FIP : comment fonctionne la défiscalisation ?

Expert
Mis à jour le 24 mai 2023

Un FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) permet aux particuliers d’investir et de détenir des parts de sociétés tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt. En effet, l’avantage principal d’un investissement via un FIP réside dans son mécanisme de défiscalisation. Qu’est-ce qu’un investissement en FIP ? FIP et FCPI : qu’est-ce qui change en matière de défiscalisation ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce dispositif ? On vous aide à comprendre comment la défiscalisation en FIP !

Découvrez les dispositifs les plus efficaces pour réduire vos impôts

Qu’est qu’un investissement en FIP ?

Tout comme les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation), les FIP font partie des fonds communs de placements à risques (FCPR). Tous deux fonctionnent sur le même modèle, ils permettent d’investir dans des sociétés non cotées en bourse et ouvrent le droit à une réduction d’impôt l’année de souscription. En contrepartie, les parts doivent être détenues pendant 5 ans au minimum. De même, les éventuelles plus-values à la sortie sont exonérées de l’impôt sur le revenu.

Néanmoins, un fonds d’investissement de proximité doit respecter les critères suivants, à savoir :

Investir dans un FIP, revient donc à détenir des parts d’une entreprise régionale afin d’aider au développement de cette dernière.

FCPI et FIP : quelles différences ?

Vous n’investissez pas dans le même type d’entreprise selon que vous choisissez de placer des fonds dans un FIP ou dans un FCPI. . Investir dans un FIP s’avère en effet moins risqué que l’investissement dans des FCPI. Les FIP sont des entreprises bien implantées qui présentent une certaine stabilité financière, alors que les FCPI sont des entreprises non cotées en bourse qui présentent donc moins de garanties.  Néanmoins, ce risque est compensé par une défiscalisation plus intéressante en FCPI qu’en FIP. 

Les différences entre un FCPI et un FIP :

CaractéristiquesFPIFPCI
Chiffre d’affaires de la sociétéCA inférieur à 50 M€Pas de limite de CA
Effectif de la sociétéInférieur à 250 employésInférieur à 2000 salariés
Durée existenceMoins de 7 ansMoins de 10 ans
Actifs détenus de sociétés non cotées70 % de sociétés issues de tous secteurs, y compris technologiques70 % de sociétés innovantes (tous secteurs)
Secteur géographiqueInvestissement dans des PME françaises issues de 4 régions limitrophes, Corse et Outre-merLe siège social doit être situé en Europe.
Différences entre FIP et FCPI

FIP ou FCPI : aucun changement en matière de défiscalisation

En revanche, le dispositif de défiscalisation est identique. Vous bénéficiez dans les deux cas d’une réduction d’impôt de 25 % ou 18% selon la date d’investissement. Vous avez également droit à chaque fois à une exonération d’impôt sur le revenu sur les éventuelles plus-values réalisées à la sortie.

FIP Corse et Outre-mer : une réduction d’impôt plus élevée

Toutefois, en investissant dans un FIP Corse ou Outre-mer, vous pouvez obtenir une réduction d’impôt « one shot » au taux de 30 % ! Dans ce cas, les FIP doivent uniquement investir dans des PME éligibles dont le siège social est situé en corse ou en Outre-mer.

Vous pouvez investir dans un FIP et un FCPI et ainsi cumuler les réductions d’impôt. Cela vous permet également de diversifier vos placements et de limiter les risques liés à ce type de placement.

Vous souhaitez être contacté concernant la défiscalisation ?

Comment fonctionne la réduction d’impôt d’un investissement via un FIP ?

Tout comme la défiscalisation via un FCPI, un FIP vous permet d’obtenir jusqu’à 25 %, voire 30 % de réduction d’impôt calculée sur le montant investi hors frais de souscription. En revanche, la réduction d’impôt est plafonnée, à savoir :

Néanmoins, cette réduction d’impôts est soumise à deux conditions :

De même, le montant de la réduction d’impôt est soumis au plafonnement global des niches fiscales de 10 000 € (et le montant peut être rapidement atteint car la liste des niches fiscales est longue !). Autrement dit, si vous bénéficiez déjà d’une réduction d’impôt ou de crédit d’impôt, vous devez vérifier que vous ne dépassez pas le plafond de 10 000 €. En effet, l’excédent de la réduction d’impôt n’est pas reportable.

