Quels sont les avantages et les inconvénients d’un prêt hypothécaire ?

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 23 novembre 2021

Propriétaire d’un bien immobilier, vous avez la possibilité d’avoir recours à un prêt hypothécaire pour financer votre projet, quel qu’il soit ! En effet, ce type de crédit peut vous permettre d’agrandir votre patrimoine, de réaliser un investissement locatif ou tout simplement obtenir des liquidités. En contrepartie, vous hypothéquez un logement afin de garantir le crédit auprès de la banque. Toutefois, avant de vous lancer, il convient d’étudier les avantages et les inconvénients d’un prêt hypothécaire.

Suivez-nous on vous explique tout ce que vous devez savoir avant de signer !

Qu’est-ce qu’une hypothèque immobilière ?

Une hypothèque immobilière, aussi appelée hypothèque conventionnelle, est une sureté réelle. Ainsi, elle permet à la banque de garantir un prêt immobilier. En effet, le bien objet de l’emprunt est mis en gage afin de permettre à la banque de se rembourser en cas de défaillance de l’emprunteur.

À défaut de règlements ou de solutions amiables, la banque pourra saisir le bien et le vendre pour rembourser le crédit impayé. Pour cela, une procédure devra être engagée et la décision de la vente amiable ou forcée du logement revient au juge.

L’hypothèque est automatiquement levée un an après la fin du remboursement de crédit. En revanche, le remboursement anticipé du prêt implique des frais de mainlevée. À noter qu’une hypothèque ne peut pas excéder une durée de 50 ans.

Une hypothèque est un acte notarié, de fait l’intervention d’un notaire est indispensable entrainant des frais de garantie.

Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire ?

À la différence d’une hypothèque conventionnelle, le prêt hypothécaire est réservé aux emprunteurs étant déjà propriétaires d’un patrimoine immobilier.

Le crédit est donc accordé par la banque en contrepartie d’une hypothèque sur un ou plusieurs biens immobiliers. Son fonctionnement est identique à l’hypothèque, en cas d’impayés des échéances, la banque peut saisir le ou les biens.

Pour obtenir un prêt hypothécaire, votre résidence fiscale doit être située en France. De plus, comme toute demande de crédit, la banque étudie votre situation financière et personnelle afin de s’assurer que votre taux d’endettement et votre capacité de remboursement soient suffisants.

Ainsi, un crédit hypothécaire peut vous être accordé pour financer tous les types de projets, à savoir :

  • Acquérir un bien à l’étranger : En effet, il n’est pas possible de mettre en garantie un logement situé hors de France.
  • Obtenir un crédit immobilier en tant que sénior de plus de 60 ans. Ce crédit est une solution alternative dans le cas où votre dossier est refusé par l’assurance. Ainsi le bien hypothéqué servira également de garantie en cas de décès ou invalidité.
  • Obtenir des liquidités dans le cadre d’un crédit à la consommation
  • Financer une nouvelle acquisition sans avoir vendu l’ancien, cela vous évite d’avoir recours à un prêt relais.
  • Réaliser un rachat ou un regroupement de crédit.

Toutefois, le montant du prêt hypothécaire est égal à un ratio situé entre 50% et 80% de la valeur de votre bien mis en garantie. En effet, après avoir réalisé l’estimation du logement, la banque calcule ce que l’on appelle la marge hypothécaire, à savoir :

Marge hypothécaire : valeur du bien estimé x ratio hypothécaire

Exemple : En admettant que la banque applique un ratio de 70% sur la valeur de votre bien estimé à 200 000 €. Vous pourrez obtenir un crédit de 140 000 €. (200 000 € x 70% = 140 000 €)

Dans le cas où vous n’avez pas soldé le prêt du logement hypothéqué, le capital restant dû sera déduit du montant qu’il vous sera accordé.

Depuis 2016, tous les prêts hypothécaires sont considérés comme des crédits immobiliers. Ainsi vous bénéficiez des taux immobiliers, souvent plus avantageux que ceux des crédits à la consommation.

Quels sont les avantages d’un prêt hypothécaire ?

Comme nous l’avons vu, un prêt hypothécaire représente une alternative intéressante au crédit classique selon la nature de votre projet ou de votre profil emprunteur.

Ainsi, les avantages d’avoir recours à un crédit hypothécaire sont les suivants :

  • Augmenter votre capacité d’endettement grâce à la valeur du bien hypothéqué. De plus, il est tout à fait possible d’hypothéquer plusieurs biens immobiliers.
  • Financer tous les types de projets, qu’il soit immobilier ou à la consommation.
  • Une alternative à l’assurance emprunteur pour les séniors.
  • Bénéficier des taux immobiliers, quel que soit le projet envisagé
  • Une durée de remboursement pouvant atteindre les 30 ans en lieu et place des 25 ans recommandés par l’HCSF.
  • Un crédit hypothécaire peut être remboursé par anticipation.

Mais les avantages du prêt hypothécaire sont forcément accompagnés d’inconvénients !

Quels sont les inconvénients d’un crédit hypothécaire ?

Ainsi, vous devez garder à l’esprit que le recours à un prêt hypothécaire doit être envisagé en ayant connaissance des points suivants :

  • Les frais liés à une hypothèque représentent une somme non négligeable et surtout non négociable puisqu’il s’agit d’un acte notarié accompagné de frais d’enregistrement.
  • En cas de remboursement par anticipation, vous devez régler des frais de mainlevée. À noter que l’hypothèque est levée automatiquement un an après la dernière échéance du prêt.
  • Dans le cas où vous rencontrez des difficultés de paiement, vous risquez de perdre le bien hypothéqué puisqu’il pourra être saisi par la banque pour être vendu. Toutefois, avant d’en arriver à cette extrémité, des solutions de règlements amiables sont possibles et privilégiées.

Quels sont les frais d’une hypothèque ?

Les frais d’un crédit hypothécaire sont identiques à l’hypothèque conventionnelle, il représente environ 1.5% du montant du crédit accordé.

Ainsi les frais d’une hypothèque comprennent :

  • Les honoraires du notaire pour la rédaction de l’acte et les formalités liées à la mise en hypothèque. Ils sont calculés selon un barème progressif en fonction du montant du crédit.
  • La taxe de publicité foncière 
  • Inscription à la conservation des hypothèques 
  • La contribution de sécurité immobilière
  • Les formalités et débours

De plus, en cas de remboursement anticipé vous devrez payer des frais de mainlevée compris entre 0.3% et 0.8% du montant de l’emprunt. Afin d’éviter de vous acquitter de ces frais, vous devez attendre un an après la dernière échéance du crédit pour revendre votre bien.

En conclusion, un prêt hypothécaire est un crédit qui offre de nombreux avantages dès lors que vous êtes déjà propriétaire d’un bien, mais il convient de prendre en compte aussi ces inconvénients. Notamment, les frais et les risques liés une hypothèque prise sur votre patrimoine.

Afin d’éviter de vous retrouver dans une situation délicate, il convient d’étudier votre capacité de remboursement. Pour cela, vous pouvez demander conseil à des experts qui sauront vous guider selon votre profil emprunteur !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.