Cleerly 5 minutes de lecture

Gestion de portefeuille : comment cela fonctionne ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
11 octobre 2023

La gestion de portefeuille consiste à gérer des capitaux pour le compte des investisseurs. Le but étant d’optimiser la performance des placements tout en respectant les limites imposées par le client. En effet, l’investisseur a le choix entre plusieurs modes de gestions et plusieurs stratégies permettant de valoriser son portefeuille. Alors comment fonctionne la gestion de portefeuille ? On vous répond !

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Qu’est-ce que la gestion de portefeuille ?

La gestion de portefeuille ou gestion d’actifs consiste à gérer et faire fructifier un ensemble de titres financiers. La gestion de portefeuille peut être libre ou réalisée par un professionnel

La stratégie adoptée dépend de votre profil de risque en tant qu’investisseur, mais aussi du couple rendement/risque. En effet, un professionnel détermine d’abord votre profil investisseur afin d’adapter la stratégie la plus appropriée.  

À noter que plus le niveau de rendement est élevé, plus le gestionnaire prendra des risques pour atteindre les objectifs fixés. C’est pourquoi, pour limiter ses risques, le portefeuille doit être diversifié entre plusieurs classes d’actifs comme les actions, obligations, FCP (fonds communs de placement), les ETF, ou encore les SICAV (société d’investissement à capital variable)

Qui sont les gestionnaires de portefeuille ? 

Généralement, un gestionnaire de portefeuille travaille au sein d’établissements bancaires ou financiers (entreprises d’investissement, compagnie d’assurance, banques…). Dans tous les cas, il doit obligatoirement détenir un agrément de l’APCR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) et avoir obtenu une approbation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). 

En effet, ces dernières contrôlent et établissent les règles à suivre en matière de gestion d’actifs. 

Ainsi le gestionnaire de portefeuille gère les actifs d’un investisseur particulier ou professionnel. Comme nous l’avons vu, il doit établir une stratégie pour optimiser le rendement/risque en fonction du profil de l’investisseur de ses objectifs

Mais il doit aussi tenir compte de la conjoncture économique et adopter les placements en fonction de l’évolution des marchés. Par conséquent, il doit avoir des connaissances solides en finance, en gestion de patrimoine et sur les différents produits de placement, sans oublier de se tenir constamment informé des actualités financières et économiques. 

Quels sont les différents types de gestion de portefeuille ? 

Une gestion de portefeuille peut être soit individuelle soit collective. 

La gestion individuelle de portefeuille 

À partir du moment où vous détenez les connaissances nécessaires pour gérer vos actifs, vous pouvez très bien gérer vous-même votre portefeuille au travers d’un compte-titre ordinaire (CTO) ou un PEA. C’est que l’on appelle la gestion libre de ses actifs !

Mais vous pouvez aussi choisir de confier votre portefeuille à un gestionnaire et opter pour une des options suivantes : 

  • La gestion conseillée : Ici vous gérez vous-même votre portefeuille d’actifs, mais vous pouvez solliciter les conseils de professionnel ; 
  • La gestion pilotée appelée aussi gestion sous mandat : Le portefeuille est géré par un professionnel agréé. Ce dernier prend alors des décisions en fonction des objectifs et du rendement/risque défini avec le client. 

La gestion collective 

La gestion collective consiste à investir dans un portefeuille de valeurs mobilières détenu en commun avec d’autres investisseurs. Ce type de gestion permet ainsi d’acquérir des parts de FCP ou encore des actions de SICAV. 

C’est alors la société de gestion qui se charge de gérer le portefeuille des investisseurs et de faire fructifier leur épargne selon les conditions indiquées dans le DICI (document d’informations clés pour l’investisseur). 

Gestion de portefeuille : qu’est-ce que la gestion active ? 

La gestion active consiste à acheter et vendre des titres afin d’assurer une rentabilité maximum. L’objectif de la gestion active est de chercher à battre la performance du marché

On distingue alors deux stratégies de gestion active, à savoir : 

  • La gestion « Bottom-up » : Appelée aussi, « stock picking » ou « méthode ascendante » est un mode de gestion de portefeuille qui se focalise sur les caractéristiques des titres. Autrement dit, cela consiste à investir dans une société cotée sous-estimée par le marché et qui a malgré tout un fort potentiel de rendement. La gestion « Bottom-up » est une méthode plébiscitée notamment par Warren Buffet. Elle permet d’acheter des titres sous-évalués et de miser sur la capacité de la société à s’auto-développer. Ce type de gestion demande de se référer à l’analyse d’une série de ratios financiers et à focaliser son attention sur les graphiques boursiers des sociétés.
  • La gestion « Top-down » : Appelée aussi « méthode descendante », elle consiste à réaliser une analyse macro-économique et géographique de l’ensemble des secteurs afin de repérer ceux présentant le plus fort potentiel. En d’autres termes, il s’agit de se focaliser sur la conjoncture économique et la dynamique d’un secteur. Ensuite, l’investisseur sélectionne les titres avec le plus fort rendement selon les prévisions.

Gestion de portefeuille : qu’est ce que la gestion passive ?

La gestion passive ou indicielle consiste à reproduire la performance d’un marché de référence comme un indice tel que CAC 40 par exemple.  

La gestion passive est souvent partiellement automatisée et les frais sont généralement moins élevés. En effet, les transactions réalisées sont moins nombreuses qu’en gestion active.

Certaines SICAV et FCP proposent des portefeuilles de gestion indicielle. Mais ce sont les ETF (trackers) qui sont souvent utilisés en gestion passive. Ces derniers sont cotés en bourse et s’achètent et se vendent comme des actions. Mais leur particularité est de suivre un indice spécifique et de répliquer sa performance. Ainsi, ils sont considérés comme des fonds passifs parce qu’ils ne nécessitent aucune intervention en matière de sélection d’actifs.

Quoiqu’il en soit, vous devez en amont définir votre profil investisseur et vos objectifs afin d’opter pour un mode de gestion de portefeuille approprié ! N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels comme Cleerly !

Contactez un expert en gestion de patrimoine
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.
2 commentaires
Delaunay, le 4 avril 2024

Je ne suis pas satisfait du gestionnaire à qui j’ai confié mon portefeuille de contrats d’assurance vie depuis plusieurs années; comment changer?

Répondre
Expert
Benoît Fruchard, le 5 avril 2024

Bonjour,
Si vous n’êtes pas satisfait de votre gestionnaire, vous pouvez nous joindre au 01 87 66 31 35.
Nous verrons ensemble si nous sommes en mesure de vous accompagner.

Répondre