Cleerly 9 minutes de lecture

Corem : comment fonctionne cette solution d’épargne retraite ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
07 février 2023

La retraite rime malheureusement souvent avec baisse des revenus, même si l’on prend en compte la retraite complémentaire. Il est alors conseillé d’épargner pendant sa période d’activité afin de se préparer des revenus complémentaires à la retraite. On parle de retraite « supplémentaire ». Et parmi les solutions disponibles, on trouve le contrat Corem, autrefois réservé aux fonctionnaires. Que vaut cette épargne retraite Corem ? Comment y souscrire ? Comment fonctionne cette retraite surcomplémentaire ? Faisons le point ensemble !  

Préparation de la retraite : qu’est-ce que Corem ?

Corem est l’abréviation de « complément de retraite mutualiste ». Il s’agit d’une solution d’épargne « retraite supplémentaire », qui n’est désormais plus réservée qu’aux fonctionnaires. Concrètement, vous faites des versements sur votre contrat Corem pendant votre carrière et touchez une rente au départ en retraite. Celle-ci viendra s’ajouter à votre pension retraite de base et complémentaire (d’où le terme « supplémentaire »). 

Le régime Corem est géré par l’UMR, l’Union retraite mutualiste, qui est à but non lucratif. Sa création remonte au début des années 2000, par des mutuelles de la Fonction Publique (comme la MGEN par exemple). 

La retraite supplémentaire, qu’il s’agisse d’un contrat Corem ou d’un Plan épargne retraite (PER) classique, est facultative. Chacun est libre d’épargner sur l’un de ces supports (ou un autre) pour améliorer sa future retraite globale. 

Le contrat Corem est accessible à tous, dès 18 ans, et pour moins de 200 euros par an de versements minimum. L’épargne y est bloquée jusqu’à 55 ans au plus tôt, hors quelques cas de déblocage anticipé. Et comme il s’agit d’un PER, les versements effectués sur le contrat sont déductibles des revenus, jusqu’à une certaine hauteur.  

À l’instar du PER traditionnel, il ne s’agit pas d’une épargne « disponible », contrairement, par exemple, à l’assurance-vie. Soyez-en bien conscient avant d’envisager cette option pour préparer votre retraite. 

Au départ en retraite, vous toucherez une rente viagère Corem. Il est aussi possible de sortir en capital, ou en mélangeant rente et capital

Le contrat Corem a été transformé en PER avec la loi Pacte de 2019. Cette dernière a supprimé tous les anciens plans retraite (PERP etc.) pour les remplacer par une solution unique : le Plan épargne retraite. Il est d’ailleurs possible de faire le transfert d’un Corem vers un PER « classique ». 

Notre avis sur la retraite supplémentaire Corem 

Le contrat Corem est un PER. Il a donc tous les avantages de ce support. Mais certains avantages, propres au contrat Corem lui-même, doivent aussi être mentionnés. Voici, à notre avis, les points forts de l’épargne retraite Corem

  • Un contrat accessible à tous, à partir de 20 euros / mois, 
  • La déductibilité des versements réalisés sur le plan, pour réduire ses impôts (fiscalité du PER), 
  • L’alimentation du contrat Corem se fait à votre rythme,  
  • La sortie en rente, en capital ou en mélangeant les deux, 
  • La rente peut être réversible, 
  • Les frais de gestion bas, 
  • La protection des proches en cas de décès avec Corem Sérénité,
  • 100 % des produits financiers dégagés sont reversés aux adhérents,  
  • Pas de frais ou de pénalités lorsque l’on modifie ses versements. 

Voyons maintenant les deux principaux points faible du contrat de retraite supplémentaire Corem : 

  • Comme pour toute épargne retraite, les fonds sont bloqués jusqu’au départ en retraite (hors cas de sortie anticipé), 
  • La rente de la Corem peut être amenée à baisser certaines années. Elle a par exemple fondu d’un peu plus de 12 % en 2022. 

Comment fonctionne la liquidation de la retraite Corem ?

