Comment investir dans des start-up ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 27 juillet 2022

L’investissement en start-up ou private equity est un placement alléchant au vu du succès rencontré par certaines start-up comme Facebook, Apple, Amazon, Airbnb, Revolut, Sorare… Toutefois, il ne faut pas oublier que 9 startups sur 10 sont vouées à l’échec, ce qui en fait un placement très risqué ! L’aventure vous tente malgré les risques ? Alors, suivez-nous, nous vous expliquons pourquoi et comment investir dans une start-up !

Pourquoi investir dans une start-up ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous devons préciser que ce type d’investissement est risqué. En effet, gardez à l’esprit que vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.

Investir dans une start-up est un peu comme jouer au poker ! Vous pouvez gagner gros comme tout perdre !

C’est pourquoi si vous souhaitez vous lancer, vous devez opter pour la diversification. En d’autres termes, vous devez investir dans des actifs moins risqués tels que l’immobilier ou les ETF et une autre partie de votre capital dans les actifs risqués comme les start-up. Ainsi vous limitez les risques de tout perdre tout en essayant de booster votre portefeuille.

Mais voyons tout de suite pourquoi investir dans des start-up malgré les risques !

Valoriser son capital

Vous l’aurez compris la première raison d’investir dans une start-up est le potentiel de gain important.

En effet, les jeunes entreprises innovantes possèdent un fort potentiel de croissance. Dans le cas où le produit ou le service proposé rencontre son marché, la croissance de la start-up peut être rapide. Ainsi, vous financez l’économie réelle et valorisez votre capital.

En revanche, votre placement est bloqué pendant plusieurs années et le risque de faillite de l’entreprise est toujours présent !

Bénéficier d’avantages fiscaux  

Par ailleurs ; afin de permettre aux jeunes entreprises de se développer et de récolter des fonds ; l’État a mis en place une niche fiscale permettant aux particuliers qui investissent d’obtenir une réduction d’impôt.

En effet, si l’entreprise a moins de 7 ans, vous pouvez déduire jusqu’à 18% du montant investi. Cette réduction est limitée à un versement de 50 000 € par personne. Ainsi, un couple marié ou pacsé peut investir 100 000 €. Vous pouvez donc déduire 9 000 € ou 18 000 € de vos impôts.

À noter que si vous investissez au-delà de ce plafond, la réduction d’impôt est reportable les 4 années suivantes.

Attention cependant pour bénéficier de la réduction d’impôt vous devez conserver les titres jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant la souscription.

Le taux de réduction d’impôt est de 25% pour les souscriptions au capital de PME réalisées entre le 9 mai et le 31 décembre 2021. Il en sera de même en 2022, mais les dates seront définies prochainement par décret.

Par ailleurs, il est possible d’investir dans une start-up via un PEA PME. Ainsi vous profitez d’une exonération d’impôt sur les plus-values. À noter que vous restez redevable des prélèvements sociaux au taux de 17,2%.

Pour finir, les deux dispositifs fiscaux ne sont pas cumulables. Vous devez choisir entre la réduction d’impôt et l’investissement via un PEA.

Diversifier votre patrimoine

En effet, investir dans des startups vous permet de diversifier votre patrimoine. Contrairement à la bourse ou l’immobilier, elles ne sont pas sensibles aux fluctuations du marché.

En diversifiant vos placements, le private equity vous offre la possibilité de booster et dynamiser votre patrimoine.

Maintenant, voyons en détail comment investir dans ces jeunes entreprises innovantes !

Comment investir dans une start up ?

Que vous soyez un investisseur débutant ou confirmé, il existe plusieurs façons d’investir dans une start-up.

Les clubs d’investissement dit « business angels »

Il s’agit de clubs qui permettent à plusieurs investisseurs de se regrouper pour investir tous ensemble dans des start-up. Concrètement, le créateur du club propose des opportunités d’investissement. L’investissement se fait via un SPV (special purpose vehicle). Ainsi, vous devenez actionnaire et détenez un pourcentage du SPV qui elle détient 100 % des parts achetées dans la start-up.

En France, les deux clubs les plus connus sont :

L’avantage de ces clubs est qu’ils ont la capacité de prendre connaissance des opportunités d’investissements avant les autres. Néanmoins, pour y adhérer, une cotisation annuelle doit être payée et les tickets d’entrée sont de 10 000 € minimum. 

Le marché secondaire des startups

Le marché secondaire permet aux investisseurs de vendre des actions entre eux.

Il existe deux sociétés en France qui permettent de simplifier la vente d’actions de start-up sur le marché secondaire, à savoir :

Les plateformes de crowdfunding equity

Ces plateformes mettent en relation les entrepreneurs qui doivent lever des fonds et les investisseurs. Il existe de nombreuses plateformes permettant d’investir dans des startups comme Anaxago, WiSEED, Sowefund, ou encore des plateformes anglaises comme CrowdCube ou Seedrs.

Ces plateformes de financement participatif sélectionnent des startups et proposent d’y investir.

Vous avez la possibilité d’investir pas prêts, par dons et par action, à savoir :

En général, c’est le financement par action qui est le plus souvent utilisé pour investir dans une start-up. De même, le crowdfunding est la façon la plus simple d’investir dans une entreprise.

En effet, les plateformes d’investissements donnent accès à toutes les informations concernant ces jeunes entreprises et les rendent accessibles aux plus grands nombres puisque le ticket d’entrée démarre à 1000 €.

Au moment d’investir vous pouvez choisir soit de défiscaliser avec la réduction d’impôt ou de souscrire via un PEA ou PEA-PME.

N’hésitez pas à investir dans plusieurs entreprises différentes afin de diversifier vos placements et de limiter les risques !

Les Fonds des private equity : FCPI et FIP

Une autre façon d’investir dans des startups est de passer par les fonds de private equity :

L’avantage de ces fonds est qu’ils vous permettent de diversifier. En effet, en achetant des parts de FCPI, vous investissez dans plusieurs entreprises différentes.

Par ailleurs, cet investissement offre la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt de 25% du montant investi.

En revanche, l’investissement est plafonné à 12 000 € pour un célibataire et 24 000 € pour un couple. Ainsi la réduction d’impôt maximum est de 3 000 € ou 6 000 € l’année de souscription.

A noter que vous devez conserver vos parts pendant minimum 5 ans !

Pour finir, comptez 2 % de frais d’entrée et de 2% à 3% de frais de gestion. Ce qui réduit la rentabilité du placement.

La réduction d’impôt pour un investissement dans une FIP Corse est relevée à 30% pour un montant maximum de 7 200 € ou 3 600 €.

Comment choisir une start up pour investir ?

Avant d’investir dans des startups, vous devez savoir sélectionner les entreprises aux potentiels élevés.

Pour cela, vous devez vérifier certains critères comme :

De même, vous pouvez contrôler le business plan, le business model, l’étude de marché, l’état d’avancement du projet et les financements déjà acquis.

Par ailleurs, il est conseillé d’investir dans un domaine et un modèle économique que vous connaissez bien. Vous serez en effet plus à même de juger du potentiel de la startup.

Quels sont les avantages et les risques d’un investissement dans une start-up ?

Les avantages 

  • Réduction d’impôt
  • Avantage fiscal lors d’un investissement via un PEA ou PEA-PME
  • Potentiel gain important
  • Caractère innovant avec un potentiel de croissance important

Les inconvénients

  • Risque de faillite de la startup
  • Risque élevé de perte de capital
  • Investissement bloqué durant plusieurs années
  • Il est rare de connaître à l’avance la rentabilité d’un investissement d’une startup.

En résumé, investir dans une startup est un pari risqué ! En effet, vous misez sur son développement et sa croissance qui reste toujours incertaine. Aussi, si vous souhaitez vous lancer, pensez à diversifier et à vous renseigner au maximum sur les start-up que vous visez. N’hésitez pas à demander conseil à des experts qui pourront vous guider.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]