Cleerly 9 minutes de lecture

Investir dans l’or ? Guide, conseils, avis

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
22 novembre 2022

L’or est une valeur refuge qui vous permet de diversifier votre patrimoine tout en limitant l’impact de l’inflation. Ainsi il existe deux façons d’investir dans l’or, sous forme physique (lingots, pièces) ou sous forme papier avec des ETF par exemple. Néanmoins, ce type de placement ne vous permet pas de percevoir des dividendes ou des loyers. Mais alors, pourquoi acheter de l’or ? Nous faisons le point pour vous !

Pourquoi investir dans l’or ?

La première raison d’investir dans l’or, c’est que c’est une valeur refuge. Concrètement, les métaux précieux, notamment l’or, ont toujours été une monnaie d’échange. Ainsi, lors d’une crise économique, il est fréquent que des épargnants vident leur compte pour acheter de l’or. Contrairement aux billets de banque, l’or est réel ! C’est pourquoi, en incluant de l’or dans son patrimoine, il peut vous servir d’amortisseur en cas de crise. En effet, lorsque les actions baissent, le prix de l’or a tendance à monter. 

Ce qui nous mène à la deuxième raison d’acheter de l’or : l’inflation ! L’or est un métal qui ne peut pas être créé à l’infinie comme la monnaie. Autrement dit, sa valeur n’est pas manipulable. Ce qui veut dire qu’en cas de forte d’inflation, le prix de l’or aura tendance à augmenter.

En résumé, investir dans l’or permet de vous protéger en cas de crise économique importante et d’hyper-inflation !

Attention tout de même, bien que l’or soit une valeur refuge, il ne doit pas devenir un actif majoritaire dans votre portefeuille financier ! Mais voyons tout de suite comment investir dans l’or !

Comment investir dans l’or physique ?

L’or physique se présente généralement sous forme de lingots ou de pièces. Pour être considéré comme de l’or d’investissement, le lingot doit être d’une pureté de 995 millièmes minimum. Et si vous optez pour les pièces, il faut qu’elles soient de 900 millièmes, et frappées après 1800 (le 20 francs Napoléon). Toutefois, il vaut mieux choisir de l’or dont le prix est lié aux cotations internationales plutôt que les pièces dont le prix varie davantage.

En effet, l’or se mesure en once (une once est égale à 31,10g) et son cours est fixé par le London Bullion Market Association (LMBA). Il régule la cotation de l’or et l’argent sur les principaux marchés. En revanche, il n’existe pas de marché officiel pour les pièces d’or dont le prix de vente est déterminé par CP Or qui est le principal grossiste français.

Aussi pour acheter de l’or physique, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Les comptoirs d’achat et de vente de métaux précieux : Vous pouvez acheter de l’or en direct en contrepartie d’une prime correspondant à la différence entre le prix de vente et la cotation de l’or. Cette prime dépend du commerçant, de la quantité d’or acheté ou de la rareté de la pièce. Il faut compter entre 2% et 5% de prime. C’est pourquoi il convient de se rendre dans le quartier de la bourse à Paris afin de profiter de la concurrence des comptoirs et ainsi obtenir une prime plus faible.
  • Les sites en ligne : De nombreux sites proposent l’achat et la vente d’or. Ainsi face à la concurrence, vous pouvez espérer une prime plus faible qu’en boutique. Bien entendu, il faut choisir un site de référence, comme achat-or-et-argent.fr par exemple. Dans tous les cas, lisez bien les conditions de livraison afin de vérifier qu’il existe une assurance en cas de perte ou de vol jusqu’à la réception du colis.

Investir dans l’or physique représente un cout non négligeable. De plus, vous devez tenir compte des risques liés à sa conservation et donc l’assurer en cas de vol. Alors pour vous éviter ces contraintes, vous pouvez choisir d’acheter de l’or papier !

Comment investir dans l’or papier ?

En effet, plusieurs instruments financiers vous permettent d’investir dans l’or et ainsi diversifier votre portefeuille d’actions. Tour d’horizon !

investir dans l’or avec les ETF

Les ETF (Exchanged Traded Funds) sont des fonds indiciels permettant de répliquer un indice boursier. Ainsi vous pouvez choisir un ETF qui investit dans des entreprises minières aurifères. Ou bien optez pour un ETF matières premières qui investit dans des contrats à terme répliquant fidèlement le cours de l’or.

Parmi les ETF or, on retrouve les ETF suivants :

  • Amundi Physical Gold (ISIN: FR0013416716)
  • Xtrackers Physical Gold ETC (ISIN : DE000A1E0HR8)
  • Wisdom Tree Physical Gold (ISIN: JE00B1VS3770)

Il est ainsi possible d’acheter de l’or papier avec un compte-titres. De même, certaines assurances-vie permettent d’investir dans l’or, comme Linxea avenir par exemple. Néanmoins, les frais sont plus élevés qu’avec un compte-titre.

Investir dans l’or avec des produits dérivés

Un produit dérivé est un instrument financier dont la valeur varie en fonction de l’évolution d’un actif appelé sous-jacent. Ce sous-jacent peut être une action, un indice ou encore une matière première dont l’or.

Concrètement, un produit dérivé permet de se couvrir contre les baisses d’un marché ou de spéculer en amplifiant la valorisation du sous-jacent grâce à l’effet de levier. Il va sans dire que les produits dérivés sont réservés aux investisseurs avertis ou qui aiment prendre des risques. En effet, l’effet de levier souvent utilisé avec les produits dérivés peut multiplier vos gains comme vos pertes.

