Cleerly 14 minutes de lecture

Comment investir 100 000 euros ? 

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
04 janvier 2024

Vous souhaitez investir 100 000 euros, mais trouver le bon placement peut vite devenir un casse-tête ! En effet, il s’agit d’une somme importante et donc vous devez avant tout vous pencher sur vos objectifs et vos besoins. Il existe une multitude de possibilités et vous devez choisir selon votre profil investisseur. Alors changement de vie, placement à court terme, moyen ou long terme, nous vous donnons les pistes pour investir 100 000 € avec ou sans risque !

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Placer 100 000 € : Les questions à se poser avant de se lancer !

Avant d’investir 100 000 euros, vous devez d’abord définir vos objectifs et votre aversion au risque. Les multiples possibilités d’investissement sont autant d’opportunités qui peuvent devenir un piège si vous n’êtes pas parfaitement au clair sur votre profil investisseur. Une personne qui investit à court terme ne devra pas suivre la même stratégie qu’un investisseur qui investit sur une vingtaine d’années. Voici quelques éléments à prendre en compte avant d’investir : 

  • La fiscalité : Investir 100 000 € et faire fructifier cette somme a forcément un impact fiscal. L’objectif sera dès lors de placer votre argent en optimisant la fiscalité et par conséquent la rentabilité de votre investissement. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, penchez-vous sur les dispositifs de défiscalisation existants comme le statut LMNP (location meublée non professionnelle) et sa fiscalité avantageuse. À noter que les revenus locatifs sont soumis à l’IR, alors que les placements sur une assurance-vie sont soumis à la flat tax (taux unique de 30%). C’est pourquoi vous devez définir votre profil fiscal afin de trouver le placement qui sera le plus intéressant et rentable pour vous. Pensez toujours que les dispositifs de défiscalisation doivent être un bonus et pas une fin en soi. L’investissement doit être intéressant dans sa globalité et non uniquement pour la défiscalisation qu’il vous promet  !
  • La diversification : Diversifier vos placements permet de limiter les risques notamment si les 100 000 € à investir représentent l’essentiel de votre patrimoine net. Vous pourriez investir une partie dans l’immobilier (via des SCPI et SCI soigneusement sélectionnées), une autre dans les actions et enfin ouvrir un contrat d’assurance-vie. Si vous êtes curieux et ouvert, vous pourriez même allouer une petite partie de votre capital dans des placements de niche (art, cinéma…)
  • Le risque : Tout placement financier comporte des risques. Vous devez donc le prendre en compte et surtout définir le risque que vous êtes prêt à prendre avec votre argent. Ainsi tout dépend de votre patrimoine, de votre situation financière, personnelle et de vos objectifs. À noter que les placements les plus rentables sont aussi les plus risqués comme les investissements dans des startups qui peuvent vous rapporter gros comme vous faire perdre tout ou partie du capital investi  !
  • Investir sur le court, moyen ou long terme : L’horizon de placement est aussi un élément clé à déterminer avant d’investir. Outre la prise de risque, la durée de l’investissement détermine aussi la liquidité du placement. En effet, les personnes qui investissent sur le long terme ne se posent pas la question de la liquidité. C’est le contraire avec les épargnants qui investissent à court terme. Pour ces investisseurs pressés ou à la visibilité réduite, la liquidité est un critère primordial. 
  • Rendement ou défiscalisation ? Selon votre profil, la durée du placement, la question de la rentabilité et de la fiscalité se posent. Il reste néanmoins difficile d’optimiser les deux. Vous devrez arbitrer entre recherche de performance et volonté de défiscaliser au maximum vos gains. Vous pouvez par exemple décider d’investir une partie de vos 100 000 € en Girardin Industriel qui permet de bénéficier d’une réduction fiscale dite « one shot ». L’objectif de ce placement étant l’optimisation fiscale et non le rendement, ce sont surtout les personnes avec un important patrimoine financier et qui sont fortement imposées qui y trouveront leur compte. A contrario, vous pouvez choisir l’immobilier pour un placement sur le long terme afin de vous constituer un patrimoine pour votre retraite. Dans ce cas, vous subirez la fiscalité lourde des impôts fonciers.

