Calcul de la retraite des salariés du secteur privé

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 23 septembre 2021

En tant que salarié du secteur privé, vous souhaitez savoir ce qu’il se passera au moment de votre retraite : montant et valeur de votre pension de base et complémentaire, âge de départ, pension de réversion, nombres de trimestres cotisés, autant de termes qui ne font pas grand sens à vos yeux ? On vous explique tout en détail dans ce guide.

Comment calculer votre pension de retraite dans le privé ?

Le montant de votre retraite se divise en 2 parties :

  • Le retraite de base versée par par le régime général
  • La retraite complémentaire versée par l’Agirc-Arcco

Vous avez l’obligation de cotiser à ces deux régimes, on vous explique le fonctionnement

Le calcul de la retraite de base d’un salarié du privé

Salaire annuel moyen x taux de liquidation x (nombres de trimestres validés / nombres de trimestres requis)

Le calcul suit la formule ci-dessus avec :

  • Salaire annuel moyen : moyenne des 25 meilleures salaires annuels bruts au cours de votre vie active dans la limite du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale), soit 41 136€ en 2021
  • Taux de liquidation : Il est de 50% moins une décote de 0,625% par trimestre manquant et une surcote de 1,25% par trimestre supplémentaire
  • Nombre de trimestres validés : Le nombre de trimestres que vous avez cotisés (on vous explique plus bas)
  • Nombre de trimestres requis pour avoir votre taux plein, soit 172 si vous êtes né à partir de 1973.

Si vous avez cotisé assez de trimestres pour atteindre votre taux plein, vous toucherez 50% de votre salaire annuel moyen grâce au régime de base. Etant limité au PASS, vous toucherez au maximum environ 20 000€/an de retraite de base, même avec un salaire très important.

Exemple : vous êtes salarié du privé avec un salaire de 35 000€, né en 1974 et ayant cotisé 164 trimestres :

  • Salaire annuel moyen : 35 000€
  • Taux de liquidation : il vous manque 172 – 164 = 8 trimestres soit une décote de 0,625% x 8 = 5% donc un taux de liquidation de 50% – 5% = 45%
  • Nombres de trimestres validés = 164
  • Nombres de trimestres requis = 172 car né en 1974

Soit une retraite de : 35 000 x 45% x (164 / 172) = 15 017€ soit 1 251€/mois.

Le calcul de la retraite complémentaire d’un salarié du privé

Le calcul de la retraite complémentaire a taux plein

Vous avez l’obligation de cotiser à l’AGIRC-ARCCO tout au long de votre carrière qui fonctionne avec un système de point.

Nombre de points x valeur du point l’année de départ à la retraite

Votre nombre de points dépend des cotisations versées par vous et votre employeur au cours de votre vie active. Vous pouvez avoir accès à votre nombre de points via votre espace personnel de l’AGIRC-ARCCO. Explication du système de cotisation :

  • Jusqu’à 41 136€ de revenus : vous cotisez à hauteur de 7,87% (3,15% employé + 4,72% employeur) mais n’acquérez des points que sur 6,2%
  • Entre 41 136€ et 329 088€ : vous cotisez à hauteur de 21,59% (8,64% employé + 12,95% employeur) mais n’acquérez des points que sur 17% de cette tranche de revenu.
CotisationsRevenus jusqu’à 41 136€/anEntre 41 136€ et 329 088€
Taux de cotisations salariales3,15%8,64%
Taux de cotisations patronales4,72%12,95%
Taux d’acquisition6,2%17%
Prix d’achat du point17,3982€ 17,3982€

Donc pour un salarié qui gagne 45 000€ par an, ses cotisations et celle de son employeur lui permettent d’acquérir 185 points décomposés comme suit :

CotisationsRevenus jusqu’à 41 136€/anEntre 41 136€ et 329 088€
Revenus considérés41 136€3 864€
Cotisations salariales3,15% x 41 136€ = 1 296€8,64% x 3 864€ = 334€
Cotisations patronales4,72% x 41 136€ = 1 942€12,95% x 3 864€ = 500€
Cotisations acquises6,2% x 41 136€ = 2 550€17% x 657€
Point acquis2 550€ / 17,3982€ = 147 657€ / 17,3982€ =38

La valeur du point est déterminée chaque année par l’AGIRC-ARCCO, depuis le 1er novembre 2020, sa valeur est de 1,2714€. Dans notre exemple, avec 45 000€, vous ajoutez donc chaque année : 185 x 1,2714€ = 235€/an à votre retraite.

Décote et surcote sur la pension de retraite complémentaire

S’il vous manque maximum 20 trimestres pour accéder à votre retrait à taux plein, une décote définitive est appliquée à votre pension en fonction de votre âge ou selon le nombre de trimestres manquants. L’AGIRC-ARCCO retient la condition la plus favorable :

  • Concernant les trimestres manquants : la décote est de 1% pour chaque trimestre manquant du 1er au 12ème trimestre manquant puis de 1,125% du 13ème au 20ème manquant.
  • Concernant l’âge de départ : la décote est de 1% pour chaque trimestre manquant entre 67 ans et 64 ans (par exemple 2% de décote si vous partez à 66 ans et 6 mois), puis de 1,125% pour chaque trimestre manquant entre 64 et 62 ans.

