PER : faut-il sortir en rente ou capital ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 15 février 2022

Créé par la Loi Pacte de 2019, le PER assouplit le cadre de l’épargne retraite, avec notamment des modalités de sortie plus flexibles que dans les anciens contrats. Une fois à la retraite, vous pourrez ainsi récupérer votre épargne intégralement en capital, en rente, ou bien combiner les deux. Pour autant, de nombreux épargnants se demandent quelle modalité de sortie privilégier.

Comment débloquer un PER ? Est-il plus avantageux de sortir en rente ou en capital ? Quelle est la fiscalité ? Notre article vous explique les points clés pour faire votre choix entre rente et capital.

Confiez la gestion de votre retraite à un professionnel spécialisé

Comment se passe la sortie d’un PER ? 

Le PER est un placement « tunnel », ce qui signifie que les sommes placées restent en principe indisponibles jusqu’à votre retraite. En dehors de quelques exceptions, vous ne pourrez donc liquider votre PER qu’à partir de l’âge légal de la retraite, actuellement fixé à 62 ans. Si vous partez à la retraite avant cet âge (pour longue carrière, par exemple) vous pourrez demander le déblocage de votre PER en même temps que la liquidation de vos droits au régime obligatoire.

Au moment de la liquidation de votre PER, vous aurez la possibilité de récupérer votre épargne :

Pour demander la liquidation de votre PER, vous devrez envoyer une lettre (de préférence recommandée) à l’organisme gestionnaire de votre contrat. Selon l’établissement, les pièces justificatives qui vous seront demandées sont susceptibles de varier. Quoiqu’il en soit, la liste des documents nécessaires vous sera communiquée en amont par votre gestionnaire. Elle comprendra par exemple :

Les délais nécessaires au versement des fonds après réception de la demande de déblocage peut varier selon l’organisme gestionnaire.

Afin d’éviter d’être pris de court, nous vous conseillons d’anticiper votre demande, en entamant les démarches 6 mois avant la date à laquelle vous souhaitez récupérer les fonds.

Les cas de déblocage anticipé du PER 

Les fonds placés sur un PER restent en principe bloqués jusqu’à l’âge de votre retraite, mais il existe quelques exceptions. En effet, la loi autorise la sortie anticipée du PER dans les situations suivantes :

Vous pourrez demander le déblocage anticipé de votre PER en adressant une lettre (de préférence recommandée) à l’organisme gestionnaire de votre contrat. Vous devrez y joindre une pièce d’identité, un RIB ainsi qu’un justificatif attestant de votre situation. Votre épargne vous sera ensuite versée en une seule fois, sous forme de capital.

Quelles sont les modalités de sortie du PER ?

Beaucoup plus flexible que les anciens produits d’épargne retraite, le PER permet de sortir en rente, en capital, et même de combiner les deux.

La sortie du PER en rente viagère

Au moment de liquider votre PER, vous pourrez opter pour la rente viagère. Concrètement, un complément de retraite vous sera versé à vie selon la périodicité choisie, par exemple chaque mois ou chaque trimestre. Dans le cadre d’un PER, le montant exact de la rente perçue à la retraite n’est pas connu à l’avance. C’est l’assureur qui le fixe lors de la liquidation de votre contrat, en fonction de différents paramètres :

Vous aurez la possibilité d’opter pour la rente viagère dès la souscription de votre PER. Nous vous le déconseillons fortement, car ce choix est irréversible. Vous pourriez donc regretter par la suite de ne plus pouvoir sortir en capital.

La sortie du PER en capital

Le PER permet de sortir intégralement en capital. Il s’agit d’une nouveauté introduite par la Loi Pacte de 2019, qui constitue un assouplissement important de l’épargne retraite. En comparaison, le PERP ne permettait de récupérer l’épargne en capital qu’à hauteur de 20%, tandis que le contrat Madelin ou l’article 83 imposaient la sortie en rente.

La sortie en capital peut se faire en une seule ou en plusieurs fois :

Lors d’une sortie fractionnée, le PER n’est pas clôturé : les fonds resteront placés en fonds euros ou en unités de compte jusqu’au dernier versement. La valeur du contrat pourra donc évoluer, à la hausse comme à la baisse. Pour sécuriser votre épargne et vous protéger des mauvaises surprises, nous vous conseillons donc de la déplacer vers le fonds euros.  

Quelle est la fiscalité du PER pour une sortie en rente et en capital ? 

Le PER permet de profiter d’un avantage fiscal à l’entrée. En contrepartie, votre épargne sera imposée à la sortie. La fiscalité applicable dépendra alors de votre décision initiale de déduire ou non vos versements, ainsi que de la modalité de sortie choisie.

L’épargne provenant de versements déduits à l’entrée sera imposée de la façon suivante :

Préparez votre retraite tout en réduisant vos impôts

Si vous avez renoncé à la déduction à l’entrée, vous bénéficierez d’une fiscalité allégée à la sortie :

Si vous optez pour une sortie en capital, faites vous accompagner pour anticiper l’impact fiscal de vos retraits. Afin d’éviter de changer de tranche marginale d’imposition (TMI), il pourra notamment s’avérer judicieux de privilégier une sortie en capital fractionnée.

Comment choisir entre sortie en rente ou en capital ? 

Votre choix entre rente et capital dépendra en partie de vos préférences ainsi que de vos projets. Certains éléments importants devraient cependant entrer en ligne de compte dans votre décision.

A priori, opter pour la rente viagère peut sembler plus sécurisant, puisque l’assureur s’engage à vous la verser à vie. Mais ce choix vous expose pourtant à une certaine incertitude, car le montant de votre rente sera calculé selon votre espérance de vie. Vous ne serez donc gagnant qu’à condition de battre les statistiques ! En d’autres termes, rien ne garantit que vous récupérerez bien l’intégralité des sommes durement épargnées.

En choisissant la sortie en capital, vous êtes au contraire certain de récupérer la totalité de votre épargne. Vous pourrez par ailleurs disposer des fonds librement, et à votre rythme. Il s’agit d’un avantage non négligeable, d’autant que pour beaucoup, le début de la retraite est synonyme de nouveaux projets. La crainte principale de nombreux épargnants est de dépenser leur capital trop vite, mais ce risque peut être contourné en optant pour une sortie fractionnée, avec des versements étalés sur plusieurs années.

La modalité de sortie choisie a également des conséquences sur la succession de votre contrat en cas de décès. Si vous avez opté pour la sortie en rente, le capital restant reviendra à l’assureur. Pour éviter cela, vous pouvez bien sûr choisir une rente réversible, mais cette option entrainera une baisse du montant de votre rente. Une sortie en capital pourra donc s’avérer plus efficace pour protéger vos proches en cas de décès. En effet, vous pourrez désigner votre conjoint ou vos enfants comme bénéficiaires du contrat, et ainsi vous assurer que le capital restant leur sera reversé.

Découvrez les spécificités et le classement des meilleurs PER

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]