Comment investir une centaine de milliers d’euros sur le court terme ?

Pour investir 100 000 € sur le court terme (moins de 3 ans), il convient de privilégier des placements sécurisés et non volatils. Ainsi, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Les comptes à terme : longtemps en déshérence, les comptes à terme (CAT) ont regagnés en popularité en 2023 avec la hausse des taux (à voir l’évolution en 2024). Ils permettent de placer une épargne sur une période connue avec des rendements surs (entre 3 et 4% pour les meilleurs). Ils sont aussi bien accessibles pour les particuliers que pour les personnes morales. Pour une personne morale, ils sont accessibles à partir de quelques milliers d’euros, pour les entreprises, il faudra avoir au moins 100 000 euros.
  • Les livrets réglementés : c’est la première solution, la plus simple et la plus sécurisée. Actuellement, vous bénéficiez d’un taux de 3% sur le livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS). En cumulant les 2 livrets, vous pouvez déjà placer 34 950 € à un taux garanti de 3%, sans fiscalité ! Si vous êtes en couple, vous pouvez même doubler ces plafonds et atteindre 69 900 € ! Pour ceux dont les revenus sont faibles, il est impératif d’ouvrir un Livret d’Épargne Populaire qui propose un taux inégalable de 6% et sur lequel vous pouvez placer 10 000 € !
  • Le fonds euros d’un contrat assurance-vie : il s’agit d’un placement garanti présentant des avantages fiscaux et successoraux. De plus, votre placement est disponible en cas de besoin. En effet, vous pouvez effectuer des retraits appelés rachat à tout moment. Néanmoins, la rentabilité n’est pas élevée et est située entre 1% et 2% nets par an. Ainsi, il convient de comparer les divers contrats d’assurance-vie afin de dénicher le meilleur. Sachez qu’il est parfois possible de loger des ETF obligataires afin de booster la performance de votre fonds euros.
  • Les super livrets ou livrets à taux boosté : Contrairement aux livrets réglementés, les super livrets bénéficient de plafonds plus élevés pouvant atteindre des millions. De plus, ils offrent des taux situés entre 0,5% et 3% sur des périodes allant de 2 à 12 mois en moyenne. Ainsi votre capital est garanti et disponible à tout moment. En revanche, les super livrets sont imposés à la Flat tax au taux de 30%, ce qui vient réduire la rentabilité du placement.
  • Le crowdfunding immobilier : Un peu plus risqué, mais aussi plus rentable, le crowdfunding permet d’investir dans l’immobilier à court terme. En effet, il s’agit de prêter de l’argent à des promoteurs pour une durée de 12 à 36 mois, en vue de réaliser un projet immobilier. La rentabilité peut atteindre les 8% voire 10% avant impôts. Les bénéfices et intérêts perçus sont aussi imposés à la flat tax. Bien que les plateformes de crowdfunding immobilier sélectionnent les projets avec rigueur, vous n’êtes pas à l’abri d’une perte de capital ou d’un rendement plus faible qu’annoncé au départ. C’est pourquoi, pensez toujours à diversifier et à investir dans différents projets afin de limiter les risques. De même, votre argent est bloqué tout au long du projet, alors veillez à conserver une part de liquidité disponible en cas de besoin.
  • Les fonds obligataires : C’est une bonne solution actuellement avec les taux d’intérêts élevés. Si vous avez atteint les plafonds des livrets réglementés, ils constituent une bonne alternative. L’argent est immobilisé pour une durée inférieure à 3 ans dans la plupart des cas. Le risque est plutôt faible. Il est possible d’utiliser une assurance vie, son PEA ou un compte-titres pour réaliser cet investissement. L’assurance vie et le PEA permettent de bénéficier d’avantages fiscaux, ils sont donc à privilégier. Il est aussi possible d’investir dans les obligations en passant par des ETF.

Sur le court terme, il n’existe pas beaucoup de solutions miracles ! Notre conseil actuellement est de remplir au maximum vos livrets réglementés avec l’argent qui dort sur vos comptes courants !

