Jeunes : faut-il investir dans l’immobilier ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 10 mars 2022

Contrairement aux idées reçues, la jeunesse n’est pas incompatible avec un investissement immobilier ! En effet, les jeunes actifs représentent un profil intéressant pour les banques à qui elles peuvent proposer des conditions d’emprunt spécifiques. De plus, investir dans l’immobilier quand on est jeune c’est aussi la possibilité de bénéficier de prêts aidés de l’État ! Toutefois, un investissement doit s’appréhender avec prudence et être bien préparé en amont !

Alors, suivez-nous, on vous explique pourquoi et comment investir dans l’immobilier quand on est jeune actif !

Pourquoi est-ce intéressant d’investir dans l’immobilier quand on est jeune ?

Investir dans l’immobilier quand on est jeune est un bon moyen de se constituer un patrimoine et de préparer sa retraite. En effet, au plus vous investissez jeune, au plus tôt vous remboursez votre crédit immobilier.

Mais, découvrons ensemble quels sont les avantages à investir quand on est jeune actif :

En résumé, investir dans l’immobilier jeune, vous permet de capitaliser et de gagner de l’argent. En effet, en achetant votre résidence principale, vous ne payez plus de loyer et vous épargnez donc de manière indirecte. De plus, un bien immobilier prend généralement de la valeur avec le temps. Ainsi en cas de revente, vous pouvez en ressortir une plus-value à la revente exonérée d’impôt.

Quelles sont les aides pour les primo-accédants ?

Bien que les banques demandent un apport pour emprunter, il est tout de même possible d’obtenir un crédit immobilier sans apport, même quand on est jeune. En effet, l’État a mis en place certains prêts aidés pour faciliter l’acquisition de sa résidence principale, notamment pour les primo-accédants.

Ainsi, ces prêts permettent de pallier l’absence d’apport personnel. Il s’agit notamment du Prêt à taux zéro et du prêt action logement. Explications !

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ est un crédit sans frais ni intérêt qui permet de financer une partie de votre acquisition et de compenser le manque d’apport personnel. De plus, il est cumulable avec d’autres prêts aidés et un crédit immobilier classique.

Ce qu’il faut savoir sur le PTZ :

Néanmoins, l’accord d’un PTZ et son montant sont soumis à des conditions :

Ainsi, le PTZ est le prêt aidé pour les jeunes actifs qui peut leur permettre de financer leur résidence principale. Bien entendu, sous réserve de respecter les critères d’éligibilité au prêt à taux zéro.

Le prêt Action logement 

Le prêt action logement est réservé aux salariés d’une entreprise du secteur privé de plus de 10 personnes. Accordé par Action logement, il permet la construction ou l’acquisition de votre résidence principale.

Néanmoins, ce crédit est attribué en priorité aux salariés dont les revenus sont inférieurs à un certain plafond de ressources et qui sont primo-accédants.

Par ailleurs, le montant du prêt action logement est plafonné à 40 000 € dans la limite de 40 % du cout total de l’opération. L’intérêt principal de ce prêt est son taux fixé à 0,50 % (hors assurance et garantie).

Ainsi comme le prêt à taux zéro, il vous permet de pallier l’absence d’apport personnel, d’autant qu’il est cumulable avec d’autres aides !

Investissement locatif quand on est jeune : est-ce possible ?

Vous souhaitez vous lancer dans votre premier investissement locatif, mais étant jeune vous vous demandez si c’est possible. Cette question est légitime, notamment si vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale.

Une banque préfère généralement que la première acquisition concerne la résidence principale. En effet, elle vérifie que cet investissement ne vous empêche pas de devenir propriétaire de votre habitation principale par la suite. De plus, dans ce cas, elle exigera un apport personnel.

Toutefois, si vous avez une épargne, le mieux est de commencer petit. L’investissement dans des places de parking peut être un bon moyen de démarrer. En effet, acheter des parkings offre une bonne rentabilité locative pour un minimum d’investissement. En cas de revente, il peut constituer un apport pour l’acquisition d’un bien immobilier plus important.

Vous pouvez aussi envisager de vous lancer dans la location saisonnière en achetant un studio meublé situé dans une zone touristique ou bien générer des revenus complémentaires en louant votre résidence principale. Ainsi, cela vous permet de vous constituer une épargne en vue de vous lancer dans un investissement locatif plus conséquent.

Pour finir, la solution alternative à un investissement immobilier en direct et d’acquérir des parts de SCPI (société civile de placement immobilier). En effet, le ticket d’entrée est abordable en comparaison à un investissement en direct. Les SCPI vous permettent ainsi d’acquérir des parts de biens immobiliers détenus par la SCPI et de percevoir des revenus complémentaires.

Dans tous les cas, un premier investissement locatif s’envisage avec précaution, vous devez établir une stratégie locative efficace et un plan de financement afin de convaincre la banque de la fiabilité de votre projet.

Jeunes actifs : comment obtenir un prêt immobilier ?

En effet, la banque va passer au crible votre situation professionnelle et personnelle afin de déterminer votre capacité d’emprunt. En d’autres termes elle va calculer le montant maximum que vous pouvez emprunter afin de financer votre bien immobilier.

D’autre part, elle va vérifier votre taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 35 % c’est-à-dire que la mensualité du crédit ne doit pas dépasser environ 1 tiers de vos revenus.

Ainsi, vous devez connaître ces indicateurs avant de vous lancer dans la recherche de votre bien immobilier. Votre projet doit être cohérent avec votre capacité financière. C’est l’une des premières étapes afin d’obtenir votre crédit immobilier.

Par la suite, vous devez monter un dossier de crédit en béton afin de mettre toutes les chances de votre côté auprès de la banque. En effet, votre jeunesse est un atout et vous devez prouver à la banque votre capacité à épargner et que vous savez gérer vos finances.

Afin de vous aider dans votre demande de prêt immobilier, se tourner vers des professionnels tels que des courtiers immobiliers peut s’avérer judicieux. En effet, ils connaissent les banques et sauront mettre votre dossier en valeur. De plus, ils pourront négocier les meilleures conditions d’emprunt auprès de leur banque partenaire.

En résumé, investir jeune dans l’immobilier est pertinent. Vous vous constituez un patrimoine tout en capitalisant votre argent. Néanmoins, un investissement s’envisage avec précaution, et vous devez être vigilant lors de la recherche de votre bien pour réussir votre opération. En cas de doute, n’hésitez pas à demander des conseils auprès d’experts avisés qui sauront vous guider selon votre projet.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]