Cleerly 9 minutes de lecture

Quelle optimisation fiscale pour une profession libérale ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
05 septembre 2023

Ne laissez pas passer le jackpot fiscal ! En tant que professionnel libéral, votre quotidien est sans doute bien rempli entre vos patients, clients ou dossiers. Mais avez-vous déjà envisagé que, peut-être, vous laissez chaque année s’échapper des milliers d’euros à cause d’une méconnaissance de la joyeuse fiscalité française ? Et si vous découvriez que vous pouvez réellement augmenter vos revenus, votre épargne et préparer votre retraite, sans augmenter vos heures de travail, simplement en peaufinant vos stratégies fiscales ? Vous êtes sceptique ? Laissez-moi vous présenter des techniques peu connues d’optimisation fiscale et de défiscalisation conçues pour les professions libérales. Si le jargon fiscal vous donne des migraines, détendez-vous. Nous allons vous aider, étape par étape, à reprendre le contrôle et maximiser votre revenu.

Profitez des meilleurs dispositifs fiscaux avec Cleerly

Les clés d’une optimisation fiscale BNC réussie

Lorsqu’il s’agit de BNC (Bénéfices Non Commerciaux), la plupart des professionnels libéraux se contentent souvent d’une gestion simplifiée, se privant ainsi de précieuses opportunités. Pourtant, en se penchant un peu plus sur ce régime, des opportunités pour bénéficier d’une optimisation fiscale légalement existent.

Techniques avancées pour booster vos BNC

Déductions spécifiques : Savez-vous que certaines dépenses professionnelles, souvent négligées, peuvent être déduites de vos BNC? Il peut s’agir par exemples des :

  • frais de formation,
  • frais de repas,
  • dépenses liées à l’achat de matériel spécialisé,
  • des frais de prothèses dentaires et auditives (en cas de contact avec des clients / patients),
  • certains frais de déplacement…

Gestion de trésorerie : Un bon timing dans la gestion de vos encaissements et décaissements peut influencer favorablement votre résultat BNC. Par exemple, reporter certaines dépenses à l’année suivante ou accélérer certains encaissements à la fin de l’année peut avoir un impact significatif.

L’impact majeur de l’abattement professionnel

L’abattement pour frais professionnels représente un pourcentage du chiffre d’affaires qui est déduit automatiquement, sans avoir à justifier de frais réels. C’est un allié incontestable pour alléger la fiscalité. Cependant, il est crucial de savoir quand opter pour cet abattement et quand il est plus avantageux de déclarer ses frais réels. En analysant en profondeur vos dépenses, vous pourriez découvrir qu’il est parfois plus intéressant de renoncer à cet abattement pour déduire des charges réelles plus conséquentes.

Il est important de passer du temps avec votre expert-comptable et de discuter avec lui des meilleures solutions en fonction de votre statut.

Découvrez les stratégies de défiscalisation méconnues

On parle souvent d’optimisation fiscale comme d’une science réservée aux grandes entreprises et aux magnats de la finance. Pourtant, en tant que professionnel libéral, vous avez également accès à toute une panoplie d’outils de défiscalisation légaux, souvent sous-exploités ou méconnus. Et si, au lieu de voir le fisc comme un adversaire, vous le considériez comme un partenaire ? Un partenaire qui met à votre disposition des solutions pour réduire votre imposition.

Les méthodes spécifiques aux professions libérales

Dispositifs d’investissement : Avez-vous entendu parler du dispositif Malraux ou du dispositif Girardin ? Ces mécanismes vous permettent d’investir dans l’immobilier ou en Outre-Mer tout en bénéficiant d’importantes réductions d’impôts. Ce sont là des outils de défiscalisation particulièrement adaptés aux revenus des professions libérales.

Le PER (Plan d’Epargne Retraite) : Ce plan vous permet de vous constituer une épargne pour la retraite tout en réduisant votre impôt sur le revenu. Les sommes versées sur le PER sont déductibles de vos revenus professionnels, ce qui réduit d’autant votre imposition.

SELARL : le trésor caché des avantages fiscaux

Opter pour la structure de SELARL (Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limitée) peut ouvrir un nouveau monde d’avantages fiscaux. La SELARL offre une séparation entre votre patrimoine personnel et professionnel, mais ce n’est pas tout :

  • Amortissements : Dans une SELARL, il est possible d’amortir certains biens, réduisant ainsi le bénéfice imposable.
  • Rémunération du gérant : Avec une SELARL, vous pouvez choisir de vous verser une rémunération en tant que gérant, ce qui ouvre des possibilités d’optimisation fiscale et sociale.
  • Déduction des charges sociales : Les cotisations sociales du gérant sont déductibles du résultat fiscal de la SELARL, ce qui n’est pas le cas dans d’autres formes juridiques.
Découvrez les dispositifs les plus efficaces pour réduire vos impôts

Charges professionnelles : Transformez-les en opportunités !

Les charges professionnelles peuvent souvent être perçues comme un fardeau. Et si on changeait de perspective? Au lieu de les voir comme une simple sortie d’argent, considérez-les comme des leviers stratégiques pour optimiser votre fiscalité. En jouant habilement avec vos charges, vous pouvez non seulement réduire votre base imposable, mais également tirer parti d’avantages fiscaux.

Comment optimiser vos charges pour un gain fiscal ?

Les dépenses déductibles : Assurez-vous de bien connaître la liste des dépenses déductibles spécifiques à votre profession. Il peut s’agir de frais de formation continue, de dépenses en matériels et fournitures, ou encore de certains frais liés à l’utilisation d’un véhicule professionnel.