La liquidation de la retraite Corem ne se fait pas quand on veut. Il faut attendre au minimum 55 ans. La sortie peut se faire en rente, et c’est d’ailleurs le plus courant. Mais rappelons qu’il est aussi possible d’opter pour une sortie Corem en capital, ou en mélangeant rente / capital. 

L’âge de référence est en fait de 62 ans, soit l’âge légal de départ à la retraite en France (même s’il sera certainement porté à 64 ans avec la réforme en cours). Si l’épargnant liquide sa retraite Corem avant cet âge-là, il subira une sorte de décote

Le système Corem fonctionne en points. Les cotisations versées sont transformées en points. Et ces derniers sont à leur tour convertis en rente à la liquidation. La valeur du point Corem est fixé chaque année, et est la même pour tous les adhérents. 

La rente qui sera perçue au départ en retraite va donc dépendre : 

  • Du nombre de points acquis, 
  • De la valeur du point Corem, 
  • De l’âge au moment de la liquidation (du fait du système de décote / majoration). 

Si l’épargnant décide de liquider avant 62 ans, le nombre de points acquis fera l’objet d’une décote. À l’inverse, s’il attend 62 ans ou plus, il aura droit à un nombre de points majoré.  

Âge à la liquidationConséquences
De 55 à 62 ansApplication d’un coefficient d’anticipation
Nombre de points Corem minoré
À partir de 62 ansApplication d’un coefficient d’ajournement
Nombre de points Corem majoré
La liquidation de la retraite Corem

À la liquidation, le calcul de la rente Corem est simple : 

Nombre de points acquis x valeur de service du point Corem 

L’épargnant peut opter pour une rente réversible, à un bénéficiaire désigné. Celui-ci peut être le conjoint, le partenaire pacsé, le concubin ou en enfant en situation de handicap. Le taux de réversion de la rente, choisi à la liquidation, peut être de 60, 80 ou 100 %. Le montant de la rente est bien sûr impacté par le fait que la rente soit réversible ou non. 

Citons aussi l’option Sérénité, qui permet à l’adhérent de s’assurer que la rente sera versée jusqu’à ses 80 ans.  

En cas de décès de l’épargnant pendant la phase d’épargne, le capital est reversé à hauteur de 60 % à un bénéficiaire désigné. 

Comment ouvrir et alimenter un contrat Corem ?

Le contrat d’épargne retraite Corem est accessible à tous (et plus seulement aux fonctionnaires) de 18 à 74 ans. Il est aussi très accessible sur le plan pécuniaire : dès 20 euros par mois

Côté alimentation, les versements peuvent être :

  • Libres, 
  • Programmés, 
  • Les deux à la fois, sur une même année. 

Vous pouvez donc alimenter votre contrat à votre rythme, soit en faisant un gros versement annuel, soit en lissant cet effort d’épargne sur plusieurs mois…

Bel avantage : les versements des cotisations peuvent être arrêtés, repris, modifiés à la hausse, à la baisse… Le tout sans frais ni pénalités. 

En parallèle des versements réguliers, vous pourrez alimenter votre plan Corem via des versements exceptionnels. C’est là une belle souplesse, et ce notamment si vos revenus ne sont pas réguliers sur l’année. 

Chaque versement est ensuite converti en points Corem. Le prix d’achat d’un point dépend de l’âge. Et vous pourrez facilement suivre votre épargne retraite : chaque année, vous recevrez un relevé récapitulatif avec le nombre de points acquis. 

Quels sont les frais de la solution Corem ?

L’Union retraite mutualiste (UMR) est à but non lucratif, mais ce n’est pas pour autant que le contrat Corem est gratuit. Plusieurs types de frais s’appliquent, comme pour tout PER. Les deux frais principaux, en cours de vie du contrat, sont : 

  • Les frais sur versement : 3,5 %
  • Les frais sur encours (frais de gestion) : 0,37 %. 

À ceux-ci, il faut aussi ajouter la Contribution sociale de solidarité des sociétés (0,16 %) ainsi que la majoration pour paiement différé (1,4 %), pour un règlement mensuel.

