Cet ETF Bitcoin qui existe déjà et dont personne ne parle

Expert
Mis à jour le 07 décembre 2023

Les investisseurs en crypto-monnaie suivent le feuilleton de l’arrivée d’un ETF Bitcoin depuis plusieurs mois. Ils se demandent s’il sera finalement approuvé et surtout, dans combien de temps. Ce que la plupart ne savent pas, c’est qu’il existe déjà un ETF Bitcoin. On vous en dit plus sur cet ETF qui gagne en popularité depuis deux mois. On vous explique aussi pourquoi les ETF Bitcoin prévus en 2024 suscitent beaucoup plus d’engouement que leur prédécesseur.

Comment fonctionne l’ETF Bitcoin lancé il y a plusieurs années ?

Cela n’a pas pu vous échapper : l’arrivée des ETF Bitcoin est très certainement imminente. Ce que les néo-investisseurs savent moins, c’est qu’il ne s’agira pas des tous premiers ETF Bitcoin disponibles sur le marché.

Un premier ETF Bitcoin a déjà été créé en octobre 2021. Comme aujourd’hui, il a fallu attendre que cet indice soit approuvé par la SEC pour réaliser une entrée sur les marchés boursiers. Après approbation de l’instance de régulation des marchés financiers américains, cet ETF a finalement vu le jour le 19 octobre 2021. L’indice, commercialisé par ProShares porte le nom « ETF Bito” » On vous explique son fonctionnement.

Avec l’ETF Bito, ProShares mise indirectement sur le Bitcoin en gérant une exposition active aux contrats à terme sur son cours. Un contrat à terme permet de parier sur l’évolution à la hausse ou à la baisse d’un actif, en l’occurrence, celle du Bitcoin. C’est donc un instrument financier pariant sur la fluctuation du cours du Bitcoin dans le futur qui est négocié par l’ETF Bito. Ces contrats à terme sur le Bitcoin sont aujourd’hui en circulation et négociés sur des marchés réglementés.

Quelle a été l’incidence de cet ETF Bitcoin sur les marchés boursiers en 2021 ?

En octobre 2021, alors que l’approbation de cet ETF était en cours, le Bitcoin a connu une ascension fulgurante pour atteindre son ATH (son plus haut niveau jamais égalé) le 10 novembre 2021. Il serait tentant de penser que l’annonce d’un ETF avait déjà « réveillé » les marchés crypto à l’époque. Pourtant, si cet ETF a fait partie du lot de bonnes nouvelles pour le Bitcoin (et pour les cryptomonnaies de manière générale), son incidence n’avait rien de comparable avec ce qui se passe en ce moment. Revenons sur le contexte de l’époque pour mieux comprendre ce point.

Une nouvelle noyée sous l’accumulation de signaux positifs 

En octobre 2021, la situation était bien différente d’aujourd’hui et l’optimisme autour du Bitcoin se nourrissait de bonnes nouvelles quasi quotidiennes :

Rappelons aussi que les scandales autour de FTX et de Terra Luna n’avaient pas encore éclaté. Au milieu de cet océan de bonnes nouvelles, l’arrivée d’un ETF Bitcoin avait donc peu de chances de marquer réellement les esprits.

Mais ce ne sont pas les seules raisons qui expliquent le peu d’engouement autour d’un ETF Bitcoin en 2021. 

Un ETF insuffisamment lié au Bitcoin pour susciter l’engouement

L’autre raison qui explique probablement le peu d’engouement de l’époque pour cet ETF, concerne son fonctionnement. Au lieu de se calquer directement sur l’indice d’évolution du Bitcoin, l’ETF Bito créé en 2021 fonctionnait par gestion active. Il n’y a donc pas de détention directe de Bitcoin de la part de cet ETF.

Les ETF en préparation pour 2024 sont de toute autre nature.

Quels changements avec les ETF Bitcoin prévus pour 2024 ?

Si l’on veut résumer grossièrement le marché des ETF, il existe deux modes de gestion de ces produits financiers : une gestion active et une gestion passive.

Dans le cadre d’une gestion active, l’ETF suit une logique qui lui est propre. Le lien avec son sous-jacent est donc tout relatif et dépend des décisions de l’émetteur. Dans le cas du Bitcoin, l’ETF lancé par ProShares ne se contente pas de suivre le cours du Bitcoin, mais parie sur des scénarios d’évolution. On parle alors d’ETF à terme.

Dans le cadre d’une gestion passive, l’ETF se contente de reproduire l’évolution du cours de l’indice, sans intervenir à aucun moment pour prendre une décision le concernant. C’est ce type d’ETF, aussi appelé ETF comptant, qui est prévu pour 2024 avec BlackRock (plus important gestionnaire d’actifs au monde).