Au pire, vous ne toucherez donc que 78% de votre retraite complémentaire si vous partez avec 20 trimestres manquants ou à 62 ans.

Il n’y a pas de majoration dans ce système de retraite, si vous continuez de travailler après le taux plein, vous allez juste cumuler plus de points.

Simulateur du montant et de l’âge de départ à la retraite pour les salariés du privé

ans

En tant que cotisant du régime général, vous pourrez partir à la retraite à taux plein à retraiteAge|number_separator ans.

Retraite de base

base|number_separator

Retraite complémentaire

complementaire|number_separator

Soit une retraite de :

total[0]|number_separator / an

ou total[1]|number_separator € / mois

pourcent % de vos revenus actuels.

Quel âge de départ à la retraite pour les salariés du secteur privé ?

En tant que salarié du secteur privé, vous avez le droit de partir à la retraite à 62 ans. Vous ne pourrez pas toucher votre retraite si vous décidez de partir avant votre 62ème anniversaire.

Pour rentrer dans les détails, votre âge de départ minimum à la retraite est généralement de 62 ans, mais il varie en fonction de votre date de naissance selon le tableau suivant :

Vous êtes né en…Vous pouvez prendre votre retraite à…
195260 ans et 9 mois
195361 ans et 2 mois
195461 ans et 7 mois
A partir de 195562 ans

Quel âge de départ pour toucher votre taux plein ?

Attention, un départ à 62 ans ne veut pas dire que vous toucherez votre retraite complète. On l’appelle également la retraite au taux plein. Pour cela vous devez justifier d’un certain nombre de trimestres cotisés (“durée d’assurance”). Cette durée d’assurance va dépendre de votre année de naissance.

Tableau des durées d’assurance et de l’âge du taux plein en fonction de votre année de naissance

Vous êtes né en… Age d’obtention du taux plein quelque soit votre nombre de trimestres Votre nombre de trimestres à cotiser pour toucher le taux plein Equivalent en année de travail
1952 65 ans et 9 mois 164 41 ans
1953 66 ans et 2 mois 165 41 ans et 3 mois
1954 66 ans et 7 mois 166 41 ans et 6 mois
1955 – 1956 – 1957 67 ans 166 41 ans et 6 mois
1958- 1959 – 1960 67 ans 167 41 ans et 9 mois
1961- 1962 – 1963 67 ans 16842 ans
1964- 1965 – 1966 67 ans 16942 ans et 3 mois
1967- 1968 – 1969 67 ans 17042 ans et 6 mois
1970- 1971 – 1972 67 ans 17142 ans et 9 mois
A partir de 1973 67 ans 17243 ans

Ainsi, une personne née après 1973 doit cotiser pendant 172 trimestres, soit 43 ans ou attendre 67 ans pour toucher sa retraite complète.

Pas de panique, si vous avez commencé à travailler très tard, sachez que vous toucherez votre retraite au taux plein, quoiqu’il arrive, à 67 ans.

A quoi correspond un trimestre cotisé ?

Un trimestre cotisé n’est pas équivalent à un trimestre calendaire/civil. Pour valider un trimestre cotisé, il faut avoir travaillé à un salaire minimum de 150 x SMIC horaire, soit 1538€ brut par trimestre en 2021. Donc, si vous avez perçu plus de 6 152€ bruts dans l’année (1 538€ x 4), vous avez bien cotisé pour vos 4 trimestres.

Vous ne pouvez pas cotiser pour plus de 4 trimestres par an. Donc si vous avez un salaire très élevé, vous aurez juste très rapidement validé vos 4 trimestres

Quelle est la pension de réversion pour les salariés du privé

Il existe bel et bien une pension de réversion pour les salariés du privé, tant sur la retraite de base que sur la retraite complémentaire. Attention, cette pension est réservé au conjoint marié du décédé (le PACS et le concubinage sont exclus). Vous trouverez ci-dessous les conditions à respecter et les montants de cette pension :

Pension de réversionRetraite de BaseRetraite Complémentaire
Montant54% de la pension du titulaire60% de la pension du titulaire
Conditions d’âge du conjoint survivant55 ans55 ans
Autres conditions du conjoint survivantLes ressources du requérant ne doivent pas excéder :
– 21 320€ pour une personne seule
– 34 112€ pour un ménage
Le conjoint survivant doit justifier d’une durée de mariage de 2 ans ou d’un enfant issu de ce mariage.

Comment préparer votre retraite ?

Comme vous venez de le constater, vos revenus diminuent drastiquement lors de votre passage à la retraite. Vous ne toucherez en générale qu’une petite partie de vos revenus d’activité, de plus, l’âge du taux plein et le nombre de trimestres nécessaires ne cessent d’augmenter… Face à cela, il devient indispensable de bien préparer sa retraite, et ce, le plus tôt possible.

Plusieurs solutions existent afin d’épargner en amont pour vous assurer un complément de pension une fois à la retraite. Vous pouvez passer par des investissements immobiliers ou encore utiliser une solution d’épargne complémentaire mise en place par l’Etat vous permettant de préparer votre retraite tout en défiscalisant. Il s’agit du Plan Epargne Retraite. Grâce à ce dispositif, vous aurez la possibilité d’épargner tout en réduisant vos impôts.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.