Opportunité du moment. Sécurisez votre épargne jusqu'à 5% par an net de frais. Capital Garanti. Date limite de souscription : 31/08/2024

Accéder à l'offre →
Cleerly 7 minutes de lecture

Que faut-il savoir avant d’acheter une forêt ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
29 septembre 2021
foret investir cleerly

Vous avez toujours rêvé de posséder une forêt, avec l’envie de vous promener sur votre terre, d’aller à la chasse, de humer les arbres, d’entendre le chant des oiseaux, de faire s’envoler une bécasse, de ramasser vos champignons… Posséder une forêt est une chose, mais bien la gérer en est une autre !

Avant de vous lancer dans cette aventure, faites une étude approfondie de votre futur achat avec l’aide de professionnels. Voici quelques informations ou questions qui peuvent vous aider dans votre choix.

Petit rappel : on parle de forêt si la surface est supérieure à 4 ha, sinon c’est un bois.

Quel est le prix d’une forêt ?

Le prix moyen se situe autour de 4.500 € l’hectare, mais il peut varier entre 650 et 13.000 €/ha.

Plus la parcelle est petite, plus le prix à l’hectare est faible.

Par contre, il faut rajouter 10 à 15% au prix moyen pour une surface supérieure à 25 ha.

Quelle configuration de lot choisir ?

De préférence, grossièrement carré ou rectangulaire (quadrilatère équilibré). Evitez les longs rubans en bordure de route.

Etudiez bien le voisinage : si votre massif forestier est le seul dans un rayon de 20 km, vous ne serez pas surpris qu’il soit fréquenté le week-end par les promeneurs, les sportifs, les ramasseurs de champignons ou de châtaignes. Les panneaux de propriété privée ne dissuaderont généralement pas grand monde.

Être trop près d’une agglomération est un handicap.

Quels sont les chemins d’accessibilité ?

Les chemins sont-ils bien empierrés, stables, avec des carrefours dans lesquels peuvent manoeuvrer des camions ?

Il y a-t-il dans la forêt des chemins bien entretenus qui permettent de faire tout le tour de la parcelle et de se repérer ?

Quelle est l’exploitation du sol ?

Comment se renouvellent les arbres ? Par génération naturelle, par plan ou par semis ?

Quelle est la pression de la faune locale, cerfs, chevreuils, sangliers ? Nécessite-t-elle une protection particulière ?

Autant de questions à vous poser avant l’achat d’un lot.

Quelles sont les essences ?

On parle de « peuplement ».

Il peut s’agir de résineux (pins, sapins) ou d’espèces feuillues (chênes, châtaigniers, peupliers, hêtres, charmes…)

Pour être recensée, une essence doit représenter au moins 15% du peuplement.

Si sur une parcelle nous avons au moins 75 % d’une essence, on parle de peuplement pur

Dans les autres cas, on parlera de peuplement mélangé.

Si on parle d’un peuplement mélangé de chênes, hêtre, sapin épicéa, cela signifie qu’il y a au moins 30 % de feuillus et 30 % de résineux.

Quelle est la qualité des bois ?

La qualité est référencée par un classement :

  • Qualité de bois exceptionnelle S+ (charpente de Notre-Dame)
  • Première qualité S1 (menuiserie)
  • Deuxième qualité (coffrages, traverses)
  • Bois d’industrie et bois d’énergie

Si vous avez des chênes exceptionnels, avec un fût droit sans nœud, le prix du m3 peut être très élevé.

Quelle est la dimension des bois ?

Il existe une classification en fonction du diamètre des arbres.

Vous appliquerez la formule suivante : diamètre = circonférence / Ԉ ou 3,14

La circonférence d’un arbre se mesure à 1,30 m du sol, soit à la hauteur des coudes.

  • Petit bois : diamètre de 7,5 à 22,5 cm
  • Moyen bois : diamètre de 22,5 à 47,5 cm
  • Gros bois : diamètre de 47,5 à 67,5 cm
  • Très gros bois : diamètre supérieur ou égal à 67,5 cm

Quelle est la distance de débardage ?

Couper un arbre, c’est bien, mais il faudra ensuite le transporter à travers la parcelle pour atteindre la piste ou la route.

5 catégories sont définies en fonction de la distance des parcelles à la route :

  • Inférieure à 200 m
  • De 200 à 500 m
  • De 500 à 1000 m
  • De 1000 à 2 000 m
  • Supérieure à 2000 m

Quelle est la gestion réglementaire des forêts ?

