Comment réussir un investissement locatif saisonnier ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 31 janvier 2022

Un investissement locatif saisonnier est un excellent moyen de rentabiliser l’acquisition d’une résidence secondaire. En effet, vous pouvez en garder la jouissance tout en la louant une partie de l’année afin d’en tirer des revenus complémentaires. Mais c’est également une bonne alternative à un investissement locatif classique. Un logement saisonnier dans une zone touristique offre une meilleure rentabilité ! Néanmoins, comme tout placement il faut en connaître les rouages avant de se lancer ! Explications !

Qu’est-ce qu’un investissement locatif saisonnier ? Définition, Statut, Fiscalité !

Un investissement locatif saisonnier est une location de courte durée. Le logement meublé peut-être une maison ou un appartement mails il ne doit pas constituer la résidence principale des locataires.

Quand on parle de courte durée, cela peut être de quelques jours à quelques mois. En général, les logements se situent dans des zones touristiques. La location saisonnière s’est largement démocratisée suite au succès de la plateforme Airbnb.

Quel est le statut des loueurs saisonniers ?

Vous pouvez louer votre résidence secondaire quand vous ne l’utilisez pas ou acquérir un bien réservé exclusivement à la location saisonnière.

Dans ce cas, vous obtenez le statut de « meublé de tourisme » soumis au régime du LMNP (loueur meublé non professionnel). En effet, les revenus issus de la location saisonnière rentrent dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux).

Toutefois, il convient de respecter les critères de la location meublée. À savoir qu’il faut un minimum d’équipement comme un lit, des meubles de base, des ustensiles de cuisine, plaques de cuisson, réfrigérateur… 

Vous pouvez devenir un professionnel de la location saisonnière et demander le classement de votre meublé de tourisme. Dans ce cas il faut s’adresser à un organisme d’évaluation qui après la visite du logement, vous remet un certificat et une proposition de classement de 1 à 5 étoiles.

Quelle est la fiscalité d’un investissement locatif saisonnier ?

L’imposition d’une location saisonnière entre donc dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Vous avez le choix entre deux régimes déclaratifs, à savoir :

A noter que l’éventuel déficit foncier généré est uniquement imputé sur les revenus de la location meublée reportable pendant 10 ans.

Par ailleurs, vous êtes libre d’opter pour le régime réel. Il suffit d’en informer le service des impôts avant le 1er février de la première année où vous souhaitez en bénéficier. L’option est ensuite irrévocable pendant 2 ans.

Si vous souhaitez louer le logement de manière professionnel, c’est-à-dire en meublé de tourisme classé, alors vous bénéficiez d’un abattement de 71% sur l’ensemble des recettes. Pour cela les revenus ne doivent pas dépasser 176 200 €

Se lancer dans un investissement locatif saisonnier peut être un moyen de joindre l’utile à l’agréable. Vous financez une résidence secondaire à la mer ou à la montagne à moindre coût. Toutefois, la location saisonnière comporte certes des avantages, mais aussi des inconvénients qu’il faut connaître avant de se lancer !

Quels sont les avantages de la location saisonnière ?

Le principal avantage d’un investissement locatif saisonnier est sa rentabilité. En effet, les revenus issus d’une location saisonnière sont plus élevés qu’une location classique qu’elle soit vide ou meublée. Ainsi, la rentabilité nette se situe en moyenne entre 4 % et 10%.

Cela peut donc vous permettre de financer votre acquisition et pourquoi pas en ressortir quelques bénéfices.

Bien entendu, la rentabilité locative répond à plusieurs critères comme le type de bien, l’attraction touristique, le prix d’acquisition, les recettes locatives, les frais et charges divers, la fiscalité… Et bien sûr l’emplacement ! Nous vous expliquons d’ailleurs comment choisir votre bien un peu plus loin.

Mais au-delà de la rentabilité, la location saisonnière a bien d’autres avantages :

Malgré les avantages et l’appât d’un investissement rentable, les inconvénients sont à prendre en compte afin de réussir son placement !