Comment valoriser 100 000 € sur le long et moyen terme ?

Pour investir et valoriser vos 100 000 euros ou 1 millions d’euros sur le moyen ou long terme, la bourse apparaît comme une solution rentable. Ce n’est pas un placement aussi risqué qu’il y paraît tant que vous optez pour la diversification de votre portefeuille d’actions, d’obligations ou intégrez des produits structurés.

Les produits structurés

Si vous avez un horizon de placement à moyen-long terme, les produits structurés devraient vous intéresser. Ces produits ne sont pas très connus, car en comprendre toutes les spécificités peut prendre du temps. Ils sont pourtant assez redoutables. Vous allez pouvoir les placer dans votre assurance vie ou dans un compte titre. Voici les principaux avantages des produits structurés : 

  • Un rendement connu à l’avance, partiellement corrélé à un indice (par exemple, l’évolution du CAC 40) ;
  • Une garantie partielle ou totale en capital, grâce à une barrière de protection qui vous met à l’abri en cas de baisse de l’indice ;

Pour illustrer les produits structurés, prenons des exemples de produits que nous avons proposé à la vente en décembre 2023 :

  • Un produit défensif avec un rendement de 5,80%, une protection du capital 100% de l’indice et une maturité de 8 ans – Risque 1/7 ;
  • Un produit dynamique avec un rendement de 15%, une protection du capital jusqu’à une baisse de 40% de l’indice et une maturité de 12 ans (durée maximum du produit) – Risque 6/7.

Les ETFs

Avec les ETFs, vous pouvez investir en bourse efficacement avec des ETF ou fonds indiciels cotés en bourse. En effet, les ETF permettent d’investir non pas dans une seule action, mais dans plusieurs. C’est pourquoi vous limitez les risques liés à la faillite d’une société qui vous ferait perdre le capital investi. Concrètement, les ETF répliquent les indices boursiers internationaux et permettent de diversifier en une seule fois votre portefeuille d’actions.

Par ailleurs, il est possible de revendre vos ETF pendant les heures d’ouverture de la bourse et ils sont moins coûteux que les OPCVM par exemple.

Vous pouvez loger vos ETF dans un PEA (plan épargne action) ou bien dans une assurance-vie. À noter que selon l’enveloppe fiscale choisie, la fiscalité est différente.

Attention néanmoins aux ETF car il en existe des centaines et bénéficier de frais bas n’est pas la garantie d’avoir de la performance. Par exemple, le Solar Energy UCITS ETF a réalisé une performance de -37% entre janvier et décembre 2023.

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Comment faire fructifier 100 000 € pour avoir des revenus complémentaires ?

La bourse est rentable, mais les performances de l’investissement sont variables.  La solution la plus indiquée pour investir 100 000 € sur le long terme et percevoir des revenus complémentaires tout en vous constituant un patrimoine reste l’immobilier. En 2024, la crise du secteur suppose néanmoins d’être très sélectif pour réaliser de bons investissements.

Vous pouvez acheter des parts de SCPI (société civile de placement immobilier) et générer des revenus réguliers à partir d’un montant plus accessible que l’immobilier direct (en général quelques milliers d’euros). Les SCPI sont des sociétés qui investissent dans un parc immobilier et gèrent des dizaines de biens. Ainsi, vous devenez propriétaire à hauteur des parts que vous avez achetées, vous percevez des revenus locatifs et vous bénéficiez de la résilience de l’immobilier comme dans l’immobilier classique. Sauf que contrairement à l’achat de biens physiques que vous devez gérer vous-même, vous n’avez à vous occuper de rien. Dernier atout non négligeable, vous diluez le risque car les SCPI ont généralement des dizaines voire des centaines de locataires…

Généralement, les SCPI offrent un rendement locatif intéressant, situé entre 4% et 8% par an en moyenne. En revanche, les loyers perçus sont imposés selon votre tranche marginale d’imposition et vous subissez des prélèvements sociaux. Pour limiter l’impact fiscal, vous pouvez opter pour des SCPI au sein d’un contrat d’assurance-vie, en démembrement de propriété ou investir dans des SCPI européennes (des SCPI allemandes par exemple) pour bénéficier d’une fiscalité allégée.