Suivre les recommandations de l’Office National des Forêts (ONF) permet d’obtenir des avantages fiscaux ou des subventions lors des plantations.

Il existe pour les forêts privées trois possibilités de gestion :

Règlement type de gestion ou RTG

Pour les parcelles de moins de 25 ha d’un seul tenant, un contrat est élaboré par un expert agréé ou par l’ONF.
Le propriétaire, qui doit être adhérent à un OGEC (Organisme de Gestion et d’Exploitation en Commun), s’engage pour que sa forêt soit gérée selon le RTG pendant un temps donné, 10 ans généralement.

Code de bonnes pratiques sylvicoles

Ce code, variable selon les régions, est élaboré par la préfecture. Il pourrait être supprimé en janvier 2022.

Sont concernés les propriétaires n’ayant pas une surface suffisante. Il donne des recommandations pour les types d’essence à planter.

Plan simple de gestion

Obligatoire pour les parcelles égales ou supérieures à 25 ha, il est fixé pour une période de 10 à 20 ans. C’est un engagement à long terme pour la gestion de la forêt, même en cas de succession ou de vente.

Quels sont les revenus de la forêt et les impôts ?

Quand on plante des arbres, c’est dans le but de les récolter un jour, nous ou nos descendants, et de toucher des revenus.

Les revenus de la coupe de bois d’une parcelle ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu mais taxés d’une manière forfaitaire en fonction du revenu cadastral.

Si vous décidez de faire une nouvelle plantation sur cette même parcelle, vous bénéficierez d’un abattement de 50%.

Sont déductibles les travaux de reboisement, d’entretien et d’assurance (en particulier contre la tempête).

Si votre forêt vous a permis de faire du bénéfice et si vous possédez des prairies contigües, vous pourrez y planter des arbres. Cet investissement sera déductible, vous bénéficierez du DEFI(Dispositif d’Encouragement Fiscal à l’Investissement).

Si vous louez la chasse ou la pêche, ou si vous avez une maison de garde forestier aménagée en gite, les revenus que vous en tirez seront imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux(BIC) ou bien des bénéfices agricoles.

Quels sont les avantages fiscaux des forêts ?

Ils sont très intéressants : les droits de succession et la déclaration à l’IFI sont réduits au quart de la valeur des biens.

Ça y est, vous êtes décidé, alors lancez-vous ! Vous aurez beaucoup de plaisir à gérer votre forêt, à vous y promener et à voir vos arbres grandir.

Où acheter et vendre une forêt ?

Pour acheter ou vendre une forêt, vous pourrez faire vos recherches sur les mêmes supports que pour de l’immobilier classique. Les offres sont cependant bien moins nombreuses. Voilà quelques moyens d’acheter ou de vendre une forêt :

  • Les petites annonces des sites grands publics comme leboncoin ou seloger mais l’offre est très réduite
  • Les sites spécialisés comme Forêts de France ou Bois International…
  • Les professionnels spécialisés dans la vente des forêts comme le cabinet Gourmain Barthélemy
  • Les ventes aux enchères de l’administration française (encheres-domaine.gouv.fr)
  • Les notaires sont souvent au courant, n’hésitez pas à les solliciter

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.
12 commentaires
cecco walter, le 9 janvier 2023

je suis en train d acheter 1 parcelle boisee de 3 ha a 10000 euros dans le gers et je voudrai savoir quels seront a peu pres mes frais de notaire.

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 10 janvier 2023

Bonjour,
A priori, les frais de notaire seront environ de 1 500 €

Répondre
Gauthier, le 20 janvier 2023

Bonjour je vais vendre une parcelle de terrain boisé 7500m2 quel est son prix

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 20 janvier 2023

Bonjour,
Cela va dépendre de la localisation de votre parcelle, des bois, de l’accessibilité..
Le prix de l’hectare (10 000 m2) peut varier selon les critères de 1 000 € à 14 000 €…

Répondre
Loizeau, le 4 avril 2023

Bonjour, je souhaite acheter une parcelle de 3 ha max de bois mixte dans un but strictement de préservation, sans gestion du bois, sans chasse, sans l’intervention d’un tiers. Est ce possible ? Est ce qu’on me laissera tranquille si en plus je clôture ? Merci de votre réponse.