Cette différence entre gestion active et gestion passive peut sembler anodine, sauf que ce n’est pas le cas. Un ETF comptant a un lien beaucoup plus direct avec l’indice qu’il suit puisqu’il se contente de reproduire exactement sa performance réelle. L’approbation d’un ETF Bitcoin comptant représente donc un pas supplémentaire vers l’adoption de cet actif. C’est aussi un signal de confiance grandissante des institutions financières dans le Bitcoin. 

Précisons également que les ETF comptants sont des produits d’investissement particulièrement populaires auprès des investisseurs puisqu’ils comportent très peu de frais. L’approbation de ce type d’ETF pourrait donc entraîner l’arrivée de nouveaux investisseurs qui n’avaient jusqu’alors pas pour projet d’investir dans le Bitcoin.

Si l’adoption de l’ETF Bitcoin a bien lieu, BlackRock devra acheter et détenir des Bitcoins pour soutenir l’ETF.

Pourquoi les investisseurs attendent-ils un ETF Bitcoin ?

Investir dans le bitcoin lui-même peut être compliqué, mais investir dans un ETF bitcoin permet désormais aux investisseurs d’accéder facilement au monde des crypto-monnaies.

Tout d’abord, le bitcoin lui-même peut être difficile à stocker et à sécuriser. Il y a eu plusieurs cas d’investisseurs qui n’ont pas pu accéder à leur bitcoin parce qu’ils avaient oublié leur mot de passe (parfois avec des millions d’euros en jeu). Selon les données de la société de recherche et de logiciels sur les crypto-monnaies Chainalysis, environ 18% des bitcoins peuvent être perdus ou bloqués dans des portefeuilles inaccessibles.

Une autre considération à prendre en compte est que les ETF peuvent être négociés directement à partir des comptes de courtage existants des investisseurs. En investissant dans un ETF bitcoin, il n’est pas nécessaire d’apprendre à utiliser une nouvelle plateforme de trading de crypto-monnaies.

Enfin, ce n’est pas le première proposition d’ETF faites à la SEC. La première date de 2013 ! Depuis, il y en a eu un certains nombres qui ont essayé sans succès. La SEC a fait part notamment de ses préoccupations concernant les manipulations et les fraudes potentielles qui pourraient accompagner l’approbation d’un ETF sur le Bitcoin.

CaractéristiquesProSharesBlackRock
Type d’investissementContrats à terme sur le bitcoinBitcoin
VolatilitéPlus volatileMoins volatile
CoûtMoins coûteuxPlus coûteux
RéglementationMoins réglementéPlus réglementé
Différence entre l’ETF Bitcoin de ProShares et de BlackRock

Certaines bourses étrangères ont eu moins de problèmes à accepter un ETF sur les cryptomonnaies. C’est par exemple le cas du Brésil, du Canada qui ont déjà leurs ETF sur le Bitcoin.

Il est aussi possible d’investir dans un « ETF Bitcoin » en France avec la société Melanion Capital mais celui-ci n’est pas directement investi dans le Bitcoin, il est exposé aux entreprises qui sont exposées aux cryptos.

Quel sera l’impact de l’ETF Bitcoin de BlackRock ?

Selon moi, l’impact de l’ETF Bitcoin de BlackRock sera positif mais sera modéré.

C’est une étape importante pour la prise en compte des cryptomonnaies, si l’ETF est accepté, avec la reconnaissance de la SEC (équivalent américaine de l’Autorité des Marchés Financiers). Cela permettra à des fonds de pension et des gestionnaires d’actifs d’intégrer le Bitcoin dans leurs allocations. Cette demande permettra à des institutions avec des moyens importants de se positionner.

Cela pourra aussi attirer de nouveaux investisseurs particuliers à se positionner sur cette monnaie car cela permettra de démocratiser cet actif (avec un accès plus facile), cela facilitera la diversification d’un portefeuille et il ne sera plus nécessaire d’ouvrir un compte sur une plateforme spécialisée (avec les risques que cela comporte et souvent l’obligation de déclarer un compte à l’étranger) pour y accéder.

Il est possible que l’introduction d’un ETF Bitcoin soit le moment pour que de nombreux investisseurs vendent leur bitcoins pour prendre leur plus-values. De plus, la financiarisation d’un bitcoin peut interroger par rapport à l’ADN même du Bitcoin qui était la décentralisation et l’indépendance par rapport aux institutions financières.

Gardez bien en tête qu’il est impossible de prédire l’évolution du Bitcoin et qu’il ne s’agit pas d’un conseil d’investissement ! Le seul conseil que nous donnons sur les cryptomonnaies est de n’investir que ce que vous êtes prêt à perdre !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]