Pour limiter l’impact fiscal, vous pouvez opter pour des SCPI au sein d’un contrat d’assurance-vie, en démembrement de propriété ou investir dans des SCPI européennes (des SCPI allemandes par exemple) pour bénéficier d’une fiscalité allégée.

Comment investir 100 000 € pour défiscaliser ?

Il peut être intéressant selon votre profil d’investir vos 100 000 euros pour défiscaliser. Que ce soit dans l’immobilier ou dans des entreprises, il existe plusieurs dispositifs qui peuvent vous permettre de réduire vos impôts. Néanmoins, vous devez être prudent, car ces placements sont parfois incertains et sont rarement notre recommandation.

Ainsi, vous pouvez optimiser votre fiscalité avec les investissements suivants : 

  • Investir dans l’immobilier grâce à des dispositifs de défiscalisation tels que Pinel, Denormandie, Malraux, Monument historiques…
  • Investir dans des PME innovantes ou des startups via des plateformes de crowdfunding. Toutefois attention de bien analyser et comprendre les risques. Comme nous vous l’avons dit plus haut, le risque de perte de capital est bien présent.
  • Investir dans les groupements forestiers ou encore dans des SOFICA.

En revanche, les placements accompagnés d’avantages fiscaux sont souvent contraignants et soumis à des conditions.

Avant de vous lancer, il convient d’analyser le placement afin d’être sûr qu’il soit intéressant. L’avantage fiscal doit venir bonifier un placement déjà intéressant à la base. De même, n’investissez pas la totalité de votre patrimoine, mais uniquement une fraction de ce dernier.

Quelles solutions pour investir 100 000 € sans risque ? 

Un investissement rentable est généralement risqué. Or, selon votre profil, il peut être judicieux de considérer cette somme d’argent comme une épargne de précaution. Il faudra donc mettre en place une stratégie qui permette de sécuriser tout ou partie de votre investissement.

Vous pouvez opter pour les livrets réglementés ou les super livrets qui permettent un placement à court terme sans aucun risque. Toutefois, le gain après impôt reste limité puisque leur taux est situé entre 0,5% et 3% selon les offres des banques et 3% pour les livrets réglementés.

Aussi, pour rentabiliser au mieux vos 100 000 euros, vous devez penser à moyen et long terme. Concernant les risques, ils peuvent être limités avec les options suivantes :

  • L’assurance-vie : vous pouvez investir sans risque avec les fonds euros et réaliser des placements plus risqués, mais plus rentables en y logeant des actions. En diversifiant vous pouvez équilibrer votre investissement. 
  • Investir en bourse : Comme nous l’avons vu, il y a plusieurs moyens d’investir en bourse : produits structurés, ETFs, fonds thématiques… Sur le long terme, investir 100 000 euros en bourse peut vous permettre de valoriser votre placement. En utilisant le PEA, vous bénéficiez d’avantages fiscaux après 5 ans de détention.
  • Investir dans des SCPI : L’investissement dans des SCPI n’est pas garanti rien mais permet de diluer votre risque avec un investissement immobilier diversifié. C’est un placement accessible à la majorité des épargnants. Et surtout, il existe des solutions pour optimiser les revenus des différents profils d’investisseurs (démembrement, SCPI étrangères, dans une assurance vie…)

Quoiqu’il en soit, la réalisation d’un bilan patrimonial réalisé par un conseiller de gestion de patrimoine peut vous aider à définir vos besoins et vos objectifs afin d’investir au mieux 100 000 €.

Contactez un expert en gestion de patrimoine
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.
2 commentaires
alejandro O Nappa, le 11 septembre 2023

Bonjour, et le depôt à terme , ne convient pas?
Merci

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 11 septembre 2023

Bonjour,
Le dépôt à terme est une solution supplémentaire qui peut convenir, vous avez raison.

Répondre