À la liquidation, si l’épargnant opte pour une rente, il supportera des frais de gestion sur rente de 2 %. Et en cas de transfert Corem vers un PER, il faudra compter sur des frais de 1 % si le contrat a moins de 5 ans, et 0 frais s’il a passé ce stade. 

Les frais de gestion de 0,37 % font partie des plus bas du marché. C’est là un bel avantage à mettre au crédit du contrat retraite Corem.  

Contrat Corem : quelle fiscalité ? 

Pendant la phase d’épargne, les cotisations versées sur le contrat Corem sont déductibles des revenus imposables. C’est là l’un des grands principes du PER. Bien sûr, cette déductibilité n’est possible que jusqu’à une certaine limite. Et elle vaut tant pour les versements réguliers que pour les versements exceptionnels. 

Le plafond de déduction est le plus élevé entre

  • 10 % des revenus nets de l’année qui précède (avec pour limite 8 fois le plafond annuel de sécurité sociale), 
  • 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale.

Pour bénéficier de cette déduction, il faudra déclarer les montants versés sur la déclaration de revenus, à la case épargne retraite. Les plafonds de déduction seront en principe préremplis sur la déclaration. 

La fiscalité en cas de sortie en capital du plan Corem est assez simple : la part de capital retiré est exonérée d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Les gains sont quant à eux soumis au PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30 %. 

Si l’adhérent opte plutôt pour une rente, ce qui est la sortie habituelle pour un contrat Corem, celle-ci sera imposable comme des revenus, après un abattement de 10 %.  

Comment récupérer son capital Corem ?

Nous l’avons dit, il est impossible de faire une demande de liquidation Corem à tout moment. S’agissant d’un plan épargne retraite, l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite. Des cas de déblocage anticipé existent, mais ils sont limités par la loi. 

Voici ces fameux cas de déblocage, dans lesquels vous pourrez demander la liquidation plus tôt que prévu : 

  • Achat de la résidence principale, 
  • Invalidité de l’épargnant, de ses enfants ou de son conjoint (marié ou pacsé), 
  • Décès du conjoint (marié ou pacsé), 
  • Fin de droit aux allocations chômage, 
  • Surendettement (sur demande de la commission de surendettement), 
  • Cessation d’activité (suite à une liquidation judiciaire). 

Corem : les contacts utiles 

Pour joindre UMR / Corem par téléphone, composez le 02 28 44 46 00

Si vous êtes déjà client, rendez vous sur votre espace personnel Mon complément retraite Corem pour consulter votre dossier. 

Et enfin, si vous souhaitez écrire à UMR / Corem (MGEN), voici l’adresse

UMR-Centre de gestion MGEN

12 rue Cornulier

CS73225, 44032 Nantes cedex 1

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.
4 commentaires
DAVID, le 10 avril 2023

La rente mensuelle est elle ajoutée à mes revenus de retraite pour déclarer mes impôts ?

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 11 avril 2023

Bonjour,
Oui, il faudra indiquer votre rente lors de votre déclaration d’impôts.

Répondre
X, le 12 mai 2023

Mauvais conseillé au moment de la demande de liquidation du capital.
Frais dossier conséquent prélèvement à la source aussi mais en plus pas d’information sur l’imposition faite l’année suivante si on ne conseille pas de faire une retenue libératoire pour éviter de passer à la tranche au dessus qui par conséquent donne un avis d’imposition très élevé surtout lorsque la pension retraite est peu élevée et en plus les HLM se fixant sur l’avis d’imposition peut ajouter un surloyer.
UMR à éviter la PUB sera faite parmi les fonctionnaire

Répondre
seffer, le 31 août 2023

je suis d accord avec le message précédent, en ce qui concerne la tranche d imposition, sans parler du premier crash qui a reduit le complement de retraite annoncé et les adresses differentes qui se succedent avec l impossibilité d avoir une reponse par courrier et une connexion impossible a mon espace client

Répondre