Quels sont les inconvénients d’une location saisonnière ?

Le premier inconvénient et pas des moindres, concerne les démarches administratives liés à la location saisonnière, à savoir :

En outre, les inconvénients d’un investissement locatif saisonnier résident dans les points suivants :

Comment bien investir dans la location saisonnière ?

Vous connaissez maintenant les avantages et les inconvénients de la location saisonnière, mais pour réussir il faut bien investir !

Comment choisir le bien immobilier ?

Le critère principal de tout bon investissement immobilier est l’emplacement. Cela vaut encore plus pour la location saisonnière. Un logement de tourisme bien situé vous assurera une rentabilité digne de ce nom.

En effet, les principaux critères retenus par les touristes lors de leur recherche de logements de vacances sont :

Ainsi, plusieurs options s’offrent à vous afin de réaliser votre investissement locatif saisonnier :

Par ailleurs, le type de logement a aussi son importance. Appartement ou maison, les deux possèdent des avantages en fonction de l’emplacement :

Réussir son investissement locatif saisonnier passe donc par l’emplacement, mais aussi par le loyer !

Comment fixer le loyer d’une location saisonnière ?

Autre point important, la fixation du loyer ! Il convient de procéder par étapes, à savoir :

De plus, certains critères sont à prendre en compte pour fixer le prix d’une location saisonnière, comme :

Dans tous les cas vous devez faire attention à ne pas louer votre logement beaucoup plus cher que la concurrence ! Si les services proposés ne sont pas à la hauteur des attentes des locataires, vous risquez de vous retrouver avec des avis négatifs sur les plateformes d’annonces. En revanche, fixer un prix inférieur à votre taux plancher va générer un cash-flow négatif. En, d’autres termes, vos charges seront plus élevés que vos recettes.

Le dernier conseil est de ne pas hésiter à adapter le loyer en fonction des saisons et de la demande !

Comment louer un logement locatif en saisonnier ?

Les voyageurs sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par les locations de logements privés délaissant ainsi les hôtels souvent plus chers. En effet, ils ont envie d’authenticité et de réaliser des économies !

Les différents acteurs spécialisés dans les annonces de location de vacances l’ont bien compris. Ils proposent même des services de conciergerie afin d’accueillir les vacanciers en votre absence. Les plus connus sont bien entendu Airbnb, Abritel, ou encore Homelidays.

Vous pouvez également mettre votre bien en gestion dans une agence immobilière spécialisée dans la locations saisonnière. Elle s’occupe ainsi de tout : diffusion d’annonces, gestion des réservations, encaissement des loyers, accueil des locataires, entretien…Toutes ces prestations représentent un coût non négligeable qui conviendra d’imputer dans le calcul de la rentabilité de votre investissement.


Dans tous les cas, un investissement locatif saisonnier demande d’être envisagé avec précaution. Gardez à l’esprit que ces locations sont soumises à des réglementations. En particulier, dans les villes de plus de 200 000 habitants dans lesquels vous devez obtenir une autorisation.

De plus, même si le rendement locatif brut est alléchant, vous devez tenir compte de tous les frais de gestion et les obligations liés à la location saisonnière ! N’hésitez pas à demander conseil à des experts avisés avant de vous lancer !

2 commentaires
KLEIN, le 9 février 2022

Bonjour,
J'envisage l'acquisition d'un terrain en guadeloupe et d'y faire batir une résidence de 4 chambres. Le bien est situé dans une zone touristique. avez vous connaissance d'expériences similaires dans les Antilles ? Est ce un bon choix ou cela est il risqué ?
Bien à vous. Thierry Klein

Répondre
Notre expert
Benoît Fruchard, le 14 février 2022

Bonjour,
Nous n’avons pas de connaissances d’expériences similaires. Résidez-vous en Guadeloupe ?
Tout investissement comporte des risques, celui-là probablement beaucoup avec l’acquisition d’un terrain, la construction d’une résidence, la mise en location et la gestion des locataires.
Benoît

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]