Cleerly 8 minutes de lecture

Avis PER : bon placement, mais pas pour tous

Expert Benoît Fruchard
Posté par
Benoît Fruchard
Mis à jour le
04 juillet 2023

Le PER (Plan Épargne Retraite) est en train de devenir un placement privilégié pour préparer sa retraite. De plus en plus de Français y souscrivent, notamment depuis la réforme des retraites. Ce contrat offre la possibilité de défiscaliser une partie de ses revenus. Accessible à tous, il n’en reste pas moins un produit complexe. Mais est-ce un bon placement pour tous les profils ? Suivez-nous on vous donne notre avis sur le PER !

Jusqu’à 7 % de rendement avec nos PER !

L’essentiel sur le PER 

Faisons un bref rappel de ce qu’est un PER, ses avantages et inconvénients. Il s’agit d’un placement à long terme permettant d’une part de préparer sa retraite et d’autre part de défiscaliser. En effet, vous pouvez choisir :

  • De déduire vos versements de vos revenus pendant la vie professionnelle ;
  • De déduire vos versements de vos revenus imposables lors de la retraite.

Bien que le capital soit bloqué jusqu’à la retraite, il peut être récupéré par anticipation sous certaines conditions comme l’achat d’une résidence principale ou d’un accident de la vie. En outre, le PER permet d’investir dans des fonds en euros ou des unités de compte. Ce qui offre un large choix d’allocation d’actifs en fonction de votre profil investisseur. 

Une fois arrivée à l’âge de la retraite, vous avez la possibilité de récupérer votre épargne soit sous forme de rente viagère soit en faisant des retraits. 

Malgré les avantages du PER, notons tout de même que la fiscalité peut s’avérer importante à la sortie et que l’épargne n’en reste pas moins bloquée jusqu’à la retraite. Par conséquent, il s’agit d’un produit complexe tant en termes de possibilités de sorties que sur la fiscalité.

Le PER est, à notre avis, un bon placement, mais pas forcément pour tout le monde !

Et nous vous expliquons tout de suite quand le PER est à privilégier pour préparer sa retraite !

Pour qui le PER est-il un bon placement ? 

Un des avantages du PER est de pouvoir défiscaliser ses versements pendant la période d’investissement. Alors, voyons ensemble dans quel cas le PER est la solution à envisager pour votre épargne retraite.

Votre TMI est de 41% ou 45% 

Sans surprise, si vous êtes fortement imposable alors le PER est un bon placement. En effet, l’avantage fiscal sous forme de déduction permet de réduire ses impôts. Et l’avantage est d’autant plus élevé si vous êtes taxés à 41%, voire 45%.

Par exemple, vous effectuez un versement de 10 000 € sur un PER et votre TMI (taux marginal d’imposition) est de 45%, l’économie d’impôt représente alors 4 500 € (10 000 € x 45%). 

Bien que la sortie du capital soit fiscalisée, le PER reste avantageux. Pour rappel les versements sont imposés au barème de l’IR (impôt sur le revenu) et les gains à la flat tax au taux de 30% ou à l’IR et prélèvements sociaux (17,2%) si cette option est plus avantageuse. Logiquement à la retraite, vos revenus baissent et par conséquent votre TMI aussi. Ainsi, il est fort probable que vos retraits soient taxés à 30%. En résumé, l’économie d’impôt à l’entrée du PER et la fiscalité à la sortie rendent le produit avantageux. 

Votre TMI est de 30% 

Dans le cas où votre taux d’imposition est de 30%, cela implique des revenus qui oscillent entre 27 479 euros et 78 570 euros par part. Ici, vous bénéficiez d’un avantage fiscal à l’entrée puisque vos versements déductibles vous procurent une économie d’impôt de 30%. Mais comme nous l’avons vu, vos versements et gains seront aussi taxés à la sortie. Et bien que vos revenus baissent à la retraite, la taxation à la sortie risque d’être équivalente soit 30 % sur les versements et 30% sur les gains. 

Mais souscrire un PER peut tout de même être privilégié. En effet, vous pouvez considérer le PER comme un moyen de faire fructifier l’argent que vous auriez dû payer en impôt. En privilégiant un placement sur le long terme, votre épargne génère des intérêts qui vous permettront de payer les impôts à la sortie et de réaliser malgré tout des bénéfices. 

Afin de mieux comprendre le mécanisme, rien ne vaut un exemple simplifié :

Imaginons un couple marié dont le TMI est de 30 %. Ils décident d’investir 10 000 € sur un PER à 45 ans. Ils économisent donc 3 000 € d’impôts sur le revenu. Prenons un rendement de 3% par an pendant 20 ans, le capital à la sortie sera de 18 061 €. En admettant qu’à leur retraite, leur TMI soit toujours à 30%, le capital net c’est-à-dire après fiscalité sera de 12 643 € (18 061 € x 30%).