Ainsi, on retrouve deux principaux produits dérivés pour investir dans l’or :

  • Les CFD (Contracts for difference) : Ils permettent de miser sur la hausse ou la baisse du sous-jacent, dont l’or.Ils peuvent répliquer avec précision le cours de l’or et permettent d’obtenir la différence entre le prix d’achat d’un actif et son prix de vente. De même, avec l’effet de levier vous pouvez obtenir un effet multiplicateur jusqu’à x10 sur les matières premières.
  • Les turbos : Leur valeur dépend du prix d’un sous-jacent, et ils vous permettent donc de vous positionner sur l’évolution du cours de l’or. Ainsi, si vous pensez que le cours de l’or va monter, vous achetez un Turbo call. Autrement dit, vous obtenez le droit d’acheter plus tard le sous-jacent du Turbo dont le prix est déterminé à l’avance. C’est ce que l’on appelle le prix d’exercice. En revanche, si vous pensez que le cours de l’or va baisser vous acheter un Turbo put, ce qui vous donne le droit de vendre le sous-jacent à un prix déterminé. Toutefois, le turbo a une particularité qui est la barrière désactivante ou « seuil de sécurité ». Concrètement si le prix d’exercice atteint la limite de la barrière désactivante, il ne peut plus être échangé. En d’autres termes vous perdez votre capital ! À noter que les turbos ne sont accessibles que dans un compte-titres.

En résumé, les turbos et les CFD permettent de saisir une opportunité à court ou moyen terme, mais ce sont des investissements à risque !

Investir dans les fonds de valeurs minières aurifères

Un autre moyen d’investir dans l’or est d’acheter des parts d’OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Ce sont des fonds d’investissement spécialisés en valeurs minières aurifères. Il peut ainsi s’agir de SICAV (Sociétés d’investissement à capital variable) ou de FCP (Fonds commun de placement).

Ainsi vous investissez dans des fonds qui eux gèrent les placements et investissent en actions de sociétés aurifères.

Quelle est la fiscalité d’un investissement dans l’or ?

Investir dans l’or implique une fiscalité qui va dépendre de votre type d’investissement !

La fiscalité de l’or physique 

L’or d’investissement est exempté de TVA à l’achat.  Sauf les pièces d’or frappées avant 1800 dont la TVA de 20% s’applique. En revanche, à la revente il existe deux régimes d’imposition :

  • En cas de plus-value : Son montant est taxé à 36,2% (19% d’impôt et 17,2% de prélèvements sociaux). Toutefois, l’imposition est dégressive après 3 ans de détention. Ainsi au bout de 22 ans, vous êtes exonéré d’impôt, mais vous restez redevable des prélèvements sociaux.
  • Taxe forfaitaire sur les métaux précieux : Le montant de cette taxe est de 11% du montant total de la revente que vous soyez en plus ou moins-value. 

À noter que pour bénéficier du régime de la plus-value, vous devez conserver tous les documents remis lors de l’achat d’or.

La fiscalité de l’or papier

La fiscalité applicable à l’or papier est celle de l’enveloppe fiscale choisie, à savoir :

  • Compte-titres : Les plus-values sont soumises à la Flat tax au taux de 30%.
  • Assurance vie : Vous bénéficiez d’un abattement annuel sur les plus-values après 8 ans de détention, d’un taux d’imposition réduit et d’un régime fiscal favorable en cas de succession.

À l’achat, l’or papier n’est pas taxé, mais vous serez redevable des frais de transactions qui dépendent du courtier et du contrat souscrit.

En résumé, les modalités d’imposition de l’or papier sont identiques à celles appliquées lors de la vente d’actions.

Or papier ou physique : comment choisir ? 

Le choix d’investir dans l’or physique ou papier va dépendre de vos objectifs, à savoir :

  • Sécuriser une épargne en cas de crise financière : dans ce cas, l’or physique est la solution puisqu’il s’agit d’une valeur refuge. Néanmoins, pensez aux risques liés à la détention d’or comme le vol.
  • Réaliser un placement financier pour diversifier votre portefeuille d’actions : Alors, vous devez privilégier l’or papier, qui peut également être rentable si vous achetez ou vendez au bon moment.

Toutefois, sachez que la détention d’or physique ou papier doit constituer une part réduite de votre patrimoine ou portefeuille d’actions. En effet, l’or fait partie des placements atypiques au même titre que les forêts, les voitures de collection, les montres, le vin… qui se caractérisent donc par une absence de rendement et sont basés sur la spéculation. C’est pourquoi il est recommandé de consacrer entre 3% et 7% de son patrimoine à ce type d’investissement afin de limiter les risques.

Investir dans l’or en résumé !

Supports Fiscalité Frais
Or PhysiqueLingots ou lingotins36,2% dégressif à partir de 3 ans et stable à 17,2% à partir de 22 ans
Ou
Taxe forfaitaire de 11% sur le montant total de la vente
Entre 2% et 5% de frais à l’achat, mais aussi à la revente.
Compte-titresETFFlat Tax : 30%0,4%/an pour l’ETF + frais de courtage
Compte-titresTurbosFlat Tax : 30%1€ + 0,04% à l’achat et la revente
Compte dérivéCFDFlat Tax : 30%0,06% à l’achat et la revente
Assurance-vieETFAprès 8 ans de détention fiscalité allégée.0,6%/ an pour le contrat
PEA ou compte titresOPCVMFlat Tax : 30 %
PEA : exonération d’impôts après 5 ans de détention  
Frais d’entrée entre 0 et 5 %
+ les frais de gestion annuel
+ les frais de courtage
Récapitulatif des différentes façons d’investir dans l’or

Les frais sont donnés à titre indicatif et dépendent des commerçants, des courtiers et des enveloppes fiscales choisies. Avant de vous lancer, pensez à comparer les différentes offres pour choisir celle qui sera la plus adaptée, ou demander conseil à des experts !

L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.