Anticipation et timing : La date à laquelle vous engagez certaines dépenses peut influencer votre fiscalité. Par exemple, en anticipant des dépenses prévues pour l’année suivante ou en reportant certaines à la fin de l’année en cours, vous pouvez optimiser le montant de vos charges déductibles.

Le rachat de patientèle : une aubaine fiscale à ne pas manquer

Lorsqu’un professionnel libéral décide d’acheter une patientèle, cette acquisition représente un coût non négligeable. Cependant, il est possible d’amortir ce rachat sur plusieurs années, réduisant ainsi la charge fiscale annuelle.

  • L’amortissement progressif : Le rachat de patientèle peut être amorti sur une période pouvant aller jusqu’à 10 ans. Cela permet d’échelonner la charge liée à l’achat et de réduire le bénéfice imposable chaque année.
  • L’impact sur votre trésorerie : En plus de l’avantage fiscal, l’amortissement du rachat de patientèle permet d’alléger l’impact sur votre trésorerie, rendant l’investissement plus supportable sur le long terme.

Avec une meilleure compréhension et gestion de vos charges, vous pouvez transformer ces dépenses en alliés pour votre stratégie fiscale.

Calcul de revenu optimisé : Assurez-vous de ne rien laisser sur la table

Le calcul de votre revenu en tant que professionnel libéral est bien plus qu’une simple soustraction des dépenses de vos recettes. Il est possible d’optimiser votre revenu mais aussi de préparer le futur. Découvrons comment ne pas passer à côté de précieux euros !

Comment ajuster votre calcul pour maximiser votre revenu

Déductions sous-estimées : On le dit et on le répète mais certains frais, comme les cotisations à un syndicat professionnel ou des frais d’équipement spécifiques, sont souvent omis dans les calculs. En vous assurant de les inclure, vous réduisez votre base imposable.

Revenus exceptionnels : Si vous percevez des revenus exceptionnels, comme la vente d’un actif professionnel, il est essentiel de bien les intégrer dans votre calcul pour bénéficier d’un traitement fiscal adapté. Certaines dispositions peuvent vous permettre de réduire l’impact fiscal de ces revenus.

Les secrets pour minimiser le taux d’imposition

Choix du régime fiscal : Selon la structure et la nature de votre activité, opter pour un régime réel plutôt que le régime micro-BNC peut vous être bénéfique. Il est essentiel d’évaluer régulièrement la pertinence de votre régime fiscal au regard de vos revenus et de vos dépenses. C’est un point à aborder avec votre expert-comptable.

Répartition des revenus : Si vous exercez en société, la répartition de la rémunération entre salaire et dividendes peut influencer votre taux d’imposition. Il sera utile d’analyser votre situation pour trouver le bon équilibre pour minimiser vos impôts.

Optimiser son revenu ne signifie pas forcément augmenter son chiffre d’affaires. Cela peut aussi être de faire attention à ne pas donner plus d’argent qu’il ne le faut aux impôts.

Épargne et investissement : Faites fructifier vos gains sans tracas fiscaux

Les professionnels libéraux ont souvent tendance à négliger la gestion optimale de leur épargne et investissement. Pourtant, c’est un levier puissant non seulement pour faire croître sa richesse, mais aussi pour naviguer habilement dans le dédale fiscal.

Les astuces pour un investissement fiscalisé intelligent

Choix des produits d’investissement : Certains produits financiers, comme l’assurance vie, le PER ou le PEA, offrent des avantages fiscaux attrayants. Il est essentiel de diversifier son portefeuille en gardant à l’esprit l’impact fiscal de chaque produit.

Optimiser la durée de détention : Dans le cas de nombreux investissements, la fiscalité diminue avec le temps. En ouvrant une assurance vie, il faudra 8 ans pour bénéficier d’abattements. En ce qui concerne le PEA, il faudra 5 ans. En planifiant bien vos sorties et en anticipant, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux.

Conseils pour une épargne optimisée

Comptes d’épargne avantageux : Les comptes comme le Livret A ou le LDD sont totalement défiscalisés. C’est un bon moyen de placer votre épargne de sécurité et vous pouvez déjà y placer 22 950 €.

Épargne retraite : Les produits d’épargne retraite (PER) peuvent vous offrir des avantages fiscaux non négligeables à l’entrée (réduction d’impôts sur les versements). Ils seront fiscalisés à la sortie mais votre revenu imposable aura baissé au moment de la retraite et vous aurez pu faire travailler votre argent durant toute votre vie active !

Conclusion : Récapitulez et passez à l’action

L’optimisation fiscale n’est pas illégale et n’est pas une simple astuce pour réaliser quelques économies. C’est une stratégie globale qui, bien mise en œuvre, peut protéger votre revenu, votre famille et votre retraite.

Qu’il s’agisse de bien choisir son statut, de tirer parti des abattements ou de planifier ses investissements, chaque action compte. C’est pourquoi, il est important de revoir régulièrement votre situation, d’être à l’affût des changements réglementaires et d’ajuster votre stratégie en conséquence peut faire la différence. C’est le rôle d’un conseiller en gestion de patrimoine.

L’important est de garder une longueur d’avance sur le plan fiscal. Les règles évoluent au gré des gouvernements. Il est crucial de se faire accompagner par des experts pour s’assurer de ne pas faire des erreurs qui peuvent revenir cher.

Contactez un expert en gestion de patrimoine
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.