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 5 avril 2023

Bonjour,
C’est normalement possible mais il faut tenir compte de la réglementation locale.
Vous pouvez faire une demande pour obtenir plus d’informations auprès de la mairie, de la direction départementale des territoires (DDT) ou de l’Office national des forêts (ONF).
Dans certaines régions, les autorités peuvent exiger que vous établissiez un plan de gestion forestière, même si vous n’avez pas l’intention d’en exploiter les ressources.
Pour la clôture, en général c’est possible mais encore une fois il peut y avoir des restrictions.
Il faut aussi avoir en tête qu’une clôture est contraignante pour la faune qui n’a plus la possibilité de se déplacer librement.

Répondre
Gérard, le 22 mai 2023

Bonjour,
S’agissant des clôtures, le code de l’environnement vient d’être modifié par la loi n° 2023-54 du 2 février 2023 visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels et à protéger la propriété privée :
Art. L. 372-1.
Les clôtures implantées dans les zones naturelles ou forestières délimitées par le règlement du plan local d’urbanisme en application de l’article L. 151-9 du code de l’urbanisme ou, à défaut d’un tel règlement, dans les espaces naturels permettent en tout temps la libre circulation des animaux sauvages. Elles sont posées 30 centimètres au-dessus de la surface du sol, leur hauteur est limitée à 1,20 mètre et elles ne peuvent ni être vulnérantes ni constituer des pièges pour la faune.

Répondre
Olivier, le 14 décembre 2023

Bonjour M Loizeau
« Bonjour, je souhaite acheter une parcelle de 3 ha max de bois mixte dans un but strictement de préservation, sans gestion du bois, sans chasse, sans l’intervention d’un tiers. Est ce possible ?

J’ai un projet similaire et serai heureux de vos retours.
Je sais que l’ORE (Obligation réelle environnementale) permet de protéger le terrain mais je serai heureux d’être accompagné sur le sujet.

Répondre

Répondre
Pierre, le 4 août 2023

Bonjour,
Je m’apprête à acquérir une parcelle de terrain boisé en montagne et aimerai connaître la réglementation en vigueur pour y placer une cabane habitable. De manière générale qu’est-il possible de faire ou non ?
Merci.

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 4 août 2023

Bonjour,
Pour construire une cabane habitable sur une parcelle de terrain en France, voici différentes réglementations qui s’appliquent généralement :
Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Plan d’Occupation des Sols (POS) : Ces documents vous fourniront des informations précises sur ce que vous êtes autorisé à construire sur votre terrain. Ils peuvent inclure des restrictions sur la taille, la hauteur, l’emplacement, et l’apparence des constructions. Vous pouvez obtenir ces documents auprès de la mairie de votre commune.
Demande de permis de construire ou déclaration préalable : Toute construction nécessite généralement une autorisation de la mairie.
Respect des normes de construction : Si votre cabane est destinée à être habitée, elle devra respecter les normes de construction en vigueur, qui couvrent des aspects tels que l’isolation thermique, l’électricité, le gaz, l’eau potable, les eaux usées, etc.
Règles environnementales : Si votre terrain est situé dans une zone protégée ou sensible, des restrictions supplémentaires peuvent s’appliquer. Par exemple, il peut être nécessaire d’obtenir une autorisation spéciale pour abattre des arbres ou pour construire dans certaines zones.
Code Civil : En plus de ces règles, il y a également des restrictions générales dans le Code Civil concernant la nuisance à vos voisins. Par exemple, vous devez veiller à ce que votre construction ne bloque pas la vue de vos voisins ou n’empêche pas l’écoulement naturel des eaux.

Les règles peuvent varier en fonction des spécificités locales. Il est donc toujours préférable de contacter votre mairie, et potentiellement un expert ou un avocat spécialisé pour obtenir des informations précises.

Répondre
CHEVALIER Régine, le 6 novembre 2023

Bonjour,
J’ai avec mes frères et sœurs 8 hectares de terrains boisés de sapins. Ils sont en Loire-Atlantique(44), à La Pâquelais (VIGNEUX DE BRETAGNE), accessible facilement à pied ou en véhicule. Je voudrais savoir à quel prix serait l’hectare. Les sapins qui y sont ont entre 20 et 25 ans.

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 6 novembre 2023

Bonjour,
Vous pouvez aller vous renseigner auprès de la mairie pour avoir des informations sur votre terrain, savoir si le terrain pourrait devenir constructible…
Il est aussi possible d’utiliser le site https://app.dvf.etalab.gouv.fr/ qui donne accès à toutes les transactions immobilières. Vous pourrez ainsi découvrir le montant des dernières ventes autour de votre terrain.

Répondre