Maintenant, imaginons qu’ils optent pour une assurance vie et par conséquent qu’ils ne bénéficient pas de la réduction d’impôt de 3 000 €. Ils vont donc placer une épargne de 7 000 € au lieu de 10 000 €.  En admettant que le rendement de l’assurance vie soit aussi de 3% sur 20 ans. Le capital accumulé sera donc de 12 643 €. Pour rappel, la fiscalité de l’ assurance vie est avantageuse après 8 ans de contrat puisqu’ils peuvent bénéficier d’un abattement de 9 200 €. Autrement dit, les gains ne seront pas imposables à l’IR, mais seulement aux prélèvements sociaux au taux de 17,2%. Par conséquent, leur capital net après impôt est de 11 672 € (12 643 € – (12 643 € – 7 000 €) x 17,2%)

Comme vous le constatez le capital avec le PER, et ce malgré la fiscalité à la sortie rapporte au couple 971 € de plus (12 643 € – 11 672 €). 

Plus le montant sera important, plus l’intérêt du PER se confirme.


Votre TMI est de 11% 

Dans le cas où vous ne payez pas d’impôt sur le revenu, ou si vous êtes peu imposable, le PER n’a pas réellement d’intérêt. En effet, vous ne profiterez pas de la réduction d’impôt ou cela vous apportera tout au plus une légère économie. À notre avis dans ce cas précis, il vaut mieux privilégier l’assurance vie plutôt que le PER. Vous pourrez profiter de sa fiscalité avantageuse après 8 ans de détention de contrat. Sans oublier qu’il vous est possible de récupérer votre épargne à tout moment si vous avez besoin de trésorerie.

Découvrez le classement des 19 meilleurs PER !

Assurance vie ou PER : comment choisir ?

Lorsque l’on souhaite épargner, préparer sa retraite ou sa succession, il est normal de se demander quel produit d’investissement est le plus avantageux. Par conséquent, choisir entre un PER et une assurance vie est une question qui se pose. 

Néanmoins, il existe des différences entre les deux, dont les principales sont la fiscalité et le rachat. Aussi pour vous faire un avis, un petit récapitulatif des principales spécificités du PER et de l’assurance vie s’impose :

Assurance viePER
LiquiditéRachat possible à tout moment permettant de disposer d’une trésorerie en cas de besoinRachat au moment de la retraite 
Rachat possible avant la retraite sous certaines conditions particulières (achat d’une résidence principale ou accident de la vie)  
Fiscalité des versementsAucuneVersements déductibles des revenus imposables dans la limite d’un plafond
Choix des supportsFonds euro ou unités de compteFonds euros ou unités de compte
Mode de sortieRente ou capitalRente ou capital 
Succession Abattements très intéressants notamment pour les primes versées avant 70 ans Possible avec une fiscalité variable selon les contrats
Fiscalité sur les retraitsCapital exonéré
Imposition sur les gains 
Abattement après 8 ans de détention
Capital imposé et dépend du choix de fiscalité à l’entrée
Transfert des contratsPossibilité de transfert, mais obligation de garder le même assureurSimplicité du transfert d’un assureur à l’autre
Différences entre l’assurance vie et le PER

En revanche, rien ne vous empêche de souscrire un PER et une assurance vie ! En effet, ces deux produits sont complémentaires et il peut être intéressant de cumuler les deux. Un PER permet de préparer sa retraite en défiscalisant une partie des revenus et l’assurance vie offre la possibilité de débloquer son épargne à tout moment pour faire face aux imprévus.

Le PER est-il un bon placement ? Notre avis !

Comme nous l’avons vu, la réduction d’impôt obtenue avec un PER est proportionnelle à votre TMI. Par conséquent, plus votre taux d’imposition est élevé, plus le gain fiscal obtenu est important. C’est pourquoi, le PER est particulièrement intéressant pour les contribuables les plus imposés.

Ainsi si vous êtes prêt à bloquer votre épargne en vue de préparer votre retraite, le PER est à notre avis avantageux dès lors votre imposition est plus élevée au moment des versements qu’au moment de la retraite pour ainsi profiter d’une fiscalité allégée.

En revanche, si vous êtes peu ou pas imposable ou si vous êtes imposés à la tranche marginale de 11%, il est à notre avis judicieux de souscrire une assurance vie ou encore un PEA. En effet, cela vous permet de disposer d’une épargne disponible à tout moment

Dans tous les cas, il est judicieux de faire appel à des conseillers en gestion de patrimoine afin qu’il vous accompagne dans le choix de vos placements en fonction de votre profil investisseur. En effet, investir dans un PER demande de prendre quelques précautions puisqu’il s’agit d’une épargne bloquée jusqu’à la retraite et dont la fiscalité reste complexe !

Prenez rendez-vous avec un conseiller pour échanger sur votre situation, gratuitement et sans engagement !
L'auteur

Benoît Fruchard

Fondateur de Cleerly - Conseiller en gestion de patrimoine

Benoît Fruchard est passionné de finances personnelles depuis son plus jeune âge. Après une licence d'économie à l'Université de Nantes puis un Master à l'Université de Bordeaux, il rentre en école de commerce à Rouen. Il a travaillé 2 ans au sein de la BNP Paribas puis 5 ans chez un courtier en ligne. En 2021, il a créé Cleerly, un cabinet en gestion de patrimoine et un site pour démocratiser les finances personnelles... en savoir plus

Votre nom est requis.
L'email est requis. Il ne sera pas publié.
Il est nécessaire de nous dire quelque chose.