels qu’ils soient. Par conséquent, lorsque vous achetez un NFT, vous achetez les données de la blockchain. 

Que signifie « monnayeur » ?

La propriété des NFT est vérifiable car ils sont rattachés à des blockchains. Ethereum et Solana sont les deux blockchains les plus courantes pour les NFT. Mais les créateurs n’utilisent pas les blockchains pour créer des objets numériques car ce n’est pas le rôle des blockchains. Les objets sont plutôt créés ailleurs et téléchargés ultérieurement. 

Certains disent que les créateurs monnayent un NFT lorsqu’ils le téléchargent sur la blockchain. Cependant, vous entendrez également des acheteurs de NFT dire qu’ils ont frappé un NFT s’ils étaient le tout premier acheteur.

En général, les créateurs ne créent pas un seul NFT, mais plutôt des collections. Par exemple, il y a 10 000 NFT dans la collection CryptoPunk. Lorsque les créateurs procèdent à la frappe, il y a souvent un événement très médiatisé. À un moment et à un prix donnés, les NFT sont disponibles à la vente sur une plateforme de lancement du marché. Cet événement est aussi appelé « la frappe ».

Pourquoi les gens achètent-ils des NFT ?

Disons que vous voulez acheter un NFT d’une collection de 10 000 pièces le jour de son lancement. Comme mentionné, l’heure, le lieu et le prix sont rendus publics. Vous connecterez votre portefeuille de crypto-monnaies à l’avance. Et dès que le moment sera venu, vous cliquerez sur le bouton « acheter » en espérant qu’il ne sera pas épuisé avant que votre transaction ne soit traitée. Certaines collections NFT se vendent en quelques secondes. Mais le problème, c’est que vous ne savez pas vraiment quel NFT de la collection vous achetez. C’est aléatoire. Vous obtiendrez peut-être celui que vous vouliez, mais probablement pas.

Après leur lancement, les NFT deviennent disponibles sur des marchés secondaires comme OpenSea ou Magic Eden. Si vous possédez un NFT, vous pouvez le mettre en vente sur l’une de ces places de marché secondaires au prix de votre choix. Si la revente vous intéresse, n’oubliez pas que les chaînes de blocs comportent des frais de transaction (appelés frais de gaz). Ces frais peuvent rapidement réduire les profits potentiels. Veillez donc à en tenir compte.

De nombreuses personnes se débarrassent rapidement de leurs NFT. Cette pratique est appelée « flipping ». Il peut s’agir d’une stratégie efficace pour réaliser un profit rapide. Si la collection s’est vendue en quelques secondes, par exemple, de nombreuses personnes ont probablement manqué leur coup et seront heureuses de payer plus que le prix d’origine sur un marché secondaire.

Pourquoi le prix plancher d’une collection de NFT est-il important ?

Le prix plancher d’une collection de NFT est le NFT le moins cher de la collection actuellement en vente. Par exemple, le CryptoPunk le moins cher à l’heure où nous écrivons ces lignes est listé pour près de 67 Ether, le token natif de la blockchain Ethereum, soit un peu plus de 200 000 $. 

De nombreux amateurs de NFT ne prévoient pas d’acheter et de conserver sur le long terme.  Ils espèrent plutôt réaliser un gain rapide en achetant des NFT à partir de nouvelles collections, puis en les revendant une fois qu’ils auront gagné en popularité.

Une façon d’évaluer la popularité est de surveiller le prix plancher. Un prix plancher en hausse constante indique que la demande augmente. À l’inverse, un prix plancher en baisse constante pourrait déclencher un effet domino de vendeurs, chacun d’entre eux proposant un prix légèrement inférieur à celui du vendeur précédent, dans une course effrénée vers la sortie.

Attention à la tentation du profit

Tous les acheteurs de NFT ne sont pas là pour faire de l’argent rapidement. De nombreuses collections NFT sont accompagnées d’une feuille de route – le créateur a une vision à long terme de la manière dont les bénéfices seront utilisés pour construire d’autres choses. Cette feuille de route peut inclure d’autres collections NFT, des jeux vidéo ou des projets dans le métavers. Certaines personnes ont l’intention de conserver leurs NFT afin de pouvoir participer au projet en cours.

Malheureusement, il y a quelques mauvais acteurs dans l’espace NFT. Un projet NFT appelé Balloonsville a admis sur les médias sociaux qu’il s’agissait d’un coup monté. « Vous croyez vraiment à tout de nos jours », a écrit le compte avant de disparaître. Balloonsville aurait gagné environ 2 millions de dollars en frappant 5 000 NFT. De nombreux acheteurs étaient là pour la feuille de route. Un « rug pull » signifie que le ou les créateurs du projet ont pris l’argent et se sont enfuis. Tragiquement, cela se produit trop souvent et facilement car de nombreux créateurs de NFT restent anonymes.

Les marchés tentent de résoudre ce problème en améliorant le processus de vérification. Cependant, le problème du « rug-pull » met en évidence le point à retenir de cet article : l’espace NFT peut être sauvage et spéculatif. Si vous décidez d’acheter votre premier NFT, assurez-vous que vous n’investissez qu’une somme relativement faible des fonds que vous êtes prêt à perdre dans le pire des cas. Ne vous laissez pas entraîner à dépenser des sommes exorbitantes sur des NFT dans l’espoir de devenir rapidement riche. Comme nous l’avons vu, les choses peuvent se gâter de bien des façons.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]