Exemple de défiscalisation FIP métropole :

Une personne célibataire investit dans un FIP pour un montant de 12 000 € hors frais de souscription. Pour rappel, la réduction d’impôt ne tient pas compte des frais de souscription.

Le montant total de la réduction d’impôt sur le revenu est de 12 000 € x 25 % = 3 000 €

Il pourra donc déduire 3 000 € de ses impôts l’année de souscription des parts de FIP.

Exemple de défiscalisation FIP Corse :

Une personne célibataire investit dans un FIP Corse pour un montant de 12 000 € hors frais de souscription.

Le montant total de la réduction d’impôt sur le revenu sera de 12 000 € x 30 % = 3 600 €.

Il pourra donc déduire 3 600 € de ses impôts l’année de souscription des parts de FIP Corse.

Comment fonctionne la défiscalisation dans le cadre d’un investissement en FCPI ?

Si les taux de réduction d’impôt sont parfaitement similaires à ceux d’un investissement via un FIP, c’est au niveau du plafonnement que les FCPI tirent leur épingle du jeu.

Si vous investissez dans un FCPI, le plafond de défiscalisation sera beaucoup plus intéressant que si vous aviez investi dans un FIP.

Une personne seule pourra bénéficier de 25% de réduction d’impôt sur 50 0000 € investis. Ce montant passe à 100 000 € si vous investissez en couple. Concrètement, vous pourrez donc réduire jusqu’à 12 500 € d’impôts si vous êtes célibataire et jusqu’à 25 000 € si vous êtes en couple.

Dans les deux cas, c’est environ quatre fois plus que ce que vous pouvez défiscaliser en investissant via un FIP.

Les éventuelles plus-values réalisées à la sortie sont exonérées de l’impôt sur le revenu. En revanche, vous devrez vous acquitter des prélèvements sociaux à hauteur de 17.2%.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une défiscalisation via une FIP ?

Tout comme les FCPI, le principal avantage d’un investissement via un FIP réside dans son mécanisme de défiscalisation. D’autant que vous pouvez augmenter cette réduction d’impôt en investissant dans un FIP Corse ou Outre-mer.

Avantages

  • FIP métropole : Réduction d’impôt « one shot » de 18% ou 25% selon la date d’investissement
  • FIP Corse et Outre-mer : Réduction d’impôt « one shot » de 30 %
  • Exonération d’impôt sur le revenu des éventuelles plus-values
  • Report possible en cas de moins-values à la sortie
  • Mutualisation des risques en investissant dans différentes sociétés éligibles

Inconvénients

  • Risque de perte de capital
  • Pas de garantie de gains futurs
  • Frais importants (souscription, gestion et cession)
  • Obligation de conserver les parts entre 5 et 10 ans
  • illiquidité (il n’existe pas de marché secondaire pour la cession des parts) 

En résumé, FIP et FCPI s’adressent à des investisseurs avertis dont l’objectif est la défiscalisation. En effet, les risques de perte de capital sont élevés. C’est pourquoi, afin de limiter les risques, vous devez penser à diversifier vos placements !

Profitez des meilleurs dispositifs fiscaux avec Cleerly

Quelle est la différence entre un FIP et un FCPI ?

Investir dans des FCPI représente une prise de risque plus importante car ces entreprises ne sont pas cotées en bourse et présentent moins de garantie que les FIP. Cependant, l’avantage fiscal est plus intéressant avec un FCPI si vous payez beaucoup d’impôts. 

Quel est l’avantage fiscal pour un FIP Corse ou d’Outre-mer ?

La réduction d’impôt est supérieure : 30% contre 25% maximum pour les autres FIP.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]