Avocat fiscaliste ou conseiller patrimonial : comment choisir ?

Expert
Mis à jour le 04 septembre 2023

La gestion de patrimoine demande d’avoir des compétences juridiques et fiscales, mais aussi dans le domaine de la finance et de l’immobilier. C’est pourquoi les particuliers ou les entreprises se tournent vers des professionnels qui vont les assister dans la gestion et la valorisation de leur patrimoine. Plusieurs acteurs comme les conseillers en gestion de patrimoine ou encore les avocats fiscalistes sont des experts dans ces domaines. On peut donc légitimement se demander comment choisir entre un avocat fiscaliste et un conseiller en gestion de patrimoine pour gérer son épargne? Suivez-nous, on vous répond !

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Quel est le rôle d’un gestionnaire de patrimoine ?

Un gestionnaire de patrimoine analyse tout d’abord votre situation personnelle, professionnelle et économique. En effet, les missions d’un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) sont les suivantes :

Afin de conseiller au mieux son client, il définit avec lui ses objectifs et son appétence au risque. En effet, selon son analyse et le contenu du patrimoine il peut proposer diverses solutions comme :

Ainsi, un gestionnaire de patrimoine apporte des solutions selon vos besoins patrimoniaux, quels qu’ils soient, par exemple :

En résumé, il s’occupe de dénicher les produits correspondants à vos objectifs, suit le cours des marchés boursiers, gère les biens immobiliers, met en place les montages financiers… Un CGP met à disposition ses compétences en fiscalité, finances, droit, immobilier afin d’apporter des solutions en adéquation avec le patrimoine et les besoins de son client.

C’est pourquoi il est opportun de se tourner vers des conseillers de gestion de patrimoine indépendant, qui ont ainsi accès à toutes les offres du marché. En effet, les CGP salariés dans une banque ou au sein d’une assurance se limitent  aux produits proposés par leur établissement. Alors que le CGPI, propose les produits en toute transparence et objectivité, il agit dans le seul intérêt du client.

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Quel est le rôle d’un avocat fiscaliste ?

L’avocat fiscaliste comme son nom l’indique est un professionnel du droit fiscal. Il peut intervenir auprès des entreprises comme des particuliers. Son rôle est d’aider et orienter ses clients à prendre en compte les dispositions fiscales en adéquation avec la réglementation en vigueur dans le pays. 

Les missions de l’avocat fiscaliste sont nombreuses, à savoir :

L’avocat fiscaliste, à recours aussi au droit civil, commercial ou encore des sociétés afin de pouvoir traiter les différentes problématiques fiscales de ses clients.

Faut-il choisir entre avocat et conseiller en gestion de patrimoine ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour gérer votre patrimoine. Vous pouvez faire appel à un banquier, un notaire, un expert-comptable, un conseiller en gestion de patrimoine, ou encore un avocat.

Un conseiller en gestion de patrimoine s’entoure de spécialistes

Mais devez-vous réellement choisir entre tous ses professionnels pour la gestion de votre patrimoine ? L’avantage d’un conseiller en gestion de patrimoine est qu’il travaille justement avec tous ses acteurs. Il peut vous orienter vers des professionnels compétents qui sauront vous conseiller selon vos besoins patrimoniaux et vos problématiques. Son coût va varier selon son statut et sa façon de se rémunérer.

Par exemple, en cas de problèmes successoraux, il peut faire appel à un avocat spécialiste en droit de la famille. Si vous avez besoin d’un accompagnement en cas de contrôle fiscal, ce sera alors un avocat fiscaliste.

Le recours à un avocat fiscaliste n’est pas toujours une solution rentable

Recourir à un avocat fiscaliste, bien qu’il puisse gérer votre patrimoine n’est finalement pas toujours justifié. D’autant que son intervention implique un coût qui peut varier entre 100 € et 500 € de l’heure en fonction de son emplacement, de sa notoriété et de la complexité du dossier. De fait, l’assistance d’un avocat fiscaliste n’est pas rentable pour une imposition inférieure à 12 000 €.

Aussi, il apparaît judicieux de vous tourner vers un conseiller en gestion de patrimoine et vers un avocat pour des problématiques spécifiques lors d’une succession ou encore lors d’un contrôle fiscal par exemple.

Pour résumer, le choix d’un gestionnaire de patrimoine dépendra avant tout de vos objectifs et vos besoins en matière fiscale et patrimoniale.

Comment choisir un bon avocat fiscaliste ?

Un avocat fiscaliste, en plus de son diplôme d’avocat, doit avoir une expérience professionnelle reconnue par l’ordre des avocats qui délivre le diplôme de spécialisation. Autrement dit, seuls les avocats titulaires de ce certificat ont le droit de porter le titre d’avocat spécialiste.

Avant tout, vous devez vérifier que l’avocat fiscaliste choisi est bien inscrit au barreau. Pour cela, vous pouvez consulter l’annuaire du barreau de la ville concernée.

Ensuite, vous pouvez vous appuyer sur les critères suivants :

Vous devez choisir un avocat selon son expérience dans le domaine pour lequel vous avez besoin d’être assisté. Mais la qualité de communication et d’écoute doit également être à la hauteur de vos attentes.

Pour résumer, le recours à un avocat fiscaliste peut valoir le coup si : 

Dans le cas contraire, recourir à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (comme Cleerly) sera certainement plus judicieux. Votre conseiller vous coûtera beaucoup moins cher qu’un conseiller financier. De plus, il saura vous orienter vers un bon avocat fiscaliste dans des situations particulières qui nécessitent son intervention.

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Quel est le rôle d’un avocat fiscaliste ?

Son rôle est d’aider ses clients à optimiser leur fiscalité en tenant compte des dispositions fiscales et de la réglementation en vigueur dans le pays.

Quel est le rôle d’un CGP ?

Il réalise un bilan patrimonial pour cerner votre profil investisseur et vous proposer des solutions pertinentes (générer des revenus complémentaires, défiscaliser une partie de vos revenus…). 

Dans quels cas recourir à un avocat fiscaliste ?

Lorsque la situation est particulièrement complexe et délicate ou si votre imposition est très élevée (supérieure à 12 000 €), nous vous conseillons de faire appel à un avocat fiscaliste. Dans le cas contraire, sa prestation vous sera facturée trop cher pour être rentable. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]