Investir à l’étranger : fausse bonne idée ?

Expert
Mis à jour le 23 janvier 2024

Investir à l’étranger répond à des objectifs de diversification de patrimoine, de recherche de rentabilité, et de plus-value. D’autre part, cela vous permet d’avoir accès à un environnement géographique privilégié, voire une fiscalité allégée. Mais pour réussir un investissement à l’étranger, vous devez connaître le marché, sans oublier de respecter la réglementation fiscale française et étrangère ! Alors est-ce qu’investir à l’étranger est une bonne idée ? On fait le point ! 

Pourquoi investir dans l’immobilier à l’étranger ?  

Acheter un bien immobilier à l’étranger séduit de plus en plus de français. Cet engouement s’explique par des prix immobiliers plus abordables qu’en France ce qui permet d’obtenir un meilleur rendement.  En effet, que ce soit pour un investissement locatif, une résidence secondaire ou préparer sa retraite, investir à l’étranger peut offrir de belles opportunités.

Un investissement à l’étranger permet de bénéficier des avantages suivants : 

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Comment financer un bien immobilier à l’étranger ? 

Il est possible de demander un crédit immobilier en France ou dans le pays de l’investissement. Néanmoins, les banques vont vous demander des garanties plus importantes

Demander un crédit à une banque française 

Les banques sont plus frileuses de prêter de l’argent pour un bien situé à l’étranger. Son niveau d’exigence va aussi dépendre du pays que vous avez choisi pour votre acquisition. Par conséquent, elle vous demandera un apport et des garanties plus importants. 

Généralement pour garantir le prêt, la banque peut vous proposer : 

Demander un crédit à une banque étrangère 

Vous pouvez solliciter une banque locale pour demander votre prêt immobilier. Néanmoins, étant un étranger, elle vous demandera un apport entre 30 et 50% de la valeur du bien immobilier. 

D’autre part, le taux d’emprunt peut être plus élevé qu’en France selon les pays. Sans oublier qu’il peut être difficile d’obtenir un prêt à taux fixe. Certains pays privilégient les crédits à taux variable. 

Quelles formalités pour sortir une somme d’argent importante du territoire français

Attention lorsque vous souhaitez investir à l’étranger, vous devez vous plier à quelques formalités :

Investir à l’étranger : quelle fiscalité ?

Tout d’abord, vous devez vérifier que le pays dans lequel vous souhaitez investir a conclu une convention fiscale avec la France afin d’éviter une double imposition !

En effet, en l’absence de convention, les revenus fonciers sont imposables en France, mais peuvent aussi être imposables dans le pays où est situé le bien ! Alors, vérifiez les conventions et les conditions d’imposition avant de vous lancer !

En cas de convention fiscale, si vous percevez des revenus fonciers ou une plus-value immobilière issus d’un bien situé dans un pays, la fiscalité s’applique ainsi : 

En revanche, la valeur de l’immeuble que vous possédez à l’étranger est prise en compte dans le calcul de l’impôt sur la fortune immobilière. Sauf, s’il existe un impôt similaire dans le pays d’accueil, auquel cas, il faut aussi se reporter à la convention fiscale afin de connaître les modalités et les conditions de l’imposition. 

En tant qu’expatrié, vous restez redevable des impôts sur les revenus issus de source française.

Investir dans l’immobilier à l’étranger : quels sont les risques ? 

Investir dans l’immobilier en direct dans un pays étranger demande de prendre des précautions pour éviter les pièges.

En effet, il faut garder à l’esprit que la réglementation aussi bien fiscale qu’administrative est différente. Par conséquent, il est important de se renseigner sur la législation qui entoure les acquisitions immobilières et la gestion locative.

D’autant que certains pays restreignent les investissements à l’étranger comme en Thaïlande où il n’est pas possible d’être propriétaire d’un terrain sauf exception. 

D’autre part, vous ne devez pas négliger les coûts et les frais d’un investissement immobilier en direct dans un pays étranger. Vous aurez certainement besoin d’être accompagné de professionnels aussi bien pour l’acquisition que la gestion de votre bien immobilier à l’étranger. 

Sans oublier les risques liés aux variations des taux de change qui peuvent entraîner une perte d’argent si la devise du pays perd de sa valeur. Ce critère est donc aussi à prendre en compte avant de choisir le pays où vous souhaitez investir.

Dans quel pays investir ? 

Si investir à l’étranger vous tente, voici quelques pays offrant encore de belles opportunités :

Quoi qu’il en soit, avant d’investir dans un pays étranger, vous devez vous renseigner sur le marché locatif et la réglementation. Sans oublier de privilégier un pays stable au niveau politique et économique. 

Quelles alternatives à l’immobilier direct pour investir à l’étranger ?

Outre l’investissement immobilier en direct, vous pouvez investir à l’étranger via des placements alternatifs comme : 

Une question sur les SCPI ? Nous sommes là pour vous aider

Investir à l’étranger : nos conseils ! 

Investir à l’étranger s’inscrit dans une stratégie de diversification de portefeuille. Cela vous permet d’optimiser vos placements et de limiter les risques. Pour autant, il est nécessaire de prendre le temps de la réflexion avant de choisir le pays dans lequel investir, surtout pour une acquisition immobilière en direct. 

En effet, il est conseillé de se pencher sur la réglementation et l’environnement politique du pays d’accueil. Sans oublier d’analyser le marché locatif des différents pays afin d’identifier les opportunités. Mais pour réussir votre investissement immobilier à l’étranger, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels pour vous accompagner et limiter les risques. 

Mais si vous souhaitez éviter les contraintes liées à l’achat en direct, il est alors préférable de se tourner vers les SCPI étrangères et les placements financiers. Cela vous permet aussi de diversifier votre portefeuille d’actifs, de booster la performance de vos placements mais aussi de bénéficier de la fiscalité allégée.

N’hésitez pas à contacter votre conseiller en gestion de patrimoine pour vous accompagner dans vos projets d’investissement !

Contactez un expert en gestion de patrimoine

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]