Cleerly 6 minutes de lecture

L’assurance vie est-elle compatible avec l’Islam ?

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
06 juillet 2023

Une assurance vie permet d’épargner, de préparer sa retraite ou encore sa succession. Il est possible via un contrat multisupport de réaliser des placements dans un fonds euros et des unités de compte. En contrepartie, le souscripteur perçoit des intérêts et l’assureur se rémunère grâce aux frais de gestion. Mais pour les personnes de confession musulmane, l’assurance vie commerciale n’est pas compatible avec leur religion et la finance islamique. Alors est-ce possible d’investir dans une assurance vie dans le respect de l’Islam ? On vous répond !

Ouvrez une assurance vie avec un rendement de 7% !

Qu’est-ce que la finance islamique ?

Avant de parler de l’assurance vie, un rappel simplifié de ce qu’est la finance islamique s’impose. En effet, il s’agit d’une finance dont le mode de fonctionnement repose sur les principes de la loi coranique. Concrètement, les principales valeurs retenues sont la justice, l’équité, et la transparence pour ce système de finance

Par conséquent, la finance islamique se caractérise par l’interdiction de réaliser des transactions ayant recours à l’intérêt, l’incertitude ou encore la spéculation. Sans oublier l’interdiction d’investir dans des secteurs considérés comme illicites tels que l’alcool, le tabac, les paris sur les jeux…D’autre part, la finance islamique doit aussi respecter le principe de partage des pertes et des profits. 

Ainsi on comprend mieux pourquoi il existe un débat autour de l’assurance vie et du respect de la charia. Mais nous allons voir que malgré les principes de la finance islamique, l’assurance vie peut être compatible sous conditions

L’assurance vie est-elle considérée comme halal ou haram ?

Pour comprendre le débat, voyons pourquoi l’assurance vie est problématique pour les personnes de confession musulmane

L’assurance vie est un contrat impliquant un échange d’argent entre l’assuré et l’assureur. Le principe étant que l’assuré soit couvert en cas de décès ou qu’il puisse faire fructifier son épargne en vue de préparer sa retraite. 

Le problème est le caractère aléatoire de l’assurance qui est en contradiction avec la religion islamique. En effet, l’éthique économique s’oppose aux contrats fondés sur le risque ou encore le hasard. Et c’est justement le but de l’assurance vie, puisque l’assureur retire des bénéfices en vendant une sécurité à l’assuré. 

En islam, ce qui est licite est appelé « Halal » et ce qui est illicite est appelé « Haram ». Alors, l’assurance vie est-elle Halal ou Haram ?

Les raisons pour lesquelles l’assurance vie est considérée comme haram donc incompatible sont les suivantes :

  • L’obligation de vendre un bien matériel et non immatériel ;
  • L’assurance vie offre de l’argent contre de l’argent de manière inégale, ce qui est donc interprété comme étant de l’usure ;
  • Un contrat d’assurance vie a pour objectif de faire fructifier l’épargne et va donc générer des intérêts ou servira dans des activités illicites.  

En revanche, l’assurance vie est halal donc compatible avec l’islam pour les raisons suivantes :

  • L’assurance vie ne contredit pas la religion dans le sens que la mort est une fatalité et non un hasard ;
  • Si les capitaux sont déposés dans un fond sans taux d’intérêt, cela évite le problème du taux d’usure. Cela est possible grâce à la finance islamique ;
  • Il est possible de distinguer un contrat de capitalisation et de prévoyance. Rien n’empêche d’épargner, puisque l’assurance vie permet de se constituer un capital qui sera soit transmis aux héritiers soit reversé aux bénéficiaires 

Ainsi, une forme d’assurance dans le respect de la finance islamique semble donc ne pas contredire les lois islamiques. En effet, l’assurance coopérative apparait comme une assurance vie conforme à l’Islam. Cela consiste à ce que plusieurs personnes s’associent et contribuent en apportant chacune des sommes d’argent comme si c’était un fonds de solidarité. Le contrat doit alors stipuler que ces fonds doivent aider le cotisant en cas de sinistre. SI aucun sinistre ne se produit, le fonds sera rendu aux cotisants. 

Par conséquent, une assurance vie peut être compatible avec l’islam tant que les clauses du contrat ne contredisent pas la religion !

Qu’est-ce qu’une assurance vie conforme à l’Islam ?

Concrètement, pour être compatibles avec l’islam, les fonds euros proposés ne doivent délivrer aucun rendement. Pour permettre aux épargnants de faire fructifier leur épargne, ils doivent réaliser un placement dans des unités de compte (Sicav ou fonds communs de placement) qui sont elles-mêmes gérées selon les principes de la finance islamique.

Ainsi pour être éligible, les fonds doivent respecter les principes vus précédemment et ne pas investir en obligations puisqu’un intérêt défini à l’avance n’est pas conforme. D’autre part, ils ne doivent pas investir dans des activités illicites ou pratiquer la spéculation. 

Par ailleurs, les contrats d’assurance vie conforme à l’Islam doivent comporter des clauses bénéficiaires respectant les contraintes religieuses qui prévoient l’égalité entre les héritiers et différentes restrictions.

Vous vous demandez combien vous devez payer pour la Zakat ? Utilisez notre simulateur de Zakât al Maal selon votre Nisab.

Quels sont les contrats d’assurance vie compatible avec l’Islam ?

Seules quelques compagnies proposent des contrats d’assurance vie compatible avec l’islam. Parmi elles, on retrouve :

  • Le contrat Salam Épargne & Placement de Swisslife : Il s’agit d’un contrat multisupport adossé à la SICAV Salam-Pax qui est un fonds d’investissement conforme aux principes de la finance islamique. Il est géré au Luxembourg par Casa4Funds. En outre, il est certifié par le Comité indépendant de la finance islamique en Europe. Le seuil minimum d’investissement est de 1 500 € si mise en place de versement mensuel ou de 3 000 €. Les frais de gestion sont de 1,10 %. Quant aux frais sur versements ils sont de 4,95% et de 0% à partir de 250 000 €. 
  • Le contrat Amâne exclusive Life de Vitis Life S.A. : Les prestations proposées par cette compagnie d’assurance luxembourgeoise sont supervisées pat comité de spécialiste de l’Islam (la charia Board). Il est possible d’investir dans différents fonds externes (monétaires islamique, certificats d’investissement islamiques, sukuk…) gérés par Amundi, BNP Paribas, HSBC, Templeton et Oasis. Toutefois pour souscrire ce contrat, il convient d’effectuer un versement initial minimum de 250 000 €. 
  • Le contrat de CFCI et Associés : Il s’agit du premier contrat d’assurance vie compatible avec l’Islam commercialisé en France. Accessible dès 100 €, il permet d’investir dans des unités de compte et donc des fonds respectant les principes de la finance islamique. 

Les contrats d’assurance vie « halal » sont peu nombreux et malgré tout risqués. En effet, en comparaison avec des contrats d’assurance vie classique où il est possible de garantir son épargne en investissant dans des fonds euros, les contrats halal ne le permettent pas. Par conséquent, les investissements en unité de compte ne garantissent pas le capital et il y a un risque de perte élevé. 

Comparez les 12 meilleures assurances vie
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.