Comment fonctionne l’impôt sur le revenu ?

Expert
Par Benoît Fruchard
Mis à jour le 16 septembre 2022

L’impôt sur le revenu est sans doute le plus connu des impôts. C’est celui qu’il est compliqué d’éviter et qui est très réel car on comprend combien il coûte. C’est aussi un impôt qui évolue avec le temps et qui n’est pas forcément simple à aborder. Nous allons vous expliquer le barème de l’impôt sur le revenu 2022 et le mode de calcul avec des exemples pour vous faire comprendre le fonctionnement des tranches d’impôts. Nous verrons ensuite les exonérations ainsi que les dates de déclaration.

Que sont les impôts sur le revenu en 2022 ?

L’impôt sur le revenu 2022 est l’impôt prélevé sur les entrées d’argent réalisées en 2021. Sa déclaration concerne toute personne majeure domiciliée en France.

Du 7 avril au 7 juin 2022, vous êtes donc tenu de déclarer tout revenu (excepté ceux qui sont exonérés) engendré au cours de l’année fiscale 2021. Vos ressources peuvent provenir :

La déclaration des revenus est remplie par chaque foyer fiscal. Celui-ci regroupe un ménage pouvant être composé d’une seule ou de plusieurs personnes à savoir des conjoints ou partenaires PACS ainsi que leurs enfants mineurs ou majeurs de moins de 21 ans. Le foyer peut aussi inclure les enfants de moins 25 ans à condition qu’ils soient étudiants de même que toute personne infirme à charge détentrice de la carte d’invalidité.

L’administration a par ailleurs mis en place la notion de quotient familial dans le but de subdiviser le revenu afin que l’évaluation de l’impôt soit proportionnelle à la composition du ménage. Vous avez droit à une part si vous êtes célibataire, à deux parts si vous êtes en couple. Les deux premiers enfants ont chacun ½ part et les suivants une part chacun.

Le quotient familial peut être plafonné afin de limiter la dégressivité de l’impôt dû.

Quel est le barème de l’impôt ?

L’IR est établi en application du barème impôts sur le revenu 2022. Défini par la loi de finances pour 2022, celui-ci a été revalorisé de 1,4% au vu de l’évolution de l’inflation. L’estimation de l’impôt s’appuie aussi sur le montant des revenus du foyer et sur le quotient familial. Un taux progressif de 0 à 45% s’applique également.

Les taux d’imposition suivants s’appliquent sur les tranches d’impôts sur le revenu :

Taux d’impositionTranches
0%Moins de 10 225 €
11%Entre 10 226 et 26 070 €
30%Entre 26 071 et 74 545 €
41%Entre 74 546 et 160 336 €
45%Plus de 160 336 €
Tranches d’imposition sur le revenu en 2022

Comment calculer ses impôts sur le revenu ?

Procédez ainsi pour le calcul des impôts sur le revenu en 2022 :

Exemple 1

Un contribuable célibataire sans enfant touchant un salaire net de 2 500 € par mois déclarera donc un revenu net imposable de 30 000 €. Comme il vit seul, sa part de quotient familial équivaudra à 1.

Le calcul de son impôt se fera ainsi :

0€ pour la tranche jusqu’à 10 225 €
11% x (26 070 – 10 226) =1 742,84 € pour la tranche comprise entre 10 226 et 26 070 €
30% x (30 000 – 26 071) = 1 178.7 € pour la tranche comprise entre 30 000 et 26 070 €

En tout, son impôt s’élèvera donc à 2 921,54 € x 1 part = 2 921,54 €.

Exemple 2

Un couple ayant 3 enfants mineurs à charge percevant 100 000 € nets aura un quotient familial de 4.

Son impôt sera donc calculé sur la base de 100 000 € /4 : 25 000 €. Pour chaque part, le foyer paiera donc :

0 € + [11% x (25 000-10 226)] = 0 € + 1 625,14 € = 1 625,14 € par part

La totalité de son impôt s’élèvera à 1 625,14 € x 4 = 6 500,56, soit 6 501 €

Simulez votre nombre de parts fiscales

Votre situation vous permet d’avoir parts parts fiscales.

Vous êtes statut, et vous avez enfants enfants n’avez pas d’enfant avez un enfant.

Simulez votre impôt sur le revenu 2022

Avec revenus2|number_separator € de revenus dans votre foyer fiscal, le montant de votre impôt sur le revenu sera de :

impots|number_separator

Votre tranche d’imposition est de tranche %.

Les revenus imposés de votre foyer fiscal correspondent à pourcentage % de vos revenus nets imposables. Sachez que des solutions existent pour réduire cette imposition.

Quelles sont les déductions qui s’appliquent sur l’impôt sur le revenu ?

Les déductions sur les frais professionnels

Avant le calcul de l’impôt, un contribuable salarié a automatiquement droit à une déduction forfaitaire de 10 % sur ses revenus. Cette déduction a pour objectif de compenser ses charges professionnelles telles que ses frais de transport, ses repas, ses frais de documentation ou de formation, l’achat des vêtements de travail. Son montant minimum est de 448 € et il est plafonné à 12 829 pour chaque personne composant le foyer fiscal.

Si le montant des frais est supérieur à cette somme, vous avez la possibilité d’opter pour la déduction de leur valeur réelle. Ces dépenses devront découler de votre activité professionnelle et être engagées au cours de l’année de déclaration des revenus, en l’occurrence en 2021. Elles peuvent également comprendre le versement de cotisations syndicales. Les frais doivent être détaillés dans un courrier et leur total inscrit sur la feuille de déclaration. Il faut conserver les pièces justificatives pendant 3 ans au moins au cas où le fisc vous les réclamerait.

La déduction sur les pensions alimentaires

Les pensions alimentaires que vous versez à votre ex-conjoint, les prestations compensatoires, la contribution aux charges du mariage sont des versements que vous pouvez déduire de vos ressources.

Les pensions allouées à vos enfants mineurs sont également entièrement déductibles des impôts si vous n’en avez pas la garde.

La déduction forfaitaire des pensions allouées aux enfants majeurs non rattachés à votre foyer fiscal est plafonnée à 6 042 €. Elle est en outre limitée à 3 592 € si vous versez une pension à un ascendant à condition que ses ressources n’excèdent pas 10 881,75 €. Ce seuil est de 16 893,94 € pour un couple.

Ces versements doivent être déclarés comme revenu imposable par les parties bénéficiaires.

Un abattement spécial pour les séniors et les invalides

En 2022, les contribuables âgés d’au moins 65 ans au 31 décembre 2021 auront droit à un abattement spécial si leur revenu net global est inférieur à 25 040 €. Son montant s’élèvera à 2 484 € si un seul contribuable du foyer fiscal a plus de 65 ans, à 4 968 € si les époux ont tous deux plus de 65 ans.

En revanche, pour un revenu net global compris entre 15 560 et 25 040 €, l’abattement sera de 1 242 € pour le senior de plus de 65 ans et 2 484 € pour le couple.

Ces mêmes conditions s’appliqueront aux invalides justifiant d’une invalidité de 40 % au moins et percevant une pension militaire d’invalidité ou une pension d’invalidité pour accident du travail. Les personnes titulaires d’une carte d’invalidité à 80 % bénéficieront aussi de ce dispositif à condition de remplir les conditions financières citées plus haut.

Les autres déductions applicables

Certains versements et charges déductibles peuvent vous faire profiter de déduction, de réduction ou de crédit d’impôt. Il s’agit entre autres :

Quelles sont les personnes qui ne paient pas l’impôt sur le revenu ?

Vous n’êtes pas redevable de l’impôt sur le revenu si vos revenus sont inférieurs à un certain seuil défini par l’administration. À titre d’exemple, les personnes ayant une part de quotient familial dont le revenu net ne dépassent pas 15 547 € en 2021 ne le paient pas. Les couples à 5 parts dont les revenus sont inférieurs ou égaux à 59 683 € ne s’acquittent pas non plus de l’IR.

Quels sont les revenus exonérés d’impôts ?

Certaines ressources n’ont pas besoin d’être déclarées. Il s’agit entre autres :

Comment payer l’impôt sur le revenu ?

Vous êtes salarié, retraité ou demandeur d’emploi ? Votre impôt pour l’année 2021 a déjà été prélevé par votre employeur, votre caisse de retraite ou Pôle emploi au fur et à mesure que vous perceviez votre revenu : il s’agit du prélèvement à la source.

Des acomptes ont été directement retenus sur votre compte bancaire si vous êtes redevable de l’impôt sur les rentes viagères à titre onéreux, sur les revenus fonciers, les revenus étrangers et les pensions alimentaires. La fréquence des prélèvements est mensuelle ou trimestrielle.

L’impôt des travailleurs indépendants était également prélevé directement sur leur compte bancaire.

Des régularisations pourront être réalisées en fonction de l’évolution de votre situation familiale ou professionnelle. Les trop-perçus vous seront remboursés entre le 22 juillet et le 5 août 2022. Si vous avez un reliquat à régler, l’administration effectuera un prélèvement maximum de 300 euros le 26 septembre. Si le montant restant est supérieur à cette somme, son prélèvement se fera aux dates suivantes : le 26 septembre, le 24 octobre, le 24 novembre et le 26 décembre 2022.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
L'e-mail est requis. Si vous ne voulez pas le donner, écrivez [email protected]