Comment obtenir un prêt immobilier après 60 ans ?

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 23 novembre 2021

Dans notre société où l’espérance de vie ne cesse de s’allonger, il n’est pas rare que les séniors souhaitent réaliser des investissements immobiliers ou encore effectuer des travaux afin d’améliorer leur logement. Ainsi les banques sont habituées à accorder des prêts immobiliers après 60 ans. D’autant que les séniors représentent un pourcentage important de leur clientèle. Toutefois, les conditions d’obtention et le cout global du crédit sont étroitement liés à l’âge de l’emprunteur !

Suivez-nous, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir pour obtenir un prêt immobilier après 60 ans.

Prêt après 60 ans : comment cela fonctionne ?

Obtenir un prêt immobilier après 60 ans n’est pas impossible, d’autant que les critères sont identiques, quel que soit l’âge. Toutefois, nous verrons un peu plus loin que l’âge a un impact sur les conditions du prêt.

Ainsi pour étudier la demande de crédit d’un sénior, la banque prendra en compte les éléments suivants :

  • Les revenus : Si vous n’êtes pas encore à la retraite, la banque va analyser vos revenus actuels et futurs. En effet, elle voudra s’assurer que vous aurez toujours la capacité de financer le crédit une fois retraité.
  • Le taux d’endettement : Comme toutes les demandes de crédit, le taux d’endettement est un indicateur essentiel pour la banque. Elle lui permet d’en déduire votre capacité d’emprunt. Il doit impérativement être situé entre 33% et 35% maximum.
  • L’apport personnel : Même s’il est possible d’obtenir un crédit sans apport, il est vivement conseillé en tant que sénior d’avoir un apport minimum entre 20% et 30% du montant du crédit.
  • La durée du crédit : Vous vous en doutez, après 60 ans, la banque est certes susceptible de vous accorder un crédit, mais sa durée sera réduite à 15 ans.

Toutefois, en étant sénior, vous possédez un avantage, surtout si vous êtes un client fidèle de votre banque. En effet, la banque connaît vos antécédents et la manière dont vous gérez vos finances. Ainsi, elle sera moins frileuse à vous accorder un prêt si vous avez toujours remboursé vos crédits.

Quel sera le prix d’un prêt immobilier après 60 ans ?

Nous venons de voir que les critères sont sensiblement identiques, quel que soit l’âge de l’emprunteur. En revanche, l’âge va influencer le cout du crédit.

Effectivement, le TAEG (taux annuel effectif global) sera impacté par l’assurance emprunteur. En cause, les risques liés à la santé sont plus élevés chez les plus de 60 ans. Le taux d’assurance augmente avec l’âge de l’emprunteur et se situe entre 0.40% et 1.5% du montant du crédit.

Vous l’aurez compris, la véritable difficulté pour emprunter après 60 ans est liée à l’assurance du prêt qui entraine des surprimes, voire des garanties limitées en plus d’avoir un taux plus élevé.

Toutefois, la convention AERAS, permet d’emprunter avec un risque de santé aggravé à la condition que le crédit immobilier soit totalement remboursé avant les 70 ans de l’emprunteur.

Même si les surprimes ne disparaissent pas, elles sont encadrées par la convention tout comme la cotisation de l’assurance emprunteur.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à comparer les offres des assurances. En effet, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à l’assurance proposée par la banque.

Quelles sont les astuces pour obtenir un prêt après 60 ans ?

D’autres solutions peuvent vous permettre d’obtenir un prêt à 60 ans et plus, notamment si vous disposez de placements financiers ou êtes propriétaire d’un patrimoine immobilier, à savoir :

  • Le nantissement : Bien que peu utilisé par les banques, le nantissement peut être une garantie suffisante pour obtenir votre crédit. Il s’agit de mettre en gage un placement financier, comme une assurance-vie ou un compte-titre ordinaire (CTO). Ainsi la banque pourra se rembourser en cas de non-paiement. L’inconvénient majeur est que votre placement est bloqué jusqu’au remboursement de votre crédit.
  • Le prêt hypothécaire cautionné : si vous êtes déjà propriétaire d’un bien, vous pouvez souscrire à ce prêt spécialement adressé au sénior pour leur projet immobilier. En effet il vous permet de remplacer l’assurance emprunteur. Votre bien garantit le prêt et en cas de décès ou d’invalidité, la banque récupère le bien pour le vendre et se rembourser.

Le prêt viager hypothécaire permettait à un propriétaire d’un bien d’obtenir des liquidités. Sous la forme d’un prêt in fine, le remboursement intervenez à la fin du prêt ou après le décès. La banque revendez alors le bien mis en hypothèque pour se rembourser. Le prêt viager hypothécaire n’est cependant plus commercialisé par les banques.

Jusqu’à quel âge un sénior peut-il obtenir un prêt immobilier ?

Il n’y a pas d’âge légal pour obtenir un crédit immobilier, mais les banques vont naturellement imposer un emprunt de plus courte durée. Ainsi, elle s’assure que vous aurez remboursé la totalité de votre emprunt avant vos 75 ans ou 80 ans. 

Dans tous les cas, emprunter à 60 ans et plus, mérite de prendre certaines précautions comme souscrire une assurance emprunteur qui garantit au maximum les aléas de la vie. Mais aussi de penser à la transmission de votre patrimoine immobilier. Gardez à l’esprit que les donations anticipées permettent d’optimiser fiscalement la transmission. C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à des experts qui sauront vous guider dans vos projets selon votre profil emprunteur.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.