Cleerly 6 minutes de lecture

Valeur liquidative : qu’est-ce que c’est ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
23 octobre 2023

La valeur liquidative (VL) est un indicateur financier qui représente le prix unitaire d’une part ou d’une action. Il s’agit donc de la valeur à un instant T d’une part de FCP (fonds commun de placement) ou d’une action de SICAV (société d’investissement à capital variable). La VL permet d’identifier la performance d’un placement, mais aussi de déterminer la part de chaque investisseur lors de la liquidation du fonds. Voyons ensemble comment calculer la valeur liquidative ? À quelle fréquence la VL est-elle mise à jour ? Où trouver la VL d’une part ou d’une action ? On vous explique ! 

Valeur liquidative ou Net asset Value : définition ! 

La valeur liquidative ou Net asset Value en anglais, correspond à la valeur des actifs nets détenus par un OPC (organisme de placement collectif) divisé par le nombre de parts ou d’actions émises, après avoir déduit ou ajouté les frais de gestion, le passif, les droits d’entrée ou de sortie. 

En effet, une part de FCP ou une action de SICAV n’a pas de valeur propre. La valeur liquidative dépend du cours de ces titres sur lesquels l’OPCVM est investi

Concrètement, la valeur liquidative permet de déterminer le prix à payer pour investir dans un OPC, que ce soit une SCPI, une SICAV ou encore un FCP. Par conséquent, la performance du placement dépend de sa valeur liquidative puisque c’est le prix auquel vous achetez ou vendez une part. Ainsi cela vous permet d’évaluer le montant de votre investissement.

A quelle fréquence est calculée la valeur liquidative ? 

Afin de tenir compte des fluctuations de cotation, la VL est déterminée soit tous les jours, toutes les semaines, ou encore une fois par mois. Tout dépend de l’OPC ! 

En effet, la fréquence de publication varie selon les organismes de placement. Cependant les OPC à vocation générale ont l’obligation de publier la valeur locative deux fois par mois

En revanche, cette obligation de fréquence de publication de la VL ne concerne pas les fonds d’investissement suivants : 

  • FCPR (fonds commun de placement à risque) ;
  • FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) ;
  • FIP (fonds d’investissement de proximité) ;
  • FCPE (fonds commun de placement d’entreprise).

De même, un fonds dont l’actif dépasse 80 millions d’euros est obligé de publier une VL quotidienne.

Vu que la valeur liquidative change régulièrement, les investisseurs doivent la consulter avant tout achat ou cession. Vous pouvez donc retrouver cette information sur les supports suivants :

  • Le document d’information clé pour l’investisseur (DICI) remis par la société de gestion avant toute souscription ;
  • Le prospectus de l’organisme de placement qui indique notamment la fréquence de publication de la VL ;
  • La base GECO disponible sur le site internet de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ;
  • Sur le site internet de l’OPC.

Quoi qu’il en soit, la société de gestion doit transmettre les documents périodiques aux investisseurs. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble des performances de l’OPC, dont le prix des parts et la VL. Il est d’ailleurs conseillé de conserver ces documents afin d’avoir une vision sur le long terme. Ainsi cela vous permet de mesurer la valeur liquidative et anticiper l’achat ou la vente de parts ou d’actions.

Comment est calculée la valeur liquidative ? 

Concrètement, la VL est composée des éléments suivants : 

  • Le montant total des actifs c’est-à-dire les liquidités, les actions, les obligations, les hypothèques et autres titres 
  • Le montant total des passifs c’est-à-dire les frais de gestion, les coûts de distribution, les frais généraux du fonds. 

Pour obtenir, la valeur liquidative il suffit donc de soustraire le passif de l’actif et de diviser le résultat par le nombre total d’actions ou de parts émises par le fonds. 

La formule de calcul de la valeur liquidative est donc la suivante : 

Valeur des actifs totaux – Passifs = Actif net

Actif net / nombre total d’actions émises = Valeur liquidative par action

Par conséquent, tout changement dans ces éléments affecte la valeur totale du fonds et donc la valeur liquidative. Par exemple, si l’OPC voit ses actifs augmenter, alors la valeur liquidative augmente. À l’inverse, l’augmentation du passif entraîne une baisse de la valeur liquidative. 

Exemple de calcul de la valeur liquidative

Prenons un fonds commun de placement possédant un actif net total de 500 000 € pour un total de 100 000 actions émises. 

Le passif du fonds commun de placement est de 10 000 €.

Calcul de la VL du fonds : 

  • Actif net : 500 000 € – 10 000 € = 490 000 € 
  • VL par action : 490 000 € / 100 000 actions = 4,90 € 

Dans cet exemple, la valeur liquidative est de 4,90 € par action. 

Exécution des ordres et valeur liquidative : comment ça fonctionne ? 

Pour rappel, un OPCVM récupère les sommes placées par les investisseurs afin de les investir dans des valeurs mobilières comme des actions, des obligations ou autres investissements financiers. Mais le fonds peut aussi s’endetter pour acheter des actifs à crédit, ce qui constitue le passif du fonds. 

Ainsi la valeur liquidative est arrêtée après la clôture de la bourse. En effet, elle est calculée en fin de journée par la société de gestion qui gère l’OPCVM. Les plateformes de cotation et les bourses mettent le prix de la part du fonds à jour. 

Par conséquent, vos ordres passent toujours à la prochaine valeur liquidative. Par exemple, si vous achetez des parts d’un fonds le matin, vous connaîtrez le prix de la transaction en fin de journée après la mise à jour de la VL. 

De même, selon l’heure où vous passez un ordre d’achat, ce dernier sera exécuté à la VL du lendemain. 

Par ailleurs, l’exécution est plus longue si vous investissez via une assurance-vie ou un PER. La valeur liquidative prise en compte sera celle à J+2, voire J+3. 

A quoi ça sert de connaître la valeur liquidative d’un fonds ? 

La valeur liquidative est un indicateur essentiel qui va vous permettre d’évaluer la performance d’un fonds d’investissement. Comme nous l’avons vu, la VL permet de déterminer la valeur réelle des actions d’un OPC. 

En tant qu’investisseur, vous pouvez utiliser la VL pour prendre des décisions quant à l’achat ou la vente d’actions ou de parts. 

Cependant, n’oubliez pas de tenir compte de la commission lors de la souscription ou de la vente. Lors de la souscription, le prix est égal à la somme de la VL et du droit d’entrée. Lors de la vente, la commission est déduite de la valeur liquidative. Ces éléments ont un impact sur la performance d’un fonds d’investissement. 

Contactez un expert en gestion de